Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 14:38
La spiritualité n’est rien d’autre que comprendre ce jeu de la conscience – essayez de comprendre la supercherie en remontant à sa source.
Il faut vous convaincre que vous êtes cette conscience. Une fois que c’est bien établi, il n’y a plus rien à faire ; laissez cette conscience faire ce qu’il faut faire. Tout ce qui arrive, arrive automatiquement.
 
 La vérité est vous-même. Cessez de vous en éloigner en lui courant après.
 
Au lieu de chercher ce que vous n'avez pas, trouvez ce que vous n'avez jamais perdu.
 
 
C'est en vous imaginant séparé que vous avez créé le fossé. Vous n'avez pas à le traverser. Il vous suffit de ne pas le créer.
 
Vous êtes déjà ce que vous cherchez.
 
Nisargadatta Maharaj
 Vous êtes déjà ce que vous cherchez.
Repost 0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 14:33

Traduction en français:

 

Cette vie que nous appelons notre vie pourrait-elle être plus qu'un voyage dans l'espace ou un fragment dans le temps ?
Plus que la vie que le corps peut sentir, plus que ce que le mental peut retenir de son expérience ?
Est-ce que qui nous sommes débute avec le souffle (la naissance), dépend de la Forme et finit avec la mort ?
Dépouille-toi de ces rôles, de ces noms,
Et dis-moi ce qui reste (alors)
Qui tu es vraiment.

Nous mesurons le succès par les choses que nous accumulons ou par les liens que nous formons, ou les actions que nous faisons.
Tout cela aussi passera ; peu importe nos efforts pour nous accrocher aux formes, la Forme mourra.
Mais, inhérente à cette danse des formes, repose la possibilité de voir ce qui est immuable (en nous)
Ou bien celle de passer à côté de cette opportunité et d'être pris dans le jeu de qui nous pensons être
Qui nous pensons être.

Cest ton existence terrestre. Elle peut cesser à tout moment.
Où est ton attention, où est ta prière ?
Où est ta chanson ?

Dans une vie fortunée(*) vient un appel à être libre du cycle des liens et de l'identification (aux formes) (**)
Pour se réveiller du rêve et finalement réaliser la vérité de notre être avant que le corps ne meure.
Ainsi, avant que la scène finale ne soit passée, vois l'écran sur laquelle elle se joue
Vois ce qui voit ce moi et toi
Et alors tu verras qui
Qui tu es vraiment, qui tu es vraiment,
Qui tu es vraiment, qui nous sommes vraiment

Repost 0
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 14:29
 Ce que vous pouvez oublier ne peut pas être éternel, ne peut pas être la vérité. C'est pourquoi vous ne pouvez pas oublier votre état véritable, et pourquoi vous ne pouvez pas vous en rappeler. Ce que vous oubliez n'est pas la vérité, rappelez vous toujours de cela.
 
 L’état primordial n’est pas à conquérir, il est déjà là, il faut simplement éliminer ce qui fait écran.
 
En cet instant même vous êtes dans cette conscience en cet instant même vous êtes dans cet état vous êtes uniquement le témoin de cette conscience qui s’est manifesté.
 
La conscience ne peut pas être séparée du monde ou de l’univers parce qu’ils sont une seule et même chose.
 
On a atteint l’état ultime de la spiritualité quand il n’y a plus de besoins, jamais, quand rien ne sert plus à rien.
 
Toute cette spiritualité a pour seul but de vous faire comprendre votre vraie nature.
 
Il n'y a rien à chercher, c'est le chercheur qui doit être perçu. Voyez le tableau tel qu'il est.
 
Nisargadatta Maharaj
Rien ne sert plus à rien.
Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:57
Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:54

 

«  Réveillez-vous ! Réveillez-vous ! Bientôt  la personne que vous croyez être  mourra  - alors réveillez-vous, maintenant, et soyez heureux de savoir ceci: Il n'y a pas besoin de chercher.  La réussite   ne mène à rien. Elle ne fait aucune différence, alors soyez simplement heureux, maintenant! L'amour est la seule réalité du monde, parce qu'il est Un, voyez vous.  Et les seules lois sont le Paradoxe, l'Humour  et le Changement. Il n'y a pas de problème, il n'y en a jamais eu, il n'y en aura jamais. Cessez de lutter, libérez-vous de votre intellect, débarrassez-vous de vos soucis et détendez-vous dans le monde. Inutile de résister à la vie; faites simplement de votre mieux. Ouvrez les yeux et découvrez que vous êtes bien plus que vous ne l'imaginez. Vous êtes le monde, vous êtes  l'Univers; vous êtes vous-même, ainsi que tous les autres! Tout cela fait partie  du Jeu merveilleux de Dieu. Réveillez-vous et retrouvez l'humour. Ne vous inquiétez pas, soyez simplement heureux. Vous êtes déjà libre! »

                                             

   Le  guerrier  pacifique  de Dan  Millman

Vous êtes déjà libre.
Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:37

Documentaire de la télévision d'Afrique du sud sur Ramana Maharshi, Nisagardatta Maharaj et Papaji .

 

Excellentissime !!!

Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:12
 
 
Vous serez libre quand vous réaliserez que la Pure Conscience qui écoute maintenant est votre vraie nature.
 
 
 
Ici, en cet instant, vous êtes dans cet état réalisé, mais vous vous efforcez de le constater au travers de vos désirs et de vos concepts mentaux, ce qui explique votre incapacité de le voir et de vous abîmer en lui.
 
 
 
Il n’est pas question d’atteindre cet état. Vous êtes l’état suprême.
 
 
 
L’Absolu, le présent-à-jamais, est votre véritable identité. C’est cela que nous sommes tous réellement. C’est cela la réalité. Elle est ici et maintenant. Où est-il question de quelqu’un atteignant cette réalité ?
 
 
 
Le désir de liberté, qui naît dans le cœur du chercheur au début du chemin, disparaît peu à peu lorsque celui-ci réalise qu’il est lui-même ce qu’il cherchait.
 
 
 
Pratiquer une sâdhana signifie présumer de l’existence d’un fantôme. Qui va pratiquer la sâdhana, et dans quel but ? Ne suffit-il pas, devant le faux, de voir sa nature de faux ? L’entité que vous pensez être est factice, est le faux. Vous êtes la réalité.
 
 
 
On s’imagine qu’on doit d’une façon ou d’une autre se transformer, passer du stade d’être humain imparfait à celui d’être humain parfait appelé Sage. Si seulement on pouvait voir l’absurdité de cette idée ! Celui qui pense ainsi n’est lui-même qu’un concept, une apparition, un personnage dans un rêve. Comment un pur fantôme pourrait-il s’éveiller d’un rêve en se perfectionnant ?
 
 
 
Tout autre effort, tout autre action volitive, ne sera non seulement d’aucune aide, mais constituerait une entrave et un danger.
 
 
 
C’est là que réside tout le malentendu – penser que vous êtes une entité qui doit effectuer quelque chose afin de devenir semblable à l’entité que vous pensez que je suis ! C’est cette pensée-là, l’identification à une entité, qui constitue « l’attachement » - et rien, absolument rien d’autre que la désidentification ne pourra engendrer la « libération ».
 
 
 
Vous êtes ce que je suis ; mais vous vous êtes identifiés à ce que vous pensez être – un objet – et vous recherchez la libération de cet objet. N’est-ce pas là une gigantesque farce ? Un objet peut-il avoir une existence indépendante et décider de ses actes ? Un objet peut-il être attaché ? Et libéré ?
 
 
 
Vous n’êtes pas prêts à accepter ma parole qu’il n’existe rien de tel qu’un « individu » ; que « l’individu » n’est qu’une apparition ; qu’une apparition ne peut souffrir d’aucun « attachement » et, par conséquent, qu’il ne saurait être question d’une quelconque « libération » pour une apparition.
 
Réalisez-vous que la base même de votre recherche est fallacieuse – que pouvez-vous faire ? Et y a-t-il quelque chose à faire ? Par qui ? Par une apparition ?
 
 
 
Quoi que vous cherchiez à savoir sur votre condition véritable, cela est inconnaissable, parce que vous êtes ce que vous cherchez.
 
 
 
 
Voyez ce que vous êtes. Ne le demandez pas aux autres, ne les laissez pas vous parler de vous. Regardez au dedans et voyez.
 
 
 
Nisargadatta Maharaj
 
Extrait de l'excellent site:
http://lapiqreduscorpion.blogspot.fr/2012/09/la-recherche-5-stop-9.html
Voie directe: Vous êtes l'état suprême.
Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:11
Repost 0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:05

 

« Ne vous  laissez pas guider par les autres. Utilisez votre propre raison, amassez de l'expérience et décidez par vous-même de votre propre chemin. »

                                                                                                  Sathya   Saï Baba

 

 

« Gardez  vous  de vous attacher  à mes paroles (...): mettez  vous  plutôt  au  repos, restez sans affaire. »

                                            

                                                                      Lin Tsi

 

 

« Ne me croit surtout pas, je suis peut être en train de te berner ! Entre en toi même  et trouve  tout  seul ! « 

 

                                                                  Osho

Restez sans affaire.
Repost 0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 09:21
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens