Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 08:39

 

 

" La  révélation de l'Assertion survient quand il devient évident que  précisément «ce qui est», maintenant, est tout ce qu'il y a, ce qui  revient au vieux dicton : « Ce que vous voyez est ce qui vous est donné  ». Quand nous réalisons que Juste Ceci est tout ce qu'il y a, que tout  ce qui vient se surajouter n'est que le fruit de notre imagination et de  notre fausse perception — entretenant, au moyen de chimères  psychologiques, toutes sortes d'idées sur « soi » qui n'ont aucun  fondement dans la réalité — alors la vive lumière de la simple vérité  ordinaire de Juste Ceci se révèle dans toute sa gloire.
 
Il  devient simplement évident et manifeste que Juste Ceci est tout ce  qu'il y a. Il n'y a rien de plus, nulle part, jamais. Il n'y a que Juste  Ceci. S'il y a Juste Ceci, il n'y a rien d'autre, pas autre chose, rien  à quoi opposer, comparer, référer Juste Ceci. Il n'y a que ce qui est  vrai. Le « je » est précisément un engagement et un attachement envers  une histoire ou des histoires qui ne sont tout simplement pas vraies.  S'abandonner complètement à ce qui est vrai, c'est découvrir l'illusion  du « je ». Quand il n'y a que ce qui est vrai, alors « je » ne peut  exister nulle part, n'a nulle part où s'enraciner. « Je » ne peut  s'enraciner que dans l'imaginaire, pas dans la réalité. S'il n'y a pas  de « je », il n'y a alors personne à protéger de la vérité, personne qui  puisse être blessé, diminué, menacé ni destitué par la vérité. Lorsque  nous voulons la vérité plus que nous ne voulons l'idée que nous nous  faisons de nous-même, alors la liberté frappe à notre porte.
 
S'abandonner  à la révélation de Juste Ceci est le moyen par lequel tout ce qui  existe est transformé en nourriture pour le Divin. Les êtres humains ont  été créés pour fonctionner comme une sorte de système digestif à  travers lequel l'existence mani­festée est traitée par les facultés  cognitives de l'être humain. En reconnaissant « ce qui est » — à  supposer qu'il puisse s'empêcher d'utiliser la cognition de la réalité  pour renforcer un soi ou une « histoire » séparés —, l'individu est, en  réalité, invité à participer de la Conscience divine. C'est ce que l'on  appelle la position du témoin illuminé, et ce qui permet à toute facette  de la réalité manifestée d'être consacrée et donnée en nourriture à  l'Absolu.
 
Le  cœur de la Communion Divine est comme une fournaise ardente qui doit  être ravitaillée en combustible pour pouvoir continuer à fonctionner.  Notre attention est censée être un outil à l'usage du Divin. Comme une  pelle, notre attention ramasse les manifestations ordinaires simplement  en les voyant telles qu'elles sont, puis en les offrant au Cœur du  Divin. Ainsi, la Création — manifestée — est consumée dans la fournaise  du Non- Manifesté, ou Absolu, et le Divin est alimenté par l'abandon de  notre attention à cet usage. Cet abandon est l'Assertion ; l'acti­vité  spontanée de la vie transformationnelle rendue possible par la grâce du  guru. "

 

Lee Lozowick

 

https://www.facebook.com/notes/vivre-en-pr%C3%A9sence/lee-lozowick-dualit%C3%A9-illumin%C3%A9e-r%C3%A9v%C3%A9lation-et-int%C3%A9gration/843086592521790/

Lee Lozowick: "Juste ceci."
Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 08:35
Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 08:30

 

"La plupart des humains véhiculent une perception fausse de la vie et d'eux-mêmes, essentiellement en s'accrochant à une identité limitée à être une simple 'personne'. Mais nous sommes beaucoup plus que ce que ce terme 'personne' exprime. Nous sommes conscience, qui bien que sans forme, se manifeste sous une myriade de formes qui incluent cet actuel corps-esprit avec tous ses conditionnements acquis, pensées, émotions, concepts et projections. En quelque sorte, la conscience s'identifie temporairement avec le corps et le conditionnement apparu à partir du corps, et elle croit alors qu'elle est que cet assemblage corps-esprit limité. C'est ce qu'on entend par ignorance, et ce qui donne naissance à l'illusion car cela aboutit à une notion très étriquée de la conscience, alors que la conscience est infiniment plus vaste que toute construction. Aussi, reconnaître cette erreur et 'se réveiller' de cet état de limitation dans notre état originel, illimité, c'est ce qu'on nomme illumination. "

 

Mooji

Mooji: " La conscience est infiniment plus vaste que toute construction."
Repost 0
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 08:26
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 10:37
Humour du jour.
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 10:25

 

"Ce qui vit est toujours fragile, et plus la qualité de vie est élevée, plus la vie est fragile. Aussi, plus vous allez en profondeur, plus vous devenez tendre, ou plus vous devenez tendre, plus vous allez en profondeur. Le noyau le plus intime est toujours tendre.
C'est tout l'enseignement de Lao Tseu, l'enseignement du Tao : "Sois tendre; sois comme l'eau; ne sois pas comme le roc."
Personne ne peut imaginer que finalement, c'est l'eau qui gagnera. Il est impossible de croire que l'eau gagnera. Le rocher semble si fort, si agressif et l'eau si passive. Comment l'eau va t-elle gagner sur les rocher ? Mais à un certain moment, le rocher disparaît tout simplement. Peu à peu, le tendre pénètre le dur.
Aussi, souvenez-vous continuellement. Quand vous sentez que vous vous endurcissez, détendez-vous immédiatement et attendrissez-vous quelqu'en soit la conséquence. Même si vous êtes vaincu et que, sur le moment, vous voyez que vous allez perdre, perdez, mais attendrissez-vous, parce, qu'à la longue, la tendresse gagne toujours." 

 

Osho

 

https://www.facebook.com/OshoPageFrancophone/?ref=py_c

Osho: "La tendresse gagne toujours.
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 10:21
Image-citation du jour.
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 10:17
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 08:46

 

« La pratique est le moyen et le but »

         La pratique en tant que moyen nous fait retourner peu à peu à l’Origine que nous sommes en désidentifiant la Conscience de ses identifications. Mais chez l’être éveillé la pratique est simplement l’incarnation de l’Origine en formes ; elle ne le conduit plus vers, il est devenu « elle », et étant elle, ce qui se fait à travers lui est simple manifestation de sa source.

         Ce lieu du « rester tranquille » est silencieux ; c’est le lieu de l’action sans sujet, rien n’a de prise sur celui qui s’y tient. Thomas Merton raconte, qu’au désert,  L’Abbé Poemen  disait :

         « Toutes les épreuves qui fondent sur vous peuvent être surmontées par le silence. »

         Bien sûr, ce silence en lequel l’âme est immergée en ce qu’elle EST, où qu’elle se trouve.»

 

François Malespine

 

https://lartdefrancoismalespine.wordpress.com/2017/05/13/dun-jour-a-lautre-273-linfinitif-le-temps-de-laction-sans-sujet/
 

François Malespine:   « La pratique est le moyen et le but »
Repost 0
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 07:54
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens