Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 09:36
Repost 0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 12:03

 

"Le Club des Eveillés est maintenant complètement ouvert. 
Et VOUS êtes invité à le rejoindre !

L'adhésion est entièrement gratuite.
Le seul hic? 
Vous ne devez plus prendre au sérieux aucune image de vous-même, y compris l'image de vous en tant que membre du Club des Eveillés. Ou l'image de vous en tant qu'être libéré de toutes images.

QUI veut le rejoindre ?*

*Bon d'accord, désolé, il y a un petit hic. 
Au moment même ou "vous" rejoignez le club,
"vous" êtes automatiquement mis à la porte.

Désolé égo."

 

Jeff Foster

Humour du jour.
Repost 0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 12:02
Repost 0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 12:01

 

"Comme votre perspective est extravertie, vous avez perdu de vue le Soi, 
et votre vision est tournée vers le monde extérieur. 
 
Le Soi ne se trouve pas dans les objets extérieurs. 
Renversez votre regard vers l'intérieur de vous. 
 
Plongez en vous et vous serez le Soi."

 

Ramana Maharshi


http://spinescent.blogspot.fr/

Citation du jour.
Repost 0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 11:59
Repost 0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 11:57

 

"Quelle est la finalité d’un gourou ou enseignant spirituel? Je présume qu’un enseignant spirituel authentique est conscient de ce qu’il ou elle est vraiment - le Soi, la Conscience intérieure Universelle, l’Esprit, Dieu, le,Vide, ou quel que soit le nom que vous voulez lui donner. Je présumerai aussi que le but de l’enseignant est de s’assurer que ses étudiants prennent eux aussi conscience de qui ils ou elles sont vraiment, le plus vite possible.

 

Le schéma n°1 représente la relation entre l’enseignant et les étudiants avant qu’ils aient pris conscience de leur Véritable Soi. Il montre que l’enseignant a quelque chose que les  étudiants n’ont pas. Ils comptent sur l’enseignant pour les aider à atteindre leur but qui est l’Illumination. Evidemment, leur attention est concentrée sur le professeur puisqu’ils cherchent à apprendre de lui ou d’elle plutôt que les uns des autres. C’est une structure hiérarchique. De par sa nature, la relation enseignant-étudiants n’est pas égale. La structure est centrée sur un seul point.

 Schéma n°1

 Le schéma n°2 représente la relation entre enseignant et étudiants après qu’ils aient vu qui ils sont vraiment.

 Schéma n°2

On ne peut plus distinguer l’ancien enseignant des anciens étudiants puisqu’ils ont tous maintenant la même conscience de leur Véritable Soi. C’est une relation d’égal à égal. Elle n’est pas hiérarchique, elle a de multiples centres. Chaque personne est consciente qu’il ou elle est l’UN et que tous les autres le sont également. N’importe qui et tous sont vos enseignants puisque vous reconnaissez que chaque personne est une expression unique de l’UN. Et maintenant, non seulement les anciens étudiants ont atteint leur but, mais l’ancien enseignant aussi, car je présume que son intention était de vivre dans une société où tous les êtres sont conscients de leur véritable nature. A mon avis, le rôle d’un enseignant se limite à guider les gens vers le Soi. Une fois qu’il ou elle a réussi, son travail est terminé et il ou elle peut abandonner ce rôle - et participer à la fête ! La relation a évolué d’enseignant-étudiant à ami-ami. Quel schéma, et donc quelle communauté, semble avoir le plus d’énergie ? Il semble évident qu’une communauté non-hiérarchique, à centres multiples, est plus dynamique, et plus équilibrée et stable. Elle est plus propice à l’interaction créatrice entre ses membres, et donc à l’épanouissement personnel de chaque membre.

 

Je suis parfois dans le rôle de l’enseignant spirituel parce que j’anime des ateliers de Vision Sans Tête. Je guide les gens vers leur Véritable Nature en utilisant les « expériences » que propose cette voie. Avant d’introduire les gens aux expériences, dans un certain sens j’ai quelque chose qu’ils n’ont pas. Je suis conscient de mon Véritable Soi et eux pas. Mais cette situation est extrêmement temporaire car il faut à peine une minute pour montrer à quelqu’un son Véritable Soi. Tel est le pouvoir des expériences. Elles sont efficaces et rapides. Par exemple désignez du doigt votre propre visage. Le voyez-vous là ? Bien sûr que non. Que voyez-vous à la place? Le monde ? Ceci est l’expérience de votre Véritable Soi. Regardez quelqu’un d’autre. Etes-vous face-à-face ou face-à-non-face avec cette personne ? Face-à-non-face, bien sûr. C’est ça. Nous échangeons les visages. Je suis en vous et vous êtes en moi ! Quand vous tournez sur vous-même, est-ce que vous tournez ou c’est le monde qui tourne ? Là vous voyez que vous êtes le centre immuable du monde qui tourne ! Dès l’instant que vous voyez, tout le monde est égal dans l’atelier puisque chacun a désormais accès à volonté à son Véritable Soi. Il n’y a rien de plus à voir, rien de plus à trouver. Vous êtes « à la Maison ». Félicitations !

 

Evidemment, comme cette façon de vous voir vous-même est totalement différente de la façon sociale conventionnelle de vous voir, les gens qui viennent de prendre conscience de leur Véritable Nature vont sans doute avoir des questions et des doutes. Dans un atelier de la Vision Sans Tête, l’ex-enseignant - qui a maintenant changé de rôle pour celui de facilitateur de groupe - est probablement en mesure de répondre à ces doutes et questions. Parce qu’il ou elle vit l’expérience de la Vision et y a réfléchi. Mais le facilitateur va répondre en tant que quelqu’un qui n’est pas différent des autres au Centre. Voir qui vous êtes vraiment c’est voir que vous êtes essentiellement rien. Une personne ne peut pas faire l’expérience de Rien plus clairement ou profondément qu’une autre. Ce n’est plus l’enseignant qui apporte de l’aide, mais un ami, un égal, pas quelqu’un qui a quelque chose d’essentiel que les autres n’ont pas. Et assez souvent, un nouveau venu à la Vision répondra mieux que le facilitateur à un doute ou une question. En fait, une fois que la Vision a été partagée, il est clair que chacun est à la fois débutant et expert. Au Centre, comme vous n’êtes Rien, vous n’accumulez jamais aucune connaissance, ne gagnez aucun statut. Chaque fois que vous voyez cette Vacuité sans visage, vous voyez que vous ne savez rien, n’avez rien, n’êtes rien. Pourtant, paradoxalement Ceci est la seule chose que vous sachiez réellement, la seule chose que vous ayez réellement, la seule chose que vous soyez réellement. Votre Véritable Soi est la seule ‘chose’ qui vous est vraiment familière, avec laquelle vous êtes vraiment intime, à laquelle vous pouvez vraiment faire confiance et dont vous pouvez parler avec autorité.

 

Parfois les gens passent du temps en présence d’un enseignant à cause de son ‘darshan’. Ceci est un terme indien indiquant que la conscience du Soi de l’enseignant déteint sur les autres. L’enseignant transmet sa Vision à l’étudiant non-verbalement. Dans un sens, c’est une transaction à sens unique. L’enseignant diffuse le Soi, l’étudiant reçoit. Quand je vois qui je suis vraiment, je transmets aux autres mon Ouverture Sans Visage. Si je suis avec quelqu’un qui n’a pas conscience de son Véritable Soi sans visage, il n’est guère surprenant que cette personne perçoive mon Ouverture d’une certaine façon. Vous ne pouvez pas la garder pour vous-même. Mais que se passe-t-il dans une communauté où chacun est conscient d’être sans visage, d’être espace d’accueil pour l’autre ? Là, vous êtes sans cesse renvoyé, par tout le monde et de tous côtés, à votre Véritable Nature sans visage. Ici, chacun donne et reçoit le ‘darshan’. Ce ‘darshan’ est devenu un virus ! Il est très contagieux.

 

Avant d’avoir fait l’expérience du Soi, il n’est pas rare d’imaginer que la connaissance du Soi nécessite une compréhension particulière, ou exige que l’on ressente et se comporte d’une certaine manière. Mais lorsqu’on fait l’expérience du Soi on réalise que c’est une expérience non-verbale, non-conceptuelle, non-émotionnelle, qui n’est liée à aucune compréhension, aucune émotion ni aucun comportement particulier. Dans une communauté de gens qui Voient, cette expérience du Silence partagé, du Non-mental, de la Neutralité fondamentale et de la Non-action engendre la compréhension qu’il n’y a pas une seule voie juste de penser ou ressentir le Soi. La réponse de chaque personne est unique et valable. A mesure que la communauté d’amis qui Voient murit, il se forme petit à petit entre eux un mode de relation non-dogmatique, tolérant,  plein d’empathie et d’amour. Il peut subsister (il subsistera) des tensions et désaccords - ce n’est pas une recette pour Utopia - mais du moment que vous Voyez, vous voyez qu’il n’y a pas de tensions ni de désaccords au Centre. Cette conscience qu’au Centre il n’y a aucun sujet de désaccord, que vous êtes vide pour l’autre, que vous êtes l’autre, fait toute la différence quand des désaccords surgissent au niveau humain.

 

Je crois qu’il y a une bonne chance qu’émerge une société mondiale de personnes qui Voient, que nous évoluions vers une sorte de société où la conscience de qui nous sommes vraiment sera la norme, et non l’exception. Cela n’a pas encore existé. Nous avons beaucoup à apprendre. Nous vivons une époque fascinante. Il est vrai qu’en tant qu’espèce nous évoluons de la conscience du petit moi à la conscience du Soi, tout en conservant une saine conscience de notre moi individuel séparé. Alors, les enseignants spirituels vont de plus en plus se retrouver à Pôle-Emploi simplement parce qu’ils ont fini leur travail ! Puissent tous les enseignants spirituels perdre leur boulot aussi vite que possible et rejoindre la fête des amis qui Voient ! Nous jouons de la belle musique !"

Richard Lang


http://eveilphilosophie.canalblog.com/
 

Richard Lang: "Ami-ami."
Repost 0
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 11:55
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 16:34

 

"Si le monde était réel, il pourrait exister un moyen, une sorte de traitement pour atteindre la béatitude, mais le monde étant irréel, tout ce que vous pourrez faire ne servirait à rien. 
Malgré tous vos efforts vous ne distinguez qu'un chaos généralisé et vous ne pouvez pas l'arrêter car il est dans un continuel état de flux. 
Cet ensemble n'est pas réel. 
Après avoir écouté et lu, avez-vous acquis et mis en réserve un nouveau savoir ou au contraire celui que vous possédiez s'est-il dissous ?
La vraie connaissance, la Réalisation, ne peut se produire que lorsque tous les concepts possibles ont été abandonnés et elle ne peut venir que de l'intérieur de vous.
Je ressens les choses de la vie tout comme vous. 
La différence se trouve dans ce que je ne ressens pas. 
Je n'éprouve ni peur ni envie, ni haine ni colère, je ne demande rien, je ne refuse rien, je ne conserve rien. 
Sur ces questions je ne transige pas.
Peut-être est-ce la différence la plus marquante qu'il y ait entre nous. 
Je n'accepte pas de compromis, je suis sincère avec moi-même,  alors que vous avez peur de la Réalité.
Ce qui est important, ce n'est pas ce que vous faites, mais ce que vous cessez de faire. La peau du "je" se dissout dans la paix et le silence et l'intérieur et l'extérieur deviennent un.
Au lieu d'attendre une réponse à votre question, cherchez plutôt qui pose la question, et ce qui l'incite à la poser. Très vite vous découvrirez que c'est le mental aiguillonné par la crainte de la douleur qui pose la question. 
Et dans la peur vous trouvez la mémoire et l'anticipation, le passé et l'avenir. L'attention vous ramène dans le présent, le maintenant, et la présence dans le maintenant est un état qui est toujours à portée de la main."


Nisargadatta Maharaj

Nisargadatta Maharaj: "Toujours à portée de la main."
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 16:33
Humour du jour.
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 15:55

 

"Décide une bonne fois que tu ne veux pas souffrir et que tu es ici pour gagner le bonheur dans cette incarnation.

C'est la décision primordiale. Si tu prends cette décision, la Grâce te sera donnée.

Évite donc d'aller goûter le premier objet venu.

Mets un terme à pareil comportement, demeure dans la Paix et le Repos.

Mets cela en pratique Ici même, et tu connaîtras le succès."


Papaji

Papaji: "Décide."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens