Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 10:04
Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 09:46

Reçois mon amour,

Le passé n'existe pas, le futur non plus.
Le mental tire sa substance de ces deux non-existences.
De là vient tout le malheur du monde.
Vivre en fonction de l'esprit, de l'ego, équivaut dès lors à vivre dans la souffrance.
Le mental est l'enfer.
Prends brusquementconscience de cela et quelque chose de tout nouveau sera là:
tu vivras l'avènement du présent, l'épanouissement de ce qui est.
Le présent est la seule chose qui existe;
Il est l'existence.
Sois dans le présent et tu seras libéré.
Vis dans le présent et la béatitude sera là.
Ne te
 laisse pas emporter par le torrent des pensées, contente-toi d'en prendre conscience.
Souviens-toi que tu n'es pas ce flot, tu en es distinct, éloigné.
Tu n'es que l'observateur.
Regarde les pensées qui passent comme autant de personnes allant et venant sur la route; observe-les comme tu contemplerais des feuilles mortes tourbillonnant dans le vent d'automne.
Ne sois pas la personne qui les suscite, ne sois pas celui qui les pense et le calme s'installera de lui-même. 
Cet apaisement, ce contentement est ce que j'appelle méditation.

Osho Rajneesh - Une tasse de thé

 

http://presencedamour.over-blog.fr/10-categorie-10562712.html

 

 

Origine de tous les malheurs du monde.
Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 09:35
Repost 0
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 09:31

« C’est tellement simple. La structure complexe que vous utilisez (la pensée) est précisément incapable de cette simplicité. Voilà le vrai problème…

La structure est si compliquée qu’il lui est impossible de considérer pour un instant que ça pourrait être simple. Alors on va comprendre plus tard, pas maintenant. Mais demain, ce sera la même chose  »

« En toute occasion, vos actes sont destructeurs des intérêts fondamentaux de l’homme puisqu’ils sont issus de la pensée qui est une chose morte. Forcer la vie à s’adapter à vos idées mortes et à vos hypothèses est votre difficulté fondamentale. Tout ce que vous défendez, croyances, expériences et aspirations, est le produit de la pensée et la pensée est destructrice car elle n’est rien de plus qu’un mécanisme protecteur programmé pour servir ses intérêts à tout prix  »

« Tout acte volontaire quelle que soit sa direction est violence.Tout effort est violence. Tout ce que vous faites avec le concours de la pensée pour créer en vous un état de paix utilise la force et, par là même, est violence. Vous tentez d’imposer la paix par la violence. Yoga, méditations, prières, mantras sont des techniques violentes. L’organisme est très paisible. Vous n’avez rien à faire »

 

UG Krishnamurti. (1918-2007)
Originaire de l’Inde, U. G. Krishnamurti – à ne pas confondre avec l’autre Krishnamurti (Jiddu)

 

http://etatnaturel.blogspot.com

Tellement simple.
Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 11:34
Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 11:22

Essayez de comprendre par quel processus d'identification vous en êtes arrivé à vous prendre pour ce que vous n'êtes pas. Vous vous assimilez à votre psyché. A vos yeux, vos pensées, vos sentiments et votre imagination sont "vous". Le résultat immédiat est la peur, l'angoisse de ne plus exister. Car si vos pensées, si vos sentiments et vos fantasmes se tarissaient, que resterait-il? Pour vous, l'arrêt du fonctionnement cérébral signifie l'anéantissement total.

En réalité, vous n'êtes pas les productions de votre cerveau. Vous vous en rendrez compte le jour où votre mental sera calme, immobile et vide.  Pour la première fois, vous saurez que vous existez sans lui et dans ce silence, la joie, la lumière et la conscience sont immensément plus grandes.

Osho

 

Vous existez sans le mental.
Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 11:21
Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:26

 

« Vous n'avez nul besoin de poser l'esprit, encore moins de le contraindre à s'apaiser, en cela consiste l'apaisement. »

Jou Li

 

« Ce que nous appelons illumination est simplement le fait de prendre conscience que vous n'êtes pas la personne, pas plus que l'image imprimée sur vous par votre entourage. Voir qu'il y a un « rien » sans qualités d'aucune sorte est illumination ; dans ce rien, vous êtes libre, vous n'avez plus d'entraves, mais aussi longtemps que vous vivrez avec une représentation personnelle, vous resterez dans la peur. «

  Jean Klein

 

« Il n’y a pas de remède, excepté un : la recherche de remède doit cesser. Ne recherche pas de remède. »  Nisargadatta Maharaj

 

Citations du jour.
Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 10:24
Repost 0
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 09:59

Qu’est-ce que l’éveil spirituel ?

 

On parle d’éveil dans toutes les écoles spirituelles, depuis le bouddhisme jusqu’aux courants New Age plus récents. Après avoir connu des « saints », des « sages » et des « illuminés », nous avons, depuis quelques temps, affaire à des « éveillés ». L’éveil spirituel est une notion qui désigne quelque chose de précieux mais qui, comme beaucoup d’autres, a perdu un peu de son sens.

 

Quel est donc le sens de cette expression ? Que désigne-t-elle ?

 

À l’origine, l’invitation à l’éveil spirituel est faite aux êtres assoupis dans un certain sommeil. Le sommeil en question signifie le fait de vivre dans le rêve ou dans l’illusion. L'éveil spirituel est donc l'émergence de la conscience hors du monde fantasmagorique des illusions, un peu comme la conscience sort du sommeil après une nuit de cauchemars.

 

Quelles sont les illusions ?

 

La première illusion, qui fonde toutes les autres, est la croyance que la vie s'organise par notre intelligence personnelle (contrôle, maîtrise, projections sur l'avenir). Cette illusion indique que l’on a perdu de vue l'Intelligence de la Vie qui organise toute chose à tout moment.

 

La seconde illusion, qui découle de la précédente, est la croyance que nous sommes une "personne isolée", face aux autres ou contre les autres, séparéede tous et en danger permanent (d’où nécessité de se protéger continuellement). Une telle perception est cause de guerre, de conflit, de violence et conduit à l'impossibilité d’être réellement en relation avec qui ou quoi ce que ce soit.

 

Une troisième illusion, plus dynamique celle-là, et fondée sur les précédentes, se trouve dans le fait d’investir notre énergie exclusivement dans le transitoire comme si les choses étaient éternelles (famille, profession, propriétés). Cette illusion amène à la révolte et la souffrance chaque fois que nos projets s’effondrent.

 

Une autre illusion dynamique est de croire qu'il existe un(e) ou des autrescapables denous apporter le bonheur (cette illusion a créé le mythe de l'âme-soeur) ou, au contraire, responsables de notre malheur. Beaucoup de larmes sont versées à partir de cette croyance parce que cette quête « vers l’extérieur » est sans fin et toujours vaine.

 

Enfin, la dernière illusion, particulièrement active dans les milieux philosophiques et spirituels, conduit à croire en l'autorité et en la suprématie de la pensée, de l'intellect et donc du jugement. Son corollaire consiste à se fixer des objectifs à partir de fantasmes, un des plus courants étant celui qui promet d’« atteindre un état de béatitude permanente » et, bien entendu, de se désespérer de ne jamais y parvenir.

 

Que produit l'éveil spirituel ?

 

L'éveil spirituel, par la dissolution des croyances et illusions évoquées ci-dessus, révèle notre unité intrinsèque avec les mouvements de la vie (contre lesquels nous luttions en permanence), notre lien avec nos congénères (voilé par le sentiment de séparation), l'éternité de l'existence (au-delà des projets et objets de l'univers personnel). Dans cet éveil, nous réalisons que nos illusions étaient la cause de toutes nos souffrances. Mais nous voyons surtout émerger la joie et la paix qui naissent de l'accueil de ce qui est etl'ouverture du coeur qui en résulte relâche spontanément l'emprise du mental, l’étau de la certitude intellectuelle et tous les cadres étroits que nous avions pris pour "notre vie".

 

Et maintenant ?

 

Il est peu probable que ces mots produisent spontanément un quelconque éveil. Le mental y trouvera peut-être des confirmations intellectuelles ou encore des occasions de discuter mais pour que l’éveil soit une réalité vivante, il faut, un jour, faire le pas hors du cadre des conceptions. Pour cela, l’Intelligence de la Vie glisse parfois malicieusement quelques peaux de bananes sous nos pieds (que nous prenons pour des obstacles se dressant dans notre course effrénée vers nulle part), elle provoque des surprises dans le continuum de nos projets personnels (que nous prenons pour des entraves à notre besoin de contrôle), elle nous met en présence de rappels de notre vraie nature (que nous accueillons tragiquement comme un sentiment de perte, alors que seule l’illusion peut être perdue), et nous invite (parfois sans ménagement) à revenir à ce qui est, à nous réveiller du mirage de ce que l’on voudrait qui soit et à redevenir participants et serviteurs d’un processus immense et magistral qui s’appelle la Vie.

 

Extrait du site de Thierry Vissac : http://www.istenqs.org/

 

Thierry Vissac et l'éveil spirituel.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens