Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 14:46

La difficulté majeure pour atteindre la pleine conscience est le mental. Cela semble si évident que l'on pense avoir compris et que l'on croit progresser sagement vers la pleine conscience. Mais le manège du mental est plus sournois qu'il n'y paraît, car celui qui a compris est celui la même qu'il faut abandonner pour accéder à la pleine conscience. En effet le mental ne peut pas faire taire le mental. 
Que des pensées se manifestent est normal mais que le monologue intérieur se poursuive et l'on ne sera que partiellement dans la pleine conscience. Parfois le mental se tait de lui même, mais si le monologue se poursuit alors il doit être objectivé pour accéder à la pleine conscience. C'est à dire que le monologue ne doit plus être observé par son contenu en tant que nous sommes le commentateur mais pour ce qu'il est, depuis l'espace qui le contient. Sans faire de distinction sur le sujet du contenu. Le monologue est alors reconnu en tant que phénomène mental qui apparaît et disparaît au même titre que les autres pensées. On réalise alors que ce que l'on considérait l'instant précédant comme étant "moi" n'est en réalité qu'un phénomène transitoire qui n'est pas constitutif de notre nature.

La cause première de la grande majorité de nos pensées et de notre monologue intérieur est l'attachement qui tente de se saisir de l'expérience extérieure pour éprouver du plaisir et échapper à ce qui est désagréable. Ce n'est qu'en comprenant profondément que tout les phénomènes agréables ou désagréables sont transitoires et qu'il est vain de s'y attacher, quand bien même nous pourrions les prolonger ou les raccourcir, que nous pouvons cesser de saisir les expériences et ainsi amoindrir ce qui nous caractérise comme un moi séparé, à l'encontre de la nature.

Il n'y a pas d'autre moyen que l'observation pure et simple pour y parvenir. On parle dans les traditions orientales de technique de méditation, en réalité il ne s'agit pas d'une technique à proprement parler mais d'un  retour à l'état fondamental et naturel de l'attention. Un état de non identification, un état sans état. En observant ainsi ce qui se produit dans notre esprit on peut alors prendre conscience du jeu auquel se livre le mental qui réagit sans cesse aux sensations physiques que provoquent les situations extérieures. Demeurer dans une attention pleine et entière de l'expérience sans réagir lorsque cela se produit apparaît dès lors comme la seule action véritable, un acte de courage et de liberté qui nous affranchit des rouages de la souffrance.

 

 

Vianney

http://www.moinecitadin.com/2012/11/difficulte-de-la-pleine-conscience.html
 S'affranchir des rouages de la souffrance.
Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 11:26
Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 10:41

 

«  L'être ne peut pas devenir Dieu: Dieu est, de toute éternité. L'être découvre donc qu'il était Dieu mais qu'il l'ignorait. »

 

Véronique Loiseleur, Anthologie de la non-dualité

Citation du jour.
Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 10:00
Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 09:39

 

"Les pensées sont subjectives, changeantes et personnelles. Laissez bouger ce qui bouge … Elles arrivent et s'en iront si vous ne leur accordez ni attention ni intérêt. Elle sont aussi infiniment subtiles et, si vous les entretenez comme réelles, elles vous bloqueront dans le drame de votre histoire personnelle."


Jac O'Keeffe

Les pensées.
Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 15:53
Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 11:12

 

« Toute pensée ou émotion, toute souillure mentale, se manifeste dans la respiration et les sensations du moment. Ainsi, en observant la respiration ou les sensations, je suis en fait en train d’observer la souillure mentale. Au lieu de fuir le problème, je regarde la réalité en face, comme elle est vraiment. Je vais alors m’apercevoir que cette souillure perd de sa vigueur : elle ne peut plus me terrasser comme avant. Si je persiste, la souillure va en fin de compte disparaître complètement, et je me retrouve paisible et heureux. »

 

Goenka

Regarder la réalité en face....
Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 11:09
Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 11:05

je ne suis pas mon corps physique

je ne suis pas mes émotions

je ne suis pas mes pensées

ni mes réalisations, ni les biens,

 le pouvoir, les relations,

 les connaissances que j'ai pu accumuler

ni la somme de mes actes, de mes paroles,

 de mes écrits.

je ne suis pas un individu séparé, isolé,

indépendant, autonome, distinct;

je ne suis ni l'observateur, ni l'observé.

je ne suis pas ce tissu de constructions mentales

 que j'appelle moi, la personnalité

 à laquelle je m'identifie.


Je ne me situe pas dans les objectifs à atteindre,

 la performance, la comparaison, les résultats.

je ne suis ni d'une nation, ni d'une famille,

 ni d'un sexe, ni d'un groupe.

Je ne suis pas le « vêtement » temporaire

 que je porte;

je ne suis ni dans le passé, ni dans le futur.


Je suis au Centre du Cercle sans contour délimité.

En somme, je ne suis rien.

Pourtant, étant vide, Je participe du Tout,

Je suis Tout;

Il est en Moi, Je suis en Lui.


Je suis la terre, l'eau, l'air et le feu;

Je suis le ciel, les étoiles, les univers, les galaxies,

 les systèmes solaires, les planètes;

Je suis la nature et la vie, l'arbre, le blé,

 la fleur,  l'animal, le minéral;

Je suis toutes les formes, les couleurs

 et les notes de la gamme;

Je suis énergie, vibration et oscillation;

Je suis le microcosme et le macrocosme;

Je suis tout cela à la fois.


Je suis au-delà du temps et de l'espace;

Au-delà du visible, des sens, du manifesté

 et de la diversité;

Au-delà du bien et du mal, du beau et du laid,

 du féminin et du masculin, de la vie et de la mort;

 de la dualité.

Je suis Totale interpénétration, intégration,

 liaison, unification.

Je suis Un.


Je suis sans forme, sans nom, sans odeur,

 sans goût, sans taille, sans sonorité.

Je suis le non manifesté

et pourtant pleine potentialité;

Je suis toutes les possibilités.


Je suis l'Être Éternellement Présent

Ici et maintenant

Le Commencement et la Fin simultanément

Je suis Conscience

Je suis Amour

Je suis.


(auteur inconnu)

 

http://revedenvol.over-blog.com/

 

 

Que suis je ?
Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 11:37
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens