Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 12:31
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:57

 

L’écoute est l’un des secrets fondamentaux pour entrer dans le temple de Dieu. Écouter veut dire être passif. Écouter veut dire vous oublier complètement – alors seulement pouvez-vous écouter.

Lorsque vous écoutez attentivement quelqu’un, vous vous oubliez. Si vous ne pouvez pas vous oublier, vous n’écoutez jamais. Si vous êtes trop conscient de vous-même, vous prétendez simplement que vous écoutez – vous n’écoutez pas. Vous pouvez acquiescer, vous pouvez quelquefois dire oui et non – mais vous n’êtes pas dans l’écoute.

Lorsque vous êtes dans l’écoute, vous devenez un passage, une passivité, une réceptivité, une matrice ; vous devenez féminin et pour se réaliser l’on doit devenir féminin. Vous ne pouvez pas atteindre Dieu à la manière, d’envahisseurs agressifs, de conquérants. Vous pouvez atteindre Dieu seulement… ou il serait même mieux de dire ; Dieu peut vous trouver seulement lorsque vous êtes réceptif, une réceptivité féminine.
Lorsque vous devenez yin, une réceptivité, une porte est ouverte et vous attendez. Écouter est l’art de devenir passif.

Osho A Sudden Clash of Thunder Chapter 5

 

Commentaire :

La réceptivité est l’attribut du féminin, les qualités réceptives de l’eau et des émotions. Ses bras sont étendus vers le haut pour recevoir, elle est complètement immergée dans l’eau. Elle n’a pas de tête, pas de mental bourdonnant et agressif pour empêcher sa pure réceptivité. Et à mesure qu’elle se remplit, débordante, elle se vide continuellement pour recevoir davantage.
Le lotus, symbole matriciel, qui émerge d’elle représente l’harmonie parfaite de l’univers, harmonie qui se révèle lorsque nous sommes en résonance avec elle. La Reine de l’Eau ouvre un temps sans limites, de gratitude envers tout ce que la vie apporte sans expectative ni demande. Ni le devoir,ni le mérite ou la récompense n’ont d’importance. La sensibilité, l’intuition et la compassion sont les qualités qui brillent maintenant, dissolvant tous les obstacles qui nous maintiennent séparés les uns des autres et du Tout.

 

http://www.sevim.pro/20-categorie-11837543.html

Osho: "Ecouter est l'art de devenir passif."
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:35
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:20

 

"Reposez-vous au-delà de vous-même, soyez sans contraintes, libre. Lâchez tout ce qui est important. Acceptez votre liberté, cette liberté qui est naturellement présente, toujours déjà là, cette liberté qui est votre vraie nature. Vivez dans cette voie, dans cette nouvelle dimension de votre conscience. Vivez dans cette nouvelle fréquence, respirez en elle. Sentez-là briser l'ouverture de votre compréhension. Laissez-là couler en vous. Laissez-là devenir vous, vous imprégner, vous révéler, vous décharger."

 

Bentinho Massaro

 

Bentinho Massaro: "Reposez-vous au-delà de vous-même."
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:15
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:12

 

"Détendez-vous, ami. Ralentissez. Respirez. Trouvez votre soi.

Sachez que tout se déploie selon une intelligence d’une beauté inimaginable.

Même quand rien ne va, tout va, en quelque insondable sens.

Détendez-vous, ami. Vous n’avez pas besoin de savoir.

Ralentissez. Respirez. Trouvez vo
tre soi."

 

Jeff Foster

"Détentez-vous !"
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 08:10
Repost 0
2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 07:52

J'étais chez la belle Aixoise, qui est téléphage, et alors que nous bavardions tranquillement dans sa chambre, la télé allumée diffusait une interview avec Mr Galabru.

Nous suspendîmes notre conversation pour écouter cet homme de plus de 90 ans qui continuait son métier de comédien avec bonheur. Justement, le journaliste lui demandait comment il allait physiquement et comment il gérait les douleurs du corps inhérentes à son âge.

Mr Galabru lui donna cette réponse à méditer : " Bien sur, il y a la fatigue et les douleurs physiques, mais quand je rentre sur scène, JE JOUE UN AUTRE PERSONNAGE, QUI LUI N'EST PAS MALADE, ET TOUTES MES DOULEURS DISPARAISSENT." Il continua sur ce thème explicitant le fait que souvent cela le guérissait. Il ajouta que, bien sur, quand la pièce était terminée, après quelques temps, il sortait du personnage, et certaines douleurs revenaient...

Évidemment, il redevenait Mr Galabru, ce personnage là avait plus de 9O ans, sa mémoire le lui rappelait !

je n'ai pas écouté le reste de l'interview tant j'étais frappée par cette réflexion. C'était tellement évident, tellement vrai. Nous jouons un personnage et nous y sommes si étroitement identifié que nous en avons tous les symptômes. Les symptômes des maladies correspondants aux métiers que nous exerçons, ou à l'âge de notre personnage, ou à la complexité psychologique de la personnalité, à son histoire. . . Et nous avons un mal fou à sortir de ce rôle car nous le rejouons encore et encore au point que nous avons oublié notre réalité intérieure. Mais si nous nous retrouvons en notre pure essence, le masque tombe et les symptômes disparaissent.

Dans la même veine, mais avec l'effet inverse, on m'a racontée que cette belle actrice, Marion Cotillard, qui a si justement incarnée la vie d'Edith Piaf, a du ce faire exorciser des semaines après le tournage du film, tant elle se sentait possédée par ce rôle qu'elle avait joué au point de s'y être totalement identifiée. . .

On a souvent entendu ce genre de phénomène : des acteurs qui se sont tellement incrusté dans le personnage qu'ils interprétaient qu'ils mettaient des mois pour s'en dégager et revenir à eux.

Tout est là, n'est-ce-pas ? On touche ici, quelque chose d'une valeur inestimable. Nous nous prenons au jeu d'une histoire et nous nous enfermons dans un des rôles de cette histoire que nous interprétons si sérieusement que nous oublions qui nous sommes réellement.

On devient ce que l'on contemple, c'est clair. les couples qui vivent ensemble depuis de nombreuses années, finissent par se ressembler. On voit aussi cette caractéristique chez les animaux domestiques, ils développent même nos maladies.

Certains individus se sont tellement identifier à la passion du Christ qu'ils en ont manifesté les stigmates. On comprend alors qu'une certaine forme de contemplation-adoration envers sa divinité d'élection peut être un excellent moyen de retournement à Soi, si on sait voir par delà le voile que la déité emprunte...

Puis, quand un jour de grande bourrasque, le masque tombe, on s'aperçoit, hilare, qu'on jouait tous les rôles en même temps !

Et un jour de grand soleil, on réalise qu'on était le souffle de Lumière à la base de toute manifestation.

Domiji

http://lavieestleplusgranddesguru.over-blog.com/

Domiji:"le souffle de Lumière à la base de toute manifestation."
Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 10:15

 

"Limite tes interêts et tes activités pour tes simples besoins et pour les besoins des personnes dont tu as la charge.

Economise ton temps et ton énergie pour briser le mur que ton mental a construit autour de toi.

Crois moi tu ne le regrettera pas ."

 

Nisargadatta Maharaj

Citation du jour.
Repost 0
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 10:05
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens