Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 08:46
Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 08:43

 

«   Ce que nous cherchons n'est pas un état. Ce n'est pas quelque chose à conserver. C'est ce qui est perçu clairement quand on n'a plus rien à conserver, à porter, à assurer. Il n'y a que maintenant et tout ce qui vous semble être autre, ailleurs ou plus tard est une histoire racontée par la pensée tributaire des images. 

Il n'y a rien à préparer, aucune stratégie à élaborer. Ce qui est donné n'est pas quelque chose à éliminer pour se sentir mieux. Se préparer, c'est la peur. C'est le désir de sauvegarder quelque chose qu'on pourrait peut-être perdre demain.

Si on peut perdre quelque chose demain, alors ce quelque chose n'est pas réel et ne mérite pas les soucis qu'on se fait pour lui.

On ne peut pas perdre ce qui est réel. Pour vivre libre, quelle technique faut-il pratiquer ? Les techniques, c'est la peur ; on confie sa vie à une technique, à une pratique, mais c'est généralement une stratégie égotique que de s'engager dans la pratique d'une technique. La seule pratique ici, c'est la vie claire, c'est vivre dans le ressenti, qui nous ramène immédiatement dans le cœur »     

Jean Bouchard D'Orval

La vie claire.
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 09:35
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 09:31

 

 

«   Vouloir progresser est déjà une régression »

 Bankei

 

«   Comprendre ne relève pas d'un niveau mental » 

Jean Klein

 

«   Yoga, psychothérapie et méditation sont des palliatifs. Il n'y a rien à comprendre, rien à découvrir »

UG Krishnamurti

Citations du jour.
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 09:29
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 09:26

«   Un homme avait peur de l'ombre de son corps et avait pris en horreur les traces de ses pas. Pour y échapper, il se mit à courir. Or, plus il fit de pas, plus il laissa des traces, plus il courut vite, moins son ombre le quitta.

S'imaginant qu’il allait encore trop lentement, il ne cessa de courir toujours plus vite, sans se reposer. A bout de forces, il mourut.

Il ne savait pas que pour arrêter ses traces, il lui aurait suffi de se tenir tranquille.

Quel comble de sottise ! Vous ressemblez à cet homme, avec toutes ses recherches sur la bonté et la justice, vos distinctions entre l'identique et le différent, vos considérations sur les changements d'activité et de passivité, d'ordonner les sentiments d'amour et de haine, votre tempérance qui tend à harmoniser le plaisir et la colère »

                                                                         Tchouang Tseu

Se tenir tranquille.
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 09:18
Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 15:13

« Le désir d’être aidé fait partie de votre problème.

« Ne faites pas l’erreur d’imaginer qu’il y a un but à atteindre ou un objectif à réaliser.

« Si vous pensez ainsi, vous allez commencer à chercher des méthodes à pratiquer et des gens pour vous aider. Ceci ne fait que perpétuer le problème que vous essayez de solutionner.

« Au lieu de cela, cultivez plutôt la ferme conscience : Je suis le Soi. Je suis Cela. Je suis Brahman. Je suis tout.

« Vous n’avez pas besoin de méthodes pour vous débarrasser des fausses idées que vous avez de vous-même. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’arrêter d’y croire.

« Le meilleur moyen de le faire, c’est de les remplacer par des idées qui reflètent plus adéquatement les choses telles qu’elles sont.

« Si vous pensez et méditez « Je suis le Soi », cela vous fera beaucoup plus de bien que de penser « Je suis le petit moi. Comment puis-je me débarrasser de ce petit moi ? »

« Si cette méthode ne vous attire pas », ajoute-t-il tout de même, « alors observez simplement le mental avec pleine attention.

« Chaque fois que le mental erre, prenez-en conscience.

« Regardez comment les pensées se lient les unes aux autres et observez comment ce fantôme appelé mental s’empare de toutes vos pensées et dit : Ceci est ma pensée.

« Observez les habitudes du mental sans vous identifier à elles d’une quelconque façon.

« Si vous accordez à votre mental une attention pleine et détachée, vous commencerez à comprendre la futilité de toutes les activités mentales.

« Observer le mental nous donne une connaissance de ses procédés intérieurs.

« Cela nous incite à rester détaché de toutes nos pensées.

« Au bout du compte, si nous nous efforçons avec assez d’ardeur, cela nous donne la capacité de demeurer en tant que conscience, inaffectée par les pensées éphémères ».

 

Annamalai

 

http://vous-y-etes.com/2012/07/la-mditation-selon-annamalai-swami/

Arretez d'y croire !
Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 15:07
Repost 0
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 15:04

 

 

«   L'être ne peut pas devenir Dieu : Dieu est, de toute éternité. L'être découvre donc qu'il était Dieu mais qu'il l'ignorait »

 

 

Véronique Loiseleur, Anthologie de la non-dualité

Dieu est.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens