Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 13:07
Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 13:03

 

«Il y a bien «quelque chose» qui voit, qui écoute, qui ressent, qui est présent, qui EST, ici et maintenant, mais ce «quelque chose» n'est pas localisable ni identifiable à quoi que ce soit.»
Ce «quelque chose» n'est ni un sujet, ni un objet; je l'appelle «Présence»
, ou encore «Conscience sans objet» . En cette Présence surgissent simultanément le sujet et l'objet, et c'est là qu'ils se résorbent également.
Concrètement, un exemple : lorsque «j'écoute» de la musique, il n'y a ni sujet (je) en train d'écouter, ni objet (la musique) écouté. Il se peut bien qu'il y ait eu l'impression au préalable qu'un sujet a décidé d'écouter telle ou telle musique, mais lorsque la musique survient, plus de sujet, plus d'objet, juste l'écoute, juste la Présence. Cela ne dépend aucunement de la musique choisie, d'ailleurs ça fonctionne aussi bien avec les chants d'oiseaux, le bruit fluctuant d'un ruisseau, et plus généralement avec les sons de la nature.
Tout cela pourrait sembler bien compliqué, mais en fait, tout le monde vit à un moment ou un autre, souvent très brièvement, cette expérience de se ressentir en amont du sujet et de l'objet en tant qu'une Présence non localisable et non identifiable. Ce n'est simplement pas reconnu dans la majorité des cas du fait du pouvoir exorbitant de l'intellect qui ne peut ou ne veut pas lâcher son contrôle permanent.»

 

 Franklin Merrell-Wolff

 Franklin Merrell-Wolff: " Cette expérience de se ressentir en amont du sujet et de l'objet."
Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 08:33
Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 08:25

 

"Qu’avons-nous besoin de savoir à notre sujet ? Existe-t-il un savoir qui nous permettrait d’être heureux ou réalisé ? Que peut-on trouver exactement ?

«J’avais l’habitude de croire que je devais savoir. J’avais l’habitude de croire que si je ne savais pas, c’est qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas chez moi. Il me semblait que les autres savaient, mais pas moi» Tout le monde en effet semble en quête de savoir. Chacun est fier de montrer ce qu’il sait et d’exister à travers son savoir.

«La Vie n’est jamais possédée par quelqu’un, aussi illuminé soit-il»

 » Toute expérience, toute pensée, toute émotion, toute sensation, toute apparence ne sont qu’un rêve. C’est la même chose que le rêve qui surgit dans le sommeil, la nuit « 

 » Je pourrais appeler chacune d’elles, pensée : la pensée-sensation, la pensée-émotion, la pensée-imagination, la pensée-image, la pensée-expérience. Ce ne sont que des pensées qui vont et viennent  »

 » Elles (les pensées ndr) naissent du néant et retombent dans le néant. En réalité, elles ne sont rien, apparaissant comme tout ou chaque chose, dans un jeu avec elles-mêmes « 

En fait, le savoir est l’objectif, la raison d’espérer, mais c’est aussi la seule et unique raison de chercher. Le savoir cherche le savoir via le chercheur.

La recherche et le chercheur n’existent que dans le jeu. La recherche et le chercheur sont une invention du jeu.

«Chercher est simplement un jeu auquel on joue jusqu’à la reconnaissance qu’il n’y a rien à trouver»

«Chercher, c’est juste une façon comme une autre de garder le masque derrière lequel je me cache de ce que je suis»

«Le chercheur essaie de trouver sa vraie nature, pensant qu’il est possible d’obtenir une réponse dans le jeu lui-même. Le chercheur essaie de trouver le non-trouvable dans le trouvable. Il est impossible de le trouver, puisqu’il est ce qui prétend se chercher. Ce n’est rien de spécifique, c’est spécifiquement chaque chose y compris le chercheur lui-même…Chercher est la Vie qui joue à se chercher elle-même»

 » il fut reconnu que tous les doutes, la confusion, l’arrogance, l’accusation, et toute chose, c’est aussi ce qui est (c’est la pensée-doute, la pensée confusion etc des pensées qui vont et viennent. ndr). Il n’y a pas de séparation. Il n’y a pas une partie qui est et une autre qui n’est pas ( Il n’y a pas de distinction, de différence à faire entre tout cela. Il n’y a pas une pensée qui soit plus vraie). Il n’y a jamais eu quelqu’un de séparé qui soit arrogant ou non ….. Il était vu qu’il y avait en fait, seulement de l’arrogance (comme perception isolée parmi d’autres) en même temps que l’humilité la plus totale. Mais la croyance en quelqu’un qui posséderait cela, ( à qui se rapporterait l’arrogance) était complètement tombée, et avec elle, disparaissait toute confusion et toute notion d’effort pour devenir. Il n’y avait pas d 'événement marquant, de moment spécifique, mais une sorte de dissolution des croyances et des présomptions »

«Ce qui connaît tout est le simple et innocent non-savoir. La liberté de n’avoir jamais besoin de savoir»

 

Unmani

 

http://inconnaissance.unblog.fr/2009/03/16/unmani-liza-hyde/

Unmani: "Le non-savoir."
Repost 0
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 08:15
Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 10:05

 

"Beaucoup de gens n’ont jamais entendu parler de cet enseignement – s’identifier à la conscience pure.
Mais parmi ceux qui découvrent les enseignements non-dualistes, beaucoup tombent amoureux de la conscience pure, ce qui est une autre façon de s’identifier à elle.
Quand on l’aime, il y a toujours une réponse ; c’est toujours un amour partagé.
La façon dont elle répond à cet appel d’amour fait de vous et du monde la conscience pure.

Voici quelques signes indiquant que l’on est en train de tomber amoureux de la conscience pure :

- on a soif de s’immerger pleinement en elle
- on éprouve davantage d’intérêt pour elle que pour les objets qui apparaissent à elle
- on sent qu’on la comprend intellectuellement mais qu’il ne faut pas s’arrêter là
- on ressent une tendresse qui provient directement de la conscience pure, 
   et une intuition qu’il y a davantage
- on se demande pourquoi cette tendresse apparaît et disparaît
- on se demande : « si la conscience pure est l’essence de toutes choses, 
   pourquoi semble-t-il y avoir des choses autre que la conscience pure ? »

Tomber amoureux de la conscience pure consiste à être mû par la curiosité, l’aspiration ardente, la tendresse.
La conscience pure répond toujours à cet amour. La réponse est une expérience plus large, plus globale de la conscience pure, en tant que conscience pure. La curiosité et l’aspiration sont satisfaites, la tendresse se répand, et l’on commence à ressentir en tant que conscience pure des choses qui semblaient jusqu’alors autres que la conscience pure. La tendresse se répand jusqu’au moment où vous finissez par ressentir que vous et le monde sont une conscience unique non divisée.

Quand on tombe amoureux de la conscience pure, on désire s’en approcher.
Les enseignements de la voie directe mettent l’accent sur une voie d’approche investigatrice, exploratrice, de la conscience pure.
Parce que même après avoir entendu ces enseignements, beaucoup de gens ont l’impression qu’il y a un loin et un près, ou une différence entre la conscience pure et quelque chose autre que la conscience pure.
Mû par l’amour de la conscience pure, on examine cette différence supposée.
Cette investigation est comme une chasse au trésor où l’on a pour indice la tendresse que l’on pressent à mesure que l’on approche.
Trouver le trésor, c’est trouver qu’il n’y a pas de différence, qu’il n’y a rien qui soit autre que la conscience pure.»


 Greg Goode


http://kerisahel.blogspot.fr/2011/02/tomber-amoureux-de-la-conscience-pure.html

  Greg Goode: "Il n’y a rien qui soit autre que la conscience pure."
Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 09:52
Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 09:49

 

"Ne t'inquiète de rien du tout.
Tu n'es pas ici par accident.
Cette forme n'est qu'un costume pour un temps.
Mais celui qui est derrière le costume,
celui-là est éternel. Tu dois savoir cela.
Si tu sais cela et que tu as confiance en cela,
alors tu n'as pas à t'inquiéter de quoi que ce soit.
Ce monde est si plein d'amour.
Et ton cœur, ton être,
est si plein d'amour, si rempli de paix.
Tu n'as besoin d'aller nulle part ailleurs
pour trouver la paix.
Elle est juste là où tu te trouves."


 Mooji

 

https://www.facebook.com/moojifrancophonie/?ref=py_c

Mooji: "Juste là où tu te trouves."
Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 09:35
Humour du jour.
Repost 0
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 09:05

 

"Finalement, nous sommes toujours poussés à nous agenouiller. 


La seule question est :

Sommes-nous à genoux réclamant et protestant et priant pour " Tout, sauf ça "...

ou

sommes-nous à genoux en toute humilité  et profonde gratitude pour ce qui se trouve déjà ici ? 


Quoi qu'il en soit, ce sont les mêmes genoux."


Jeff Foster

Questions du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens