Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 10:56

 

Pourquoi serions-nous des drogués de la pensée ?

 

Parce que vous êtes identifiés à elle et que cela veut dire que vous tirez votre sens du moi à partir du contenu et de l’activité du mental. Parce que vous croyez que si vous vous arrêtez de penser, vous cesserez d’être. Quand vous grandissez, vous vous faites une image mentale de qui vous êtes en fonction de votre conditionnement familial et culturel. On pourrait appeler ce « moi fantôme », l’ego. Il se résume à l’activité mentale et ne peut se perpétuer que par l’incessante pensée. Le terme « ego » signifie diverses choses pour différentes gens, mais quand je l’utilise ici, il désigne le faux moi créé par l’identification inconsciente au mental.

 

Aux yeux de l’ego, le moment présent n’existe quasiment pas, car seuls le passé et le futur lui importent. Ce renversement total de la vérité reflète bien à quel point le mental est dénaturé quand il fonctionne sur le mode « ego ». Sa préoccupation est de toujours maintenir le passé en vie, car sans lui qui seriez-vous ? Il se projette constamment dans le futur pour assurer sa survie et pour y trouver une forme quelconque de relâchement et de satisfaction. Il se dit : « Un jour, quand ceci ou cela se produira, je serai bien, heureux, en paix. » Même quand l’ego semble se préoccuper du présent, ce n’est pas le présent qu’il voit. Il le perçoit de façon totalement déformée, car il le regarde à travers les yeux du passé. Ou bien il le réduit à un moyen pour arriver à une fin, une fin qui n’existe jamais que dans le futur projeté par lui. Observez votre mental et vous verrez qu’il fonctionne comme ça.

 

Le secret de la libération réside dans l’instant présent. Mais vous ne pourrez pas vous y retrouver tant et aussi longtemps que vous serez votre mental.

 

E Tolle

Drogués de la pensée.
Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 10:36
Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 10:04

 

 

Je suis chez moi, je suis arrivé. Il n'y a qu'ici et maintenant.

 

Bien solide, vraiment libre, je prends refuge en moi-même.

 

 

Thich Nhat Hanh

Citation du jour.
Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 09:50
Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 09:43

L'humain recherche par tous les moyens le bonheur et tente par tous les

moyens d'échapper à la souffrance.

C'est pour cette raison que c'est très difficile

d'accepter la souffrance. Même si vous cherchez à la fuir ou à l'étouffer, 

vous n'y arrivez pas, elle est toujours présente même si vous la masquez.

Si vous souhaitez la dépasser, il vous faut y faire face en acceptant de la ressentir.

Ressentez-la et observez ce que vous ressentez sans analyser, sans vous laisser

entraîner par le mental vers les circonstances qui ont déclenché cette souffrance.

Si des pensées viennent, laissez-les être là sans les nourrir,

sans vous attacher à elles et reportez votre attention sur le corps.

Restez présent à tout ce que vous ressentez.

Le fait d'observer, va vous permettre d'être détaché.

Lorsqu'on est observateur, il se crée automatiquement une

distance entre l'observateur et le sujet observé (la souffrance).

Autorisez-vous maintenant à lâcher prise, ne la nourrissez plus de vos pensées,

ne lui insuffler plus d'énergie, laissez cela se dissoudre.

Accepter est le premier pas vers le lâcher prise.

 

http://www.eternelpresent.ch/lacher_prise.html

Lâcher-prise.
Repost 0
22 février 2014 6 22 /02 /février /2014 09:42
Repost 0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 12:13

 

 

"En réalité, on ne peut pas dire que le Soi doit être atteint, car il est toujours présent dans le Coeur de chacun - ne vous faites aucun souci, tout le monde est déjà réalisé !"

 

Sri Lakshmana

Aucun souci.
Repost 0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 11:51
Repost 0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 11:45

Avant tout, j'aimerais vous dire que les textes qui suivent sont le reflet de mon vécu.

Je tente de décrire cela avec des mots qui ne peuvent être qu'un pâle reflet de mon expérience

personnelle et ne prétend aucunement détenir une quelconque vérité.
 

L'éveil s'est produit alors que je ne l'attendais pas. Après des années de pratiques diverses,

de lectures, de recherches, j'avais fini par tout laisser tomber en me disant que tout cela ne servait

à rien en fin de compte. J'ai cessé de chercher, cessé de pratiquer, cessé d'attendre que

quelque chose se produise et c'est dans cette cessation que ce que je n'attendais plus s'est révélé.

J'étais assis sur une terrasse et j'observais simplement ce qui se passait autour de moi.

Je n'attendais rien.

J'accueillais les images, les sons, les odeurs qui venaient à moi sans les analyser.

Je n'avais rien d'autre à faire que d'être là en cet instant.

Calme et détendu, heureux d'être là.

Je me suis laissé aller à ressentir ce calme.

Je ressentais cette sensation et j'observais toujours ce qui se passait dans les alentours.
 

Je n'attendais rien, je ne désirais rien d'autre que d'être là.

Le mental a fait silence, je n'étais plus qu'une présence silencieuse.

J'ai commencé à ressentir la vie couler en moi et en tout ce que je voyais.

La même vie.

 

Cette même douceur je la ressentais maintenant en chaque personne que j'observais.

La douceur et la paix se manifestaient en arrière plan de l'activité dans laquelle ils étaient.

Je me suis mis à observer les objets, les choses et j'ai ressenti la même douceur en chaque chose.

Une lumière douce, dorée, émanait de tout cela, une lumière que je percevais de l'intérieur.

Ce n'est plus le "moi" qui observait, le "moi" avait disparu et il n'y avait plus que l'observation calme et limpide.
 

Tout ce que je percevais et ressentais m'apparaissait soudain comme ayant la même origine,

émergeant d'une seule et même source. J'étais cela et cela était moi.

Ce que je ressentais en moi, je le ressentais en toutes choses et en tout être vivant.

C'est la première fois que je me sentais réellement présent dans

l'instant présent, cet instant hors du continuum temps, éternel.

Avant cette expérience, je me disais souvent : oui, il faut profiter du moment présent.

Mais cela n'a rien à voir avec le fait de profiter du moment présent ou de vivre au jour le jour.

Profiter de l'instant présent fait toujours référence au passé et au futur, alors qu'être totalement

présent en cet instant n'y fait aucune référence. Le voile du temps s'est déchiré

et l'instant dans lequel la vie se manifeste est toujours le présent.
 

La présence rend cet instant lumineux.

 

http://www.eternelpresent.ch/eveil_interieur.html

 

 

Eveil.
Repost 0
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 11:44
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens