Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 15:54
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 15:53

 

"Si nous progressons, le monde progressera. Tels que nous sommes ainsi est le monde. Sans comprendre le Soi, à quoi bon comprendre le monde. Sans la connaissance de l’Etre, la connaissance du monde est sans intérêt. Plongez en vous-même et trouvez le trésor caché là. Ouvrez votre cœur et voyez le monde à travers les yeux du véritable Soi. Déchirez les voiles et contemplez la divine majesté de votre propre Soi. "

 

Ramana Maharshi
 

Citation du jour.
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 15:51
Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 15:48

 

"Le temps ne change rien. Les circonstances extérieures peuvent varier, les formes également. Mais l'expérience n'est-elle pas toujours la même ? Revenir à l'essentiel à travers un profond dénuement, découvrir avec émerveillement que ce à quoi nous aspirons le plus ardemment est en réalité blotti dans le creux de notre être, tout simplement, et par conséquent retrancher sans cesse, ôter ce qui fait obstacle, libérer l'espace immense qui est au fond de nous... Un espace infini qui peut légitimement nous donner une impression de vertige, et cependant quelque chose de secret qui est sans doute aussi le propre de notre humanité. "


Éric Mangin, Maître Eckhart ou La Profondeur de l'Intime, 
 

Maître Eckhart : " Blotti dans le creux de notre être."
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:19

 

« Il y a un espace intérieur qui est totalement vide.

C'est le véritable Temple du Rien.

Nous imaginons que cela fait de nous des fous,

mais c'est vous qui êtes fous de ne pas le savoir et l'être. »

 

Mooji 

Mooji: "Temple du Rien."
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:18
Humour du jour.
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:10

 

"Maharaj: Regardez attentivement et vous verrez que votre mental grouille de pensées. Il peut devenir vide à l’occasion, mais seulement pour un instant, avant de retourner à son agitation habituelle. Un mental calmé n’est pas un mental rempli de paix.
Vous dites vouloir pacifier le mental mais celui qui veut pacifier le mental est-il en paix lui-même?

Q: Là est la question. J’ai cherché de l’aide dans le yoga précisément parce que je ne suis pas en paix.

M: Ne voyez-vous pas la contradiction ? Pendant vingt ans vous avez cherché la paix du mental. Vous ne pouviez pas la trouver parce que ce qui est par nature agité ne peut pas être en paix.

Q: Il y a eu des progrès.

M: Cette paix que vous prétendez avoir trouvé est vraiment fragile la moindre petite chose peut la troubler. Ce que vous appelez la paix n’est qu’une absence de trouble. Elle mérite à peine ce nom. La vraie paix ne peut pas être troublée. Pouvez-vous affirmer que la paix de votre mental soit indiscutable ?

Q: Je m’y efforce.


M: L’effort aussi est une forme d’agitation.

Q: Que reste-t-il donc ?

M: Le soi n’a pas besoin d’être pacifié. Il est la paix-même et non en paix. Seul le mental est agité. Il ne connaît que l’agitation sous ses nombreuses formes et dans ses multiples degrés. On considère les formes plaisantes comme supérieures et on fait peu de cas des formes pénibles. Ce que nous appelons un progrès n’est qu’un passage du déplaisant au plaisant. Mais en eux-mêmes les changements ne peuvent pas nous mener à ce qui ne change pas parce que tout ce qui a un commencement a nécessairement une fin. Le réel ne commence pas. Il se révèle seulement, sans commencement et sans fin, il pénètre tout, il est tout puissant le premier moteur immobile, en dehors du temps et de l’espace, sans changement.

Q: Que faut-il faire, alors ?

M: On ne peut pas nier que vous ayez, grâce au yoga, accumulé des connaissances et de l’expérience. Mais quelles en sont, pour vous, l’utilité. Yoga veut dire union, jonction. Qu’avez-vous réuni, rejoint?

Q: J’essaie de réunir la personnalité avec le soi réel.

M: La personnalité (vyakti) n’est qu’un produit de l’imagination. Le soi (vyakta) est victime de cette imagination. Ce qui vous lie c’est de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas. On ne peut pas dire que la personne existe en soi, c’est le soi qui croit qu’il y a une personne, et qui a conscience d’être cette personne. Par-delà le soi (vyakta) se situe le non-manifesté (avyakta), ce qui n’a pas de cause mais qui est cause de toutes les choses. Il n’est même pas juste de parler de ré-unir la personne avec le soi parce qu’il n’y a pas de personne, seulement une image mentale à laquelle la conviction donne une fausse réalité. Rien n’a été divisé et il n’y a rien à unir.

Q: Le yoga aide à chercher le soi, et à le trouver.

M: Vous pouvez trouver ce que vous avez perdu, mais vous ne pouvez pas trouver ce que vous n’avez pas perdu."

 

Nisargadatta Maharaj

 

"Je suis"  chap. 34

Nisargadatta Maharaj;: "Ce qui vous lie c’est de vous prendre pour ce que vous n’êtes pas."
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:10
Image -citation du jour.
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:07

 

" Il ne vous faut rien de ce que vous avez imaginé. Vous n'êtes rien de ce que vous imaginez être. Les tréfonds de votre être ne vous mèneront nulle part, les balcons non plus. La course folle pour accéder à la vie divine en grimpant un escalier de lumière imaginaire n'existe pas."

Betty

Citation du jour.
Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 09:03
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens