Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 09:40

 

"Tout le monde veut être heureux, connaître la béatitude, la paix, le silence. Tout le monde veut connaître la joie, célébrer – mais ça semble impossible. Il doit donc y avoir une cause très profonde, si profonde que l’analyse freudienne n’a pas pu l’atteindre, que la logique n’a pas pu la pénétrer.
Il faut comprendre une chose fondamentale : l’homme désire le bonheur, c’est pourquoi il est misérable. Plus vous voulez être heureux, plus vous êtes misérable. Cela semble tout à fait absurde, mais c’est la cause racine. Et une fois que vous comprenez le fonctionnement du mental humain, vous le réalisez.
L’homme veut être heureux, c’est pourquoi il crée la misère. Si vous voulez quitter la misère, il vous faudra quitter votre désir de bonheur – à ce moment-là, plus personne ne pourra vous rendre misérable. C’est là que Freud est passé à côté. Il n’a pas pu comprendre que le désir même de bonheur pouvait être la cause de la misère. Comment cela se passe-t-il ? Pour commencer, pourquoi désirez-vous le bonheur ? Et qu’est-ce que ce désir de bonheur provoque en vous ?
Au moment où vous désirez le bonheur, vous vous éloignez du présent. Vous vous éloignez de ce qui est existentiel, vous êtes déjà passé dans le futur – qui est nulle part, qui n’est pas encore arrivé. Vous êtes parti dans un rêve. Mais les rêves ne peuvent jamais satisfaire. Votre désir de bonheur est un rêve, le rêve n’est pas réel. A travers l’irréel, personne n’a jamais pu atteindre le réel. Vous avez pris un mauvais train.
Le désir de bonheur montre simplement que vous n’êtes pas heureux en cet instant. Ce désir montre simplement que vous êtes quelqu’un de malheureux. Et un être malheureux projette qu’un jour, dans le futur, d’une façon ou d’une autre, il sera heureux. Votre projection vient de votre misère ; elle contient les graines mêmes de la misère.
La première chose, c’est donc de ne pas rêver, de ne pas projeter, c’est d’être dans le ici et maintenant. Quoi que cela soit, soyez simplement ici et maintenant – et une immense révélation vous attend.
La révélation, c’est que personne ne peut être malheureux dans le ici et maintenant.
Avez-vous déjà été malheureux ici et maintenant ? Juste en cet instant – y a-t-il une possibilité d’être malheureux maintenant ? Vous pouvez penser à hier et devenir malheureux. Mais juste en cet instant – en ce moment réel qui pulse et qui bat – pouvez-vous être malheureux ? Sans aucun passé, sans aucun futur ?
Juste en cet instant, dans le maintenant, la misère est impossible.
Si vous avez simplement appris cela, vous pouvez devenir un bouddha. Personne ne se mettra sur votre chemin. Vous pouvez oublier tous les Freud ; le bonheur est non seulement possible, il est déjà là. Il est juste devant vous et vous le ratez parce que vous n’arrêtez pas de regarder de côté.
Le bonheur est là où vous êtes – où que vous soyez, le bonheur est là. Il vous entoure, c’est un phénomène naturel. Il est juste comme l’air, comme le ciel. Le bonheur ne doit pas être recherché, il est la substance même de l’univers. La joie est la substance même de l’univers. Mais il vous faut regarder droit devant vous, vous devez regarder dans l’immédiat. Si vous regardez sur les côtés, vous le raterez.
Si vous le ratez, c’est votre responsabilité. Vous le ratez parce que votre approche est fausse.
Continuez à mourir au passé et ne pensez jamais au futur, puis essayez d’être misérable – vous échouerez ! Vous ne pouvez pas être misérable ; votre échec est absolument certain, on peut le prédire. Vous n’y parviendrez pas – quel que soit votre talent pour être misérable, aussi entraîné que vous soyez, vous ne pouvez pas créer la misère en cet instant même.
Désirer le bonheur vous aide à regarder ailleurs, vous le ratez donc continuellement. Le bonheur ne peut pas être créé – le bonheur doit simplement être vu. Il est déjà présent. En cet instant, vous pouvez être heureux, immensément heureux."

 

 Osho

 

https://www.facebook.com/OshoPageFrancophone/posts/1254062988014846:0

Osho: "Le bonheur est là où vous êtes – où que vous soyez, le bonheur est là."
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:36
Image-citation du jour.
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:32

 

"Personne ne peut argumenter avec ce qui est.
Mais, on le peut , on le fait , et c'est le malheur d'une vie entière.
Lorsqu'il n'y a plus d'arguments, « ce qui est » est toujours suffisant, plus que suffisant.
La vie elle-même a toujours été le miracle et nous ne pouvions le voir, nous étions trop occupés à être quelqu'un, essayer de devenir quelque chose, essayer d'être bon, de comprendre,  de réussir ou même essayer de ne pas essayer.
La vie est une offrande, elle s'offre maintenant, maintenant et maintenant. Elle offre les visions, les sons, les odeurs et les sensations présentes et ne nous demande rien. 
Pourtant nous passons nos vies à vouloir tellement plus.
Tout est plein et éclate de vie. Une vie qui est donnée maintenant, librement, pour être vue, simplement pour être vue."


Jeff Foster

Jeff Foster: "La vie est une offrande."
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:29
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:28

 

"J'ai soudain vu que je n'avais besoin d'aller nulle part.
Je savais où je voulais être. 
Il suffisait que je reste là et que je regarde en moi."

YOLANDE

Citation du jour.
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:22
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:19

 

"Le SOI est simplement la vie dans sa totalité, cette vie est permanente, toujours présente, mais le chercheur n'est pas toujours Présent à Lui-même. Il est souvent, très souvent, distrait, il regarde souvent ailleurs, il se disperse, s'égare dans des voies secondaires, dans des pensées, des principes, des concepts, des croyances, des pratiques etc. 
Tout cela fait obstruction au rayonnement permanent et tout naturel de cette Base qu'est le Soi. 
Et cela donne l'impression, lorsqu'un déclic se produit, qu'il est extérieur à nous... Il n'en est rien, ce déclic est un petit aperçu du Soi et il s'est "produit" parce qu'à ce moment précis, nous étions en harmonie totale avec cette fameuse Base, le Soi.

Plus nous serons présents à Nous-même, plus ces déclics auront le loisir, la possibilité, de nous envahir, de nous façonner, de nous transformer et de nous ensevelir en Lui (le Soi)."


 Ramana Maharshi.

Ramana Maharshi: "Présent à Nous-même."
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:16
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:12

 

"Il est utile de comprendre que la méditation n'est pas simplement un outil pour se sentir bien... 

Croire que l'on médite pour cette raison, c'est se vouer à l'échec (...) même le méditant le plus chevronné fait l'expérience de la douleur psychologique et physique...

La méditation prend le pratiquant là où il est, avec sa confusion et sa santé. Cette acceptation complète de soi-même tel qu'on est s'appelle MAITRI, c'est une relation simple et directe avec son être..."

Pema Chödrön.

Pema Chödrön.: "Maitri."
Repost 0
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 08:11
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens