Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 09:32

Demandez-vous qui est hypnotisé. Interrogez-vous profondément. Qui est-ce? Où est-il? Vous allez  voir qu'une telle entité est introuvable. Si vous explorez votre psyché et votre corps, vous allez trouver  quelques concepts auxquels vous vous identifiez tels "je suis une femme", "je suis un être humain", "je 
suis une avocate", etc; vous pouvez aussi trouver certaines sensations dans votre corps, certaines  zones plus opaques, plus solides auxquelles vous vous identifiez également, mais quand vous y  regardez de plus près, il devient évident que vous n'êtes pas cette sensation dans votre poitrine, ni  cette pensée d'être une femme, car sensations et pensées vont et viennent et ce que vous êtes  réellement est permanent. A ce moment précis l'hypnose cesse. Le problème est moins l'occurrence  de ces pensées et sensations que votre identification avec elles. Dès que vous prenez conscience  d'elles, vous vous distanciez, vous êtes libre. Dans cette liberté, vous ne vous situez nulle part. Il est 
important de demeurer dans cette non-localisation, car nous avons tendance à nous empresser de  saisir une nouvelle identification dès que nous avons lâché prise de la précédente, tel un singe qui ne  lâche pas une branche avant d'en avoir saisi une autre. 

 

Francis Lucille

Demeurez dans cette non-localisation.
Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 09:31
Repost 0
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 09:27

Ne refusez pas les sensations corporelles et les émotions qui se présentent à vous. Laissez-les  s'épanouir complètement dans votre vigilance sans but, sans aucune interférence de la volonté. 
Progressivement, l'énergie potentielle emprisonnée dans les tensions musculaires se libère, le  dynamisme de la structure psycho-somatique s'épuise, et le retour vers la stabilité fondamentale  s'effectue. Cette purification de la sensation corporelle est un grand art. Elle requiert patience,  détermination et courage. Elle se traduit au niveau de la sensation par une expansion graduelle du  corps dans l'espace environnant et une pénétration  concomitante de la structure somatique par cet 
espace. Cet espace n'est pas vécu comme une simple absence d'objet. Quand l'attention se libère des  perceptions qui la fascinaient, elle se découvre elle-même comme cet espace auto-lumineux qui est la  véritable substance corporelle. A ce moment la dualité entre le corps et cet espace s'abolit. Le corps 
s'est dilaté à la mesure de l'univers et contient en son sein toutes les choses tangibles et intangibles.  Rien ne  lui est extérieur. Nous avons tous ce corps de joie, ce corps d'éveil, ce corps d'accueil  universel. Nous sommes tous complets, sans aucune pièce manquante. Explorez seulement votre  royaume et prenez-en possession sciemment. Ne vivez plus dans cette hutte misérable qu'est un corps  limité. 


Francis Lucille

Espace auto-lumineux.
Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 10:32
Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 10:16

 

Voir n'est pas prendre mentalement note, cela implique que vous voyiez avec autre chose  que votre seule pensée, que vous constatiez comment la vision agit sur vous. Vous devez 
donner du temps à la vision. Après avoir pris note, ne vous précipitez pas, mais habitez la  vision assez longtemps pour prendre conscience de la manière dont elle a agi sur vous. 
Quand vous voyez que pendant quarante-deux ans vous avez créé une personne et que  tout ce qui gravite autour de vous a été vu selon l'optique d'une personne de quarante-deux  ans, il se produit un choc. Prenez note de ce choc. Il est considérable. C'est en le percevant  réellement qu'il y a transformation. C'est seulement cette sorte de vision qui possède le  pouvoir de transformer.  Sinon il n'y a que changement, et le changement n'est pas une  transmutation. Voir réellement quelque chose est une transmutation. C'est une sorte de  réorchestration de toute votre énergie. Ensuite vous serez libre un jour de la personne, et là,  dans votre absence, se trouve la joie seule.

 

Jean Klein

Et là,  dans votre absence, se trouve la joie seule.
Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 09:56
Repost 0
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 09:49

Il n'y a jamais eu de grand complot impérialiste américain pour contrôler le monde. Il existe  d’évidentes alliances opportunistes et ponctuelles entre certaines corporations et certains  gouvernements, y incluant le complexe militaro-industriel, mais tout est fait à la pièce et  demeure sans cesse mouvant. La situation du monde est tout simplement le résultat de la  civilisation du chacun pour soi, de l’ego. Le problème urgent du monde, le danger clair et  immédiat, ce n’est ni les terroristes, ni les Américains, ni le système capitaliste, ni les 
communistes, ni la drogue, ni la pègre, ni la police ; c’est l’ego, l’usurpateur. L’ego est une  restriction, une fermeture, une identification à ce qu’on n’est pas, c’est-à-dire cette image 
de soi, cette montagne de conditionnements, de peurs, de petitesse, de désirs et de  violence. C’est de penser qu’on a un passé, un futur, une histoire, une petite existence personnelle, une « volonté individuelle » séparée et indépendante de l’environnement. C’est  de penser qu’il y a autre chose que la Vie qui vive. C’est une insulte à Dieu de penser qu’il  puisse y avoir autre chose que lui.

 

Bouchart D'Orval

L'Ego et le Grand Satan.
Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 16:45
Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 16:08

 

"Vous n'êtes pas le corps, vous n'êtes pas le mental.
Vous êtes la pure conscience, le Soi.
Vous êtes présent en tout et partout.
Soyez conscient tout le temps, même pendant
que vous travaillez".

 

Ramana Maharshi

Vous êtes pure conscience.
Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 16:00
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens