Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juillet 2014 6 26 /07 /juillet /2014 09:17
Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:22

 

C’est dans ce sens que la citation : "La méditation, c’est simplement être, c’est ce que nous sommes et pas ce que nous faisons" doit être comprise. La méditation commence avec une qualité d’investigation, avec le temps la qualité d’investigation cède la place à une attitude plus contemplative, qui, alors que les objets de contemplation sont lentement libérés de leur qualité "d’objet" et "d’altérité", se révèle être une simple détente dans la Présence-Connaissance que nous sommes, dans laquelle et en tant que telle toutes choses apparaissent.

Du point de vue de la personne, nous semblons passer de l’investigation à la contemplation, puis à l’être.

Du point de vue de la réalité, l’Etre projette l’entité apparente en lui-même et de la même façon projette le processus apparent d’investigation et de contemplation en lui, pour se reconnaître lui-même comme il est toujours, l’Etre pur.

 

Rupert Spira

Citation du jour.
Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:16

 

"Au moment de l’expérience, ce qui est reconnu n’est pas quelque chose de nouveau. La connaissance vide a toujours été présente. Elle est souvent appelée « la conscience qui existe par soi-même » rangjung yeshe. Elle n’est pas créée par sa simple reconnaissance , ou par l’instruction qui la révèle. Elle est votre vraie nature, votre visage naturel. Ce que fait un maitre c’est simplement de vous dire où regarder. Simplement, il la désigne ; nous la reconnaissons et l’expérimentons.

Mais certaines personnes refusent de la comprendre ainsi. Elles pensent : « D’abord je dois me débarrasser de mon vieux esprit mauvais et duel. Je dois le rejeter pour que l’esprit du Buddha extraordinaire puisse descendre d’en haut comme un magnifique dieu se dissolvant en moi. Alors, j’en suis sûr, quelque chose de spectaculaire se produira. Voilà ce que c’est que de reconnaitre sa nature de bouddha, et pas simplement ne voir rien. »

De cette manière, certaines personnes en fait refusent de reconnaitre leur vraie nature ; Elles pensent : « Comment cet état ordinaire de l’esprit pourrait avoir quelque chose de spécial ? Il doit y avoir quelque chose de merveilleux à un moment donné , peut-être pas tout de suite, mais plus tard. «

En termes de nature de bouddha, rien de spécial ne se produira, parce que le vrai et réel état est déjà présent. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. »

 

Urgyen Rinpoche

Déjà présent.
Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:00
Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 08:41

Je ne recherche rien, je n'attends rien, chaque jour je me lève en cette Puissance de vie et Cela se joue de moi. Je ne recherche plus rien : Cela m'a trouvée. Je n'attends plus rien, Cela me déborde de Son infinité. Pleinement maintenant, totalement présente, toute ouverte à Cela... et Cela m'engouffre de Son Eternité. Mon esprit devient le ciel, je n'ai plus de mental, à la place : la voûte céleste, l'immensité azurée. Aucunes pensées, aucuns désirs autre que Cela dans Son entièreté. IL fallait faire la place, se vider de sa suffisance, de ses connaissances, de sa mémoire et de ses rêves chimériques. Se dépouiller de tout avoir, de tout vouloir, se détourner de son image et ne plus voir que Cela. Et à chaque seconde de chaque instant, revenir à Cela : Toi et seulement Toi. Tu me trouves et Tu me touches le cœur d'un Amour joyeux. Dès que je m'égare, Tu me rattrapes. Je n'ai aucun mérite, c'est Cela qui me poursuit, c'est Cela qui me veut. C'est Cela qui veut. La pensée peut me distraire encore de discutions sans fin sur le pourquoi du comment, Cela la stoppe de Son impérieux silence. Il m'arrive encore de râler sur le comportement de telle ou telle personne et Tu me souffles tendrement:" Ah bon ? Tu ne M'as pas reconnu ?". Il m'est arrivé, je l'avoue, de Te demander de m'oublier, de me laisser, je n'arrivais pas à Te contenir, c'était trop grand, trop libre, trop plein de Toi, partout, toujours, tout le temps... L'insupportable légèreté de l'Être me suffoquait, l'exquise douceur de Ton amour m'alanguissait et me rendait tout insipide, et Ton appel au retour qui ne me quittait pas.... Alors Tu relâchais un peu Ton étreinte et me laissais vivre quelques aventures mondaines... Et je revenais en pleurant : Ô Dieu, non, je ne veux que Toi ! Alors Ton sourire de Lumière se répandait en moi, chassant de mon âme toute la lourdeur de ce monde qui l'assombrissait . Tu ne me laisses jamais. Tu attends. Amoureusement. Inlassablement planté au cœur de cette petite vie. Ta somptueuse Présence m'éparpillant dans ton immensité. Poussière d'étoile, je ne scintille que de Ta radieuse magnificence. Quelques que soient mes échappatoires, Tu me ramènes en Toi. Ton amour me désarme, Ta ténacité me bouleverse, je ne peux que me rendre.

Je me rend.

Je ne peux plus me cacher,

Cela m'a trouvée !

 

Domiji

 

http://lavieestleplusgranddesguru.over-blog.com/

Cela m'a trouvée !
Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 08:27
Repost 0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:40

Comment atteindre la Vie éternelle ?

La Vie éternelle c’est maintenant. Viens dans le présent.

Mais je suis dans le présent maintenant, non ?

Non.

Pourquoi non ?

Parce que tu n’as pas lâché ton passé.

Pourquoi devrais-je lâcher le passé ? Tout n’y est pas mauvais.

Le passé doit être lâché, non pas parce qu’il est mauvais, mais parce qu’il est mort.

***

Où dois-je chercher l’éveil ?

Ici.

Quand adviendra-t-il ?

Il a lieu maintenant.

Pourquoi alors je ne l’expérimente pas ?

Parce que tu ne regardes pas.

Que devrais-je regarder ?

Rien, regarde simplement.

Quoi ?

Tout ce sur quoi tes yeux se posent.

Dois-je regarder d’une certaine manière ?

Non. La manière ordinaire est la bonne.

Mais est-ce que je ne regarde pas toujours de cette façon?

Non.

Pourquoi non ?

Parce que pour regarder, tu dois être ici. Tu es pratiquement toujours ailleurs.

***

« Combien de temps dure le présent ? Une minute ? Une seconde ? »

« Bien moins et bien plus » dit le Maître.

« Moins, parce que le moment où tu te concentres dessus, il disparaît. »

« Plus, parce si tu pénètres en lui, tu vas rencontrer l’intemporel et tu sauras ce qu’est l’éternité. »

 

http://perlesdebonheur.blogspot.com/

 

http://www.invitedemarc.com/

Comment atteindre la Vie éternelle.
Repost 0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:21
Repost 0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:19

 

"Si tu veux la vérité,

Je vais te dire la vérité :

Écoute le son secret,

le véritable son

qui est en toi."

 

Kabir

 

http://perlesdebonheur.blogspot.fr/2011/12/veux-tu-la-verite.html

Si tu veux la vérité...
Repost 0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:13
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens