Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:59
Repost 0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:46

 

"Il est courant d’entendre les enseignants non-dualistes parler de la disparition de l’ego, laissant croire que l’ego disparaît complètement au moment de l’éveil. Ces notions de : 
•disparition de l’ego 
•il n’y a personne 
•tout est impersonnel 
sont parfois mal comprises, d’autant que le courant appelé « néo-advaïta » insiste particulièrement sur ces notions. Au moment de l’éveil, la perception de la vastitude et du silence qui se révèlent au premier plan est souvent confondue avec la disparition de l’ego. 
La question que nous posons est celle-ci : « l’ego disparaît-il après l’éveil ? ». La réponse tient du paradoxe : à la fois oui et non. À l’image de la chenille qui devient un papillon, l’ego meurt à ce qu’il était. Néanmoins, il renaît différemment. Aussi longtemps que nous sommes incarnés, nous avons besoin d’un ego. Ego et incarnation sont indissociables. 
Avant l’éveil, l’ego est vu comme une projection mentale de soi vivant dans la séparation. Après l’éveil, l’ego est perçu comme un prolongement du Soi. Tout comme le Soi est un soleil qui ne fait pas d’ombre, le nouvel ego est une expression directe de l’Un, s’exprimant avec amour dans la dualité. Le nouvel ego se présente comme un serviteur, alors que son prédécesseur se prenait pour le maître. 
Ce qui disparaît au moment de l’éveil, c’est le « je » mental coupé de la Source. Cette disparition se fait parfois soudainement, mais le plus souvent, progressivement. La découverte de qui nous sommes fait basculer notre point de vue de « personnel » à « Impersonnel dans le personnel ». Celui-ci ne s’oppose pas au personnel, il l’inclut. Le personnel ne peut disparaître car il est indispensable pour que l’Impersonnel s’expérimente dans la matière. 
Être coupé de la Source ou être son prolongement, là est la principale différence de l’ego avant et après l’éveil. 
L’éveil n’est ni l’aboutissement du chemin, ni le résultat d’une action. 
Il n’est pas réservé à une élite ou à des personnes ayant beaucoup médité. L’éveil arrive à des personnes qui ont le cancer, qui sont en prison, qui méditent assidument, qui sont alcooliques ou mal dans leur peau. L’éveil n’est soumis à aucune condition. 
L’éveil ne réglera pas vos problèmes actuels, mais vous les vivrez avec détachement. 
L’éveil à qui vous êtes ne transformera pas votre passé. Les mémoires, les blessures et les conditionnements seront toujours là. Le travail de guérison et de libération n’accompagne pas l’éveil, il sera donc nécessaire de le faire. 
Le basculement de la conscience modifie notre regard, pas ce qui est regardé. 

L’absolu et le relatif 
J’ai constaté que certains chercheurs ou éveillés sont très attirés par l’absolu. Leur quête d’éveil est plus une quête d’absolu que de connaissance de soi. Se reconnaître en tant que Conscience pure, sans forme et sans limite ne traduit pas tout ce que nous sommes. L’aspect humain mérite également qu’on lui accorde sa place. C’est grâce et à travers notre humanité que le Soi est reconnu. L’être humain a une âme, une personnalité, des limites et des désirs. Il évolue, fait des erreurs et développe des compétences. Il expérimente le Divin d’une façon particulière, son importance est capitale. 
Jésus et Yogananda sont des êtres qui m’inspirent. Leur enseignement est pour moi source d’ouverture et de compréhension. Quand le Christ dit : « Père, pourquoi m’as-tu abandonné ? », il nous offre l’expression de son humanité souffrante. Il m’aide à reconnaître que, même éveillée, parfois je m’inquiète, parfois je doute et parfois je suis triste. Le Christ témoigne d’une spiritualité incarnée où le Divin et l’humain sont reconnus, chacun ayant la place qui lui revient. 
Mon amour pour l’humain n’a d’égal que mon amour pour le Divin. Un sentiment d’incomplétude m’étreint lorsque la spiritualité nie l’aspect humain. À chaque fois que j’ai eu l’occasion de regarder ce qui se cachait derrière cette recherche d’Absolu niant notre nature humaine, j’y ai découvert un refus d’incarnation de l’âme ou diverses mémoires de souffrance. Reconnaître que notre vraie nature est divine, éternelle et silencieuse ne nous dispense pas d’un vécu humain où la douleur et l’inconfort ont leur place. 
Je partage et invite à vivre une spiritualité pleinement incarnée. Le détachement ET un vécu aussi engagé qu’authentique sont non seulement compatibles, mais essentiels pour goûter pleinement le miracle appelé ÊTRE HUMAIN. "

 

Claudette Vidal 

Claudette Vidal: "Disparition de l’ego ?... "
Repost 0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 09:44
Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 13:19

 

"Il aurait pu ne rien n'y avoir. 
Il semble toutefois qu'il y ait quelque chose.
La vacuité aurait pu être vide, sombre, avec personne pour le savoir. Or. il semble qu'il se passe quelque chose, qu'il y ait des visions, des sons, des odeurs, des couleurs, des mouvements, des corps, des arbres, des voitures, des guerres, des cancers, des chiots... 
Il aurait pu ne rien y avoir, et pourtant...
C'est l'unique miracle. 
Pas besoin de faire un pas, nous voyons toujours le miracle se déployer là, devant nos yeux. 
Réalisons-nous la chance que nous avons ?"


Jeff Foster

 

https://www.facebook.com/Jeff-Foster-La-Divine-Pagaille-1690744887880007/

Jeff Foster: "Chanceux."
Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 13:12
Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 12:56

 

"Je dis parfois : pourquoi vous plaindre de vos chaussures

quand je vous ai montré que vous aviez des ailes."

Mooji

 

https://www.facebook.com/Mooji-Francophonie-220402271438224/?ref=py_c

Citation du jour.
Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 11:10
Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 11:07

 

"Ce qui fait obstacle à la connaissance de cela, c’est vous, c’est l’esprit, c’est le « moi », le « moi » qui veut trouver cet état qui n’en est pas un.

Et aucune quantité de méditations, aucune quantité de sacrifices ou de purifications, rien de ce genre ne permettra jamais que cela émerge, car cela n’a pas besoin d’émerger.

Et aucune somme de méditations, d’efforts, de purifications, rien de ce genre ne détruira jamais l’illusion « moi », car tout l’effort tourné vers la destination de l’illusion « moi » continue à raffermir le déploiement de « moi »."

 

Tony Parsons

Tony Parsons: "L'obstacle."
Repost 1
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 10:53
Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 10:47

 

"Et bien, ça vous soulagera davantage si vous avez échoué dans la vie, car si vous avez vraiment réussi, alors il est fort probable que vous ne participerez même pas à cette méditation !
Vous devrez alors attendre encore quelques années jusqu’à ce que tout s’effondre autour de vous, parce qu’il n’y a rien qui dure dans ce monde manifesté. Et puis la vie se réalise, parce que le moment présent est maintenant… nous revenons à ce portail essentiel – que nous appelons « le moment présent » – et c’est essentiellement le sens de « je suis ». Ce sens de « je suis » est le sens plus profond du « Maintenant ». C’est l’espace conscient dans lequel le tout se produit. Ça vient et ça s’en va et ça vient et ça s’en va, et ça vient et ça s’en va. Ainsi de suite. L’accomplissement se reconnait comme ce que vous êtes. L’accomplissement se reconnait comme la présence même qui est à la base de tout ce que vous connaissez dans le domaine de la forme, et en vous en tant que le monde.
C’est ainsi. En Inde, ils appellent ça « la joie d’être conscient ». La joie d’être conscient. Être. ‘Sat’ en Sanskrit. ‘Sat Chit Ananda’.
Cela signifie : la connaissance et joie d’être conscient. Cela signifie : la connaissance de l’accomplissement profond d’être conscient. Et essentiellement, vous êtes cela.
Et de manière secondaire, vous êtes n’importe quelle personne qu’il vous arrive d’interpréter dans votre existence actuelle. Votre existence actuelle sur cette planète. Et qui sait quel rôle vous êtes en train d’interpréter actuellement ? Soit vous interprétez un rôle très tragique, ou soit vous interprétez un rôle comique, ou comme pour la plupart des gens, c’est une combinaison des deux. C’est le rôle que vous interprétez. Votre nom. Vos circonstances. Votre situation de vie. Mais qui êtes vous derrière tout cela, au-delà de tout cela ? Vous connaissez-vous comme le « je suis » ? C’est tout.
Voilà, c’est notre médiation pour aujourd’hui.
Et je vous encouragerais à ne pas vous hâter de vous éloigner de cette forme-ci et à vous lancer tout de suite dans toutes les choses de votre vie dont vous devez vous occuper.

Mais, en même temps que vous vous occupez des choses dans votre vie, restez conscient de votre vrai vous qui est toujours en arrière-plan. Restez conscient d’être conscient. Reconnaissez et ressentez cet état de conscience. C’est un peu comme lorsque je ramasse quelque chose, il y a de l’espace en arrière-plan. Et il y a non seulement l’action qui se produit mais aussi la paix en arrière-plan de votre vie. Et puis, la façon dont vous vous occupez des choses est aussi paisible.

Si vous n’êtes pas aligné avec cet état de conscience en vous, alors la façon dont vous vous occupez des choses ne peut pas être paisible, parce que vous vous faites bouleverser très vite et vous réagissez très vite et du coup, vous contribuez aux problèmes du monde. Même si vous êtes en train de parler de quelque chose de spirituelle.

Si vous ne vous occupez pas des choses paisiblement, vous contribuez aux problèmes du monde. Ainsi, vous ne faites pas partie de la solution, mais vous faites partie du problème. Ainsi, quelle magnifique chose de voir que la façon la plus naturelle de vivre est d’être aligné sur ce que vous êtes et la façon erronée c’est d’être débranchée de vous-même.
Le monde se trouve dans un tel désordre parce que des millions de gens vivent de cet état erroné, cette folie, ou ils se sont séparés d’eux mêmes. Ainsi, c’est pour cette raison que nous sommes ici et avant que je ne vous dise au revoir, partageons un moment de quiétude.

Soyez bien.

Soyez présent et n’oubliez pas que… VOUS ÊTES !"

 

Eckhart Tolle

 

Traduction française de la vidéo d’Eckhart Tolle “Live Meditation Broadcast”, du 26 juin 2011.
Traduction Française de Michael Morris, que nous remercions.

Vu sur FaceBook

http://www.reikido-france.com

http://www.invitedemarc.com/

Eckhart Tolle: "Vous êtes !"
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens