Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mai 2013 1 13 /05 /mai /2013 08:11

Nous prenons la vie et notre moi au sérieux parce que nous croyons que notre survie dépend de notre capacité à exercer un contrôle, à faire preuve d'ambition et de conformité au maître. Ces trois priorités du mental ne sont tout simplement pas réalisables si vous riez, jouez et vous amusez.

Quand j'étais enfant, je me souviens d'un de mes vécus les plus effrayants à propos du rire. Je nageais dans la partie profonde de la piscine avec mes sœurs, et soudain, quelque chose me fit rire, et je riais tellement que je ne pouvais plus nager. Je riais et me noyais. il me fallut toute ma volonté pour arrêter de rire suffisamment longtemps pour patauger comme un chien jusqu’au bord de la piscine, en sécurité.

Ceci est en quelque sorte un enseignement. Parce que si vous riez bien fort lors d’un épisode profond de la vie, au milieu de la misère et de la douleur, vous pouvez vous noyer. Vous pourriez sombrer sous l'eau et le mental pourrait simplement y mourir, en plein rire gorgé d'eau. Et puis vous continueriez à rire. Le sérieux  mourrait. Et la reconnaissance de la divinité ludique vous avez toujours été, apparaitrait.

L'enseignant Osho avait beaucoup à dire au sujet de rire et de jouer. Il est même allé jusqu'à prétendre que le mental égoïque nous rend rire-aveugles, ainsi les gens sont daltoniens- simplement incapables de percevoir la vérité vertigineuse de la vie qui est vraiment là, tout le temps. Tout comme une personne daltonienne peut ne pas percevoir, par exemple, le vert, un ego rire-aveugle ne peut pas voir l’inhérente joie absolue, le coté ludique, ridicule et pouffant de rire de l’être.

Je sais, je sais, j'entends vos protestations, la vie est pleine de drames insupportables, d'injustice, de souffrance et de douleur. Et pourtant, quand vous êtes éveillé, il est évident et irréfutable que cela aussi passera. Tout cela est nuages ​​d'orage traversant le ciel bleu de l'être. Mourir de rire est un écho de la vérité la plus profonde de votre être- il y a une légèreté ici, une très belle chanson sur la joie qui aime bien rire, surtout celle qui amène des larmes aux yeux. Le fait même que le Père Noël, l'icône de cette saison de Fêtes est joyeux et pas sérieux, nous dit quelque chose. Nous sommes appelés profondément à la Joyeuse Vérité de l'Être, et nous engager joyeusement dans le rêve est un antidote au Pouvoir du Sérieux. Si vous abandonnez le sérieux en faveur de la gaieté, vous donnez au mental beaucoup moins de misère autour de laquelle s'enrouler.

Ainsi vous choisissez: Votre vie est-elle drôle ou misérable? Est-elle triste ou risible. Pouvez-vous trouver le un noyau de vérité vertigineuse dans la boue de ce qui est faux?

 

Lori Ann

 La Joyeuse Vérité de l'Être.
Repost 0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 10:26
Repost 0
Published by RV - dans Gangaji
commenter cet article
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:29
Repost 0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:14

A chaque instant la conscience universelle donne naissance à tant de formes de toutes espèces : des insectes, des animaux, des êtres humains ; et il y a des gens qui prétendent que nous avons connu de multiples naissances. Ces gens se rappellent-ils toutes ces naissances ? Je n’ai pas consciemment connaissance de ma naissance, mais l’on m’accuse d’être né. En réalité vous acceptez ces concepts parce que vous avez peur de la mort.
L’idée de renaissance est un concept, car la renaissance implique forcément la mort. Qu’est-ce qui meurt ? Rien. Qui va renaître ? Personne n’est né.
Avez-vous fait l’expérience de cette mort et de cette renaissance dont vous avez lu et entendu parler ? Vos idées sont celles d’autres personnes. Découvrez par vous-même ce que vous êtes ; n’acceptez pas les réponses faites par d’autres.
Vous êtes capables de penser par vous-même. Réfléchissez sur le sujet, découvrez ce que vous êtes.
Avant d’apparaître dans ce monde aviez-vous le souvenir de votre précédente histoire ? Aviez-vous le souvenir de quoi que ce soit ?
Je ne veux pas savoir ce qu’écrivent les autres. Je ne veux pas d’intermédiaire, je veux connaître votre histoire de votre propre bouche. Si tout d’abord vous n’êtes pas, peut-il y avoir quoi que ce soit d’autre… ?
Vous parlez d’existence après la mort, avez-vous un souvenir particulier de vos vies précédentes ?
Vous souvenez-vous de vos parents dans cette vie là ?
Tout cela n’est qu’imagination. C’est un phantasme, un concept qui a pris naissance en vous.

 

Nisagardatta Maharaj

Reincarnation ? De qui , de quoi ?
Repost 0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:13
Repost 0
11 mai 2013 6 11 /05 /mai /2013 09:11

Dans l'état de rêve quelqu'un vous dit quelque chose, mais ni la personne qui vous parle, ni la personne qui écoute, n'est réelle, car toutes deux n'existent que dans le rêve. C'est exactement notre situation, en ce moment. Je suis l'enseignant et vous êtes celui qui écoute, mais, tout cela n'est qu'un rêve ou une apparence.
Lorsque vous vous éveillez complètement, il n'y a ni enseignant, ni enseignés.
Une fois que j'ai réalisé la nature de cette conscience de Je suis: comment elle est apparue sur mon état véritable, qu'elle est réellement quelque chose d'illusoire; lorsque j'en ai donc pris pleinement connaissance, alors, la conscience de Je suis, (dans laquelle est contenu l'univers entier), se dissout et se fond dans le Moi.

 

Nisagardatta Maharaj

Je suis se dissout dans le Moi.
Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:44
Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:35

Tout le monde objectif se lève et se couche avec cette conscience de Je suis. Cette conscience à le pouvoir infini de devenir tout ce qu’elle veut, mais il n’en sera jamais ainsi que dans le rêve, pas dans la Réalité. Car dans la Réalité, rien ne se passe jamais, ni ne change. Vous voyez, nous n’avons rien à apprendre, en fait, nous avons même plutôt à désapprendre, à nous déconditionner complètement et à lâcher tous les concepts et idées, car mots et idées ne sont pas réels.
Peu importe ce que les gens peuvent achever spirituellement, que ce soit des visions, des pouvoirs, etc., tout cela n’est que temporaire, voire saisonnier.
Lorsque vous aurez perdu le sens d’être un homme ou une femme, il n’est même plus question, pour vous, d’avoir la connaissance, puisque celle-ci ne vient que de la mémoire.
Je vous dis seulement que vous êtes Cela (Suprême Réalité), il n’y a rien à accomplir.
Vous ne pourrez pas saisir la Vérité, vous pouvez seulement l’être.
Vous êtes déjà Cela.
Vous êtes antérieur à toute expérience. Toute peine ou plaisir ressenti n’est rien d’autre que l’extension de votre propre Soi.

 

Nisagardatta Maharaj

Vousêtes déjà cela.
Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:31
Repost 0
10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 09:06



 

La vérité n'est pas le résultat d'un effort, le bout de la route. Elle est ici et maintenant, dans la soif que l'on a d'elle, dans la recherche même. Elle est plus proche que le mental ou le corps, plus proche que la sensation "je suis". Vous ne la voyez pas parce que vous cherchez trop loin de vous-même, hors de votre être le plus profond.
Vous avez fait de la vérité un objet et vous demandez avec insistance des preuves et des épreuves conformes à vos normes qui ne peuvent s'appliquer qu'aux choses et aux pensées.
Non seulement vous êtes qualifié, mais, de plus, vous êtes la vérité elle-même. Ce qui se passe, c'est que vous prenez le faux pour le vrai.
La découverte de la vérité se trouve dans le discernement du faux. Vous pouvez connaître ce qui n'est pas. Ce qui est, vous ne pouvez que l'être.
La vérité n'est pas un bon point pour bonne conduite, ni un prix pour avoir été reçu à un examen. Sa venue ne peut pas être provoquée. Elle est la source primordiale, non née, antique, de tout ce qui est. Vous êtes habilité parce que vous existez. Vous n'avez pas besoin de mériter la vérité. Elle est vous-même. Simplement, arrêtez de vous en éloigner en lui courant après. Tenez-vous tranquille, soyez calme.

Ce qui est vraiment nécessaire c’est une compréhension correcte de ma vraie nature, et non toutes ces petites méthodes et techniques.
Toutes ces disciplines, ces yogas, ces pratiques sont inutiles, à moins de connaître vraiment l'entité qui en bénéficie.
Toutes ces pratiques viennent à travers la conscience de Je suis, qui, elle-même, n'est qu'une illusion.

 

Nisagardatta Maharaj

Voir les commentaires

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens