Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 08:52
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:46

 

« La conscience, le mental et tout le contenu de l’esprit sont Cela. Toutes les choses qui peuvent être perçues et celui qui perçoit, même l’obscurité, la haine, le désir et l’intelligence sont Cela »

 

Saraha.

Tout est Cela.
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:43

« Le psychisme est la phase intelligente du Soi, qui conduit à sa propre destruction pour que le Soi apparaisse »

Ramana Maharshi

Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:41
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:39

« Le sentiment d’être un individu séparé semble très réel. 
Il affecte tous les aspects de l’expérience apparente. 
C’est un état de contraction de l’énergie qui s’incarne 
et engendre avec lui un sentiment d’insatisfaction et de manque. 
Il peut s’accompagner d’une impression tenace de se sentir indigne 
et d’avoir perdu quelque chose d’indescriptible. 

C’est comme si le « moi » résidait dans les limites du corps 
et comme si il voyait tout ce qui est au-dehors comme quelque chose d’autre 
avec lequel il faille négocier. 
À partir de ces expériences du « moi », naît une compulsion 
à rechercher constamment un réconfort ou une libération. 
C’est le rêve de l’individualité, 
qui semble réel jusqu’à qu’il en soit autrement… »


Tony Parsons

 

Rêve de l'individualité.
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:23
Repost 0
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 12:16

Je ne reviens pas pour que tu m'adores, je reviens pour que tu me vives en toi. Je suis l'Amour que ton cœur exhale.

Je ne reviens pas pour que tu me construises un Temple, je viens te montrer que tu es le temple dans lequel je vis, que je marche à travers toi, que je suis l'amrita qui perle de ta peau.

Je ne reviens pas pour t'infliger le poids d'une nouvelle sadhana qui t'enfermerait dans une rigidité suffisante, je viens pour te libérer de toutes structures afin que tu puisses exprimer la légèreté de ton être, partout où tu seras.

Je ne reviens pas pour t'apporter la paix, je viens te bousculer dans tes moindres retranchements, je viens trancher tes plus petits attachements, je viens dénouer tous les nœuds de ton âme qui, ainsi déployée, exprimera la paix dont elle est tissée, la joie dont elle est issue.

je ne reviens pas pour transformer le monde, je viens souffler de ton mental toutes les croyances en ce monde.

Je ne reviens pas pour prendre un nouveau visage, je viens contempler tous les visages que j'ai pris. Et quand je croiserai ton regard de mes yeux sombres, seras-tu en reconnaître la flamme amoureuse qui se reflète en toi d'âge en âge ?

Je ne reviens pas, je suis déjà là. Es-tu si profondément endormi que tu ne perçoives pas le mouvement de lumière que Je trace en toi ? Je viens déchirer le dernier voile d'illusion qui te sépare encore de Moi. Et tous ces petits "moi" vont courir se fondre en Moi, petites bulles d'eau explosant d'une joie pétillante à la surface de l'Océan.

Je suis là, présent en ta présence, doucement aimant, immensité silencieuse et quelque soit le Jeu de l'enfant bleu qui revient en ce rêve pour le remplir de son tendre amour doré, je suis là, pour me rappeler à toi, pour que tu te souviennes de Moi.

Je reviens pour me réveiller en toi, regarde : cet enfant d'or bleuté qui sourit ton cœur, c'est Moi. D'instant en instant Je me révèle à toi et tu renais en Moi.

Ne M'attend pas, je suis là, enfant-Dieu spontané et espiègle ouvrant tes yeux émerveillés sur ta beauté intérieure, je suis toi dans la pureté et la fraîcheur de ton enfance retrouvée.

Domiji

Je ne reviens pas, je suis déjà là.
Repost 0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:59
Repost 0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:52

« Ici même, la séparation n’est qu’une histoire que tu te racontes à toi-même.
Tu vis tes croyances…
Qu’y a-t-il ici ? Rien qu’un océan de vibrations.
Mais toi tu formes des images avec tes expériences passées.
– les concepts de chaises, d'espace, d’être humain, t’ont servi à 'ordonner l’espace'.
Ton vécu de bébé était vibrations ; pas un concept, chaise, maman...
la prise de conscience de l'espace, du temps... est postérieure.
La conscience se nourrit de notre conditionnement.
L’histoire, tes parents, ton entourage t’ont dit :
Mon chéri, ici c’est comme ceci et comme cela.
Mais toute définition des choses n’est qu'une représentation !
Si elle parait réelle à tes yeux, c’est parce que jour après jour
tu confirmes ta représentation avec tes définitions.
…Tant que tu te définiras comme une personne et que tu vivras à l’intérieur
des limites que cette croyance t’impose,
rien ne sera possible que de te tromper toi-même avec tes histoires.
Établis-toi dans Ce qui est préalable à la personne individuelle,
dans le « Je Suis », au lieu de rester dans la conscience individuelle séparée ;
Demeure dans la conscience de l’Unité.
Ensuite tu t’établiras dans ce qui est le pur « Je Suis ».
Le pur « Je » se confonds avec l’Etre, il ne connaît pas la notion de séparation.
Cela se produira de toute façon à l'instant de ta mort.
Dans la mort toutes les idées binaires, 'je suis en homme, je suis une femme',
se dissolvent et seul demeu
re l’Etre.»


Karl Renz

Océan de vibration...
Repost 0
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:51
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens