Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 07:23
Repost 0
4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 07:19

 

"Pendant que nous restons enfermés dans l'expérience apparente d'être des individus séparés vivant dans une existence avec laquelle nous devons négocier, nous vivons dans un état de rêve.

Dans cet état de rêve, tout ce que nous faisons est dirigé selon la loi des opposés dans laquelle chaque chose pretenduement positive est exactement contre balancée par son opposé.

De ce fait, tous nos efforts individuels pour que notre vie fonctionne, pour atteindre la perfection ou atteindre la liberation personnelle, sont neutralisés

Nous découvrons, par la réflexion profonde et la compréhension, qu'aussi longtemps que nous continuons dans ce rêve nous vivons, en réalité, dans un cercle. Nous sommes sur une roue sur laquelle tout se répète constamment à maintes reprises sous differentes formes. C'est la conscience prenant plaisir à une création qui est a la fois contrainte et libérée. Et en dépit de ce que nous croyons de notre individualité et bonne volonté, nous decouvrons que nous sommes seulement des personnes rêvées réagissant et répondants à un ensemble de systèmes de conviction conditionnés et historiques.

Toute religion classique, art et science dans un monde que nous voyons comme progressif, arrivent à l'interieur de cet état neutre et parfaitement équilibré qui ne sert qu'a refléter une autre possibilité. Du point de vue de la libération réelle rien n'arrive. Ce que nous avons apparemment créé est apparemment détruit. Et ce que nous avons apparemment détruit est apparemment recréé.

Se déplacant de notre nature originale et éternelle dans la conscience identifiée, nous avons créé cette circonstance où le rêve que nous vivons n'a d'autre but que notre réveil. Ce réveil émerge à l'extérieur du rêve, à l'extérieur du temps et est complètement au-delà de la notion d'effort individuel, de sentier, de processus ou de conviction."

 

Tony PARSONS

Tony Parsons: "Réveil."
Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:25
Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:21

 

"Il n’y a pas de personnes méchantes. Il y a seulement des personnes souffrantes qui n’ont pas trouvé d’autres moyens que de blesser les autres pour gérer leur propre souffrance.

Quand nous sommes épanouis et heureux, avons-nous envie de chercher des histoires aux autres ?"

 

CATHERINE IKALAYOS

Citation du jour.
Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:17
Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:10

 

"Vous - Conscience apparaissez comme l'ensemble de votre jeu maintenant.
Votre jeu n'est pas une création séparée visionnées et présidée par vous. Vous apparaissez comme votre jeu à l'instant, complètement conscient, absolument éveillé, dans l'impossibilité donc de vous réveiller. Vous êtes toujours apparent à vous-même; jamais caché.

Les personnages joués par vous dans votre jeu n'ont pas d'existence distincte, seulement apparente. Vos personnages sont vous, vous célébrant, immergé dans votre grand jeu de la vie, jouant le jeu de se chercher vous-même, parfois vous voyant comme apparition dans votre pièce de théâtre.

Cette communication sur la lucidité n'a pas d'intérêt particulier ou de signification sur toute autre partie de la pièce. Elle ne comporte aucun mérite et n'a pas de raison. Il y a la aucune invitation a vous trouvez.

La personne lucide apparaît ici avec toutes ces évidences, voyant avec clarté le jeu dans toutes ses formes multiples, reconnaissant la non-nécessité de tout.

En ce moment même, vous êtes la conscience, apparaissant comme personnage dans votre pièce. Peut-être que vous pensez avoir besoin de confirmation. Oubliez ça. Détendez-vous. Vous êtes déjà cela

Avec beaucoup d'amour pour vous de votre part."

Nathan Gill

Nathan Gill: "Vous êtes déjà cela."
Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:09
Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 17:04

 

"Ne plus pouvoir se jouer des tours à soi-même sans en être conscient. Ne plus être capable de se cacher des choses à soi-même, de sombrer dans la somnolence...être la vigilance en action, sans effort, sans personne qui soit vigilant, sans but...juste parce que ça voit, ça se sait, ça existe tel un phare qui éclaire loin en soi. L'éveil n'est pas de tout repos, c'est en quelque sorte un genre de nouvelle faculté naturelle qui nous remet sur les rails de la claire vigilance intérieure. Les dénis, projections, mécanismes de défenses, etc. sont non seulement vu chez soi (et c'est utile car ça les empêche d'opérer - du moins la grande majorité du temps) mais sont vu aussi chez les "autres".

 

C'est l'art d'être nu. Face à soi-même d'abord et ensuite, pour le peu que la véritable saine authenticité et vulnérabilité soient acceptées, face aux autres, dans les interactions, etc...Dans les rêves éparpillés que je fais parfois pendant mon sommeil, je suis toujours nue. Je suis étonnée de constater que les gens sont habillés..je vais vers ma garde-robe, l'ouvre et constate étonnée qu'il n'y a rien dedans. Je ne garde rien pour me vêtir, je n'ai rien à ne mettre. Je referme et continue mes occupations en me demandant pourquoi faut-il se protéger avec des vêtements...quelle belle analogie pour illustrer le degrés de nudité intérieur en soi. Stephen Jourdain disait qu'il vient un temps, dans l'éveil, ou se mentir devenait impossible, ou tout était vu, parfois avec certaines difficultés par rapport à ce qui est amené à la conscience. Oui, c'est pas toujours le paradis des bisounours mais ( si je peux parler en ces termes), je préfère de loin ÇA à ma vie d'avant...

 

Cette nudité pour soi-même est véritable ! dans le sens qu'elle est ce que nous sommes, purs, limpides, clairs avec nous-mêmes. Le sans-cachette est un pur bonheur, tout se délie, se détache, circule aisément. Une nouvelle rencontre et tout en moi est absolument naturel, comme si cela faisait de lunes que nous nous connaissions. Il n'y a plus ce petit quelque chose qui avant était à l'avant plan pour protéger je ne sais quoi et qui filtrait tout, pensées, paroles, comment agir, quoi dire, faire attention à ceci, ect...fiou ! Non, c'est maintenant la Nudité de la claire conscience ! et nul besoin que cela paraisse pour les autres, en soi quand c'est clair, chaque rencontre, chaque événement, chaque situation vécue est une découverte de sa propre véritable nature, ouverte, unique et pourtant non-séparée, fluide.

 

L'éveil c'est une mise à nu, et je bénie le ciel de toutes les richesses intérieures reçues en retour."

 

Christine Morency

 

http://ecritsdabsolu.blogspot.fr/

Christine Morency: "Nudité."
Repost 0
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 09:42
Repost 0
2 août 2016 2 02 /08 /août /2016 09:37

 

"Beaucoup de souffrance, beaucoup de malheur

surviennent lorsque vous prenez chaque pensée qui vient dans votre tête

pour la vérité."

 

Eckhart Tolle

Citation du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens