Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:49

 

"Que dois-je faire de ma vie ? 


C'est toujours la mauvaise question. Attends et vois ce que fait la vie. 
Tu dis : « Mais cela n'apportera qu'inaction et passivité ! »
Ce que je vois, c'est que l'action se produit : la respiration, le mouvement, sortir du lit, se brosser les dents, des plans sont faits ou non, des rencontres et des voyages ont lieu ou non...
Le Mystère a son propre chemin. Tomber follement amoureux de tout, ou non. 
Le Mystère reste un Mystère dans tous les cas.
C'est le « chercheur » qui est passif."


Jeff Foster


https://www.facebook.com/Jeff-Foster-La-Divine-Pagaille-1690744887880007/

Jeff Foster: "Le Mystère a son propre chemin."
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:40
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:35

 

"Comment trouver le refuge intérieur dans le silence de la parole?


Le corps douloureux a son discours. Il a ses propres voix. Il n'est pas difficiles d'éviter certaines personnes, de changer d'emploi, ou d'obtenir le divorce, mais il est très difficile de divorcer de vos propres voix intérieures critiques. Même si vous passez de belles vacances, la parole douloureuse voyage avec vous. Si vous allez à la plage, elle y est; si vous allez à la montagne chercher de l'air frais, le dialogue intérieur court toujours. Comment est-il possible de surmonter la critique intérieure? Ce n'est pas possible en parlant davantage, pas même en parlant " intelligemment ", ce que nous tentons habituellement de faire.
Alors, que pouvez-vous faire? Concentrez votre attention et écoutez le silence. Si vos voix persistent, laissez-les parler. Ressentez l'espace et le silence qui les entourent au lieu de les écouter et de tenter de négocier avec elles. Sentez le silence dans ces voix et autour d'elles, plutôt que d'essayer de trouver le silence dans l'absence de ces voix. Vous n'avez pas besoin de fuir le bruit pour trouver le silence. Vous trouvez le silence à l'intérieur du bruit.
Mettez-vous à écouter le silence. Il est là. Il a toujours été là. Vous pouvez le découvrir. Fondamentalement, il ne s'agit ni de rejeter nos voix intérieures, ni de les inviter. Vous vous contentez d'être complètement ouvert. L'ouverture est la clé. De même que le ciel accueille les nuages, le silence accueille tous les sons, qu'ils soient extérieurs ou intérieurs."

 

TENZIN WANGYAL RINPOCHE.

 

L'EVEIL DE L'ESPRIT LUMINEUX ( Ed. Claire Lumière )

TENZIN WANGYAL RINPOCHE.: "L'ouverture est la clé."
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:34
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:29

 

"Transcender sujet et objet signifie voir qu'il n'y a aucun observateur dans la scène.

Personne.

On peut appeler cette perception non-duelle : pure présence, ou pure conscience, ou ouverture ou espace d'accueil.

Mais le plus drôle c'est qu'il y a toujours eu non-dualité. C'est l'état naturel de toute perception.

C'est la dualité qui est construite, fabriquée et conditionnée.

Nous avons rajouter un "quelqu'un" dans la scène, un petit personnage quelque part derrière les yeux.

et ce petit personnage factice va devenir... un chercheur de non-dualité.

Alors que c'est lui le problème.

Il suffit donc de remarquer qu'il n'y a pas d'observateur dans la scène.

Cherchez-le..

il s'évanouit...

Rien d'autre."

 

José Leroy

 

http://eveilphilosophie.canalblog.com/

José Leroy: "Cherchez-le..  il s'évanouit...  Rien d'autre."
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:24
Repost 0
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 09:12

 

« Vous ne le faites pas,
La vie le fait à travers vous.
Le cosmos tout entier est avec vous. »


Yvan Amar

 


http://volte-espace.fr/structures-conductrices-les-amis-de-lami/

Citation du jour.
Repost 0
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 09:18
Repost 0
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 08:15
Humour du jour.
Repost 0
13 mai 2017 6 13 /05 /mai /2017 08:10

 

Y a-t-il des gens qui ne soient pas en recherche ?

"Non, il n'existe rien de tel qu'un non-chercheur. Tout le temps où il y a une identité, elle est accompagnée d'un sentiment de perte. En termes très simples : enfant, tout petit, nous sommes être pur, mais sans le savoir. Puis un beau jour, notre mère franchit la porte de la chambre et dit : « Tu es John. » Et soudain vous devenez John et elle devient votre mère.

C'est l'instant de la séparation. Aussitôt qu'il y a séparation, la quête se met en branle. Lorsque débute la séparation, vous êtes hors du paradis. Vous avez apparemment perdu le paradis et aussitôt vous partez à sa recherche.

Ce que vous voyez chez un bébé, c’est ce que vous êtes. La différence est que lorsque ce sera redécouvert, si l’on peut dire, il y en aura un savoir, alors que dans le cas du bébé il y a simplement cela sans aucun sentiment de le savoir.

C’est toute l’affaire. Nous quittons le paradis dans le dessein d’y revenir et de le connaître. Nous ne pouvons le connaître sans l’avoir perdu.

Tout le jeu de l'identité de soi est une activité fascinante. Nous nous frappons la tête contre les murs et nous pensons d'une façon ou d'une autre que nous pouvons en tirer du plaisir. Chercher, c'est vous taper la tête contre les murs - trouver, c'est cesser de se taper la tête contre les murs.

Il n'est rien à trouver."

 

Tony Parsons


http://dentdesagesse-fr.over-blog.com/2017/05/il-n-est-rien-a-trouver.html

Tony Parsons: "Rien à trouver."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens