Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:27
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:17

 

"Je vais sans doute commettre un blasphème en vous disant cela mais tant pis. Depuis bien longtemps ces maîtres, ces gourous, cette indianisation de la spiritualité me sort littéralement par les trous de nez.
Le maître absolu c’est le sommeil profond. Il est le maître de tous les maîtres. Ce sommeil profond n’est pas plus indien, qu’européen, chinois, chrétien, bouddhiste ou musulman, il est le « Avant », le « Juste avant » de toute chose. Où que vous habitiez, qui que vous soyez, mère Thérésa, ou Jack l’éventreur, ce sommeil est commun à toutes et à tous, pour la bonne et simple raison qu’il n’y en a qu’un. Et quand je dis un, c’est un seul, rien qu’un seul pour tout ce petit monde et pour tout l’univers. 

De plus, vous n’avez pas à aller vers lui, c’est lui qui vient à vous.
Au réveil, il est encore là de façon résiduelle, vous attendant au pied du lit, tel un petit chien remuant sa queue, le cœur tout plein d’impatience. Il veut jouer avec vous, mais à la seule condition que vous, vous ne vouliez pas jouer avec lui.

 
Mon approche peut sembler en contradiction avec ce que d’autres ont dit, mais que voulez-vous, lorsqu’il est question d’éveil, de ressenti, les mots ne sont non pas trop pauvres mais beaucoup trop riches pour pouvoir l’exprimer. Jean Klein  m’a dit un jour : « une fois que vous serez parvenu à ce moment où vous vous dites j’ai compris, il est important de le formuler avec vos propres mots », et dans ce cas je n’ai pas hésité à appeler un chat un chat. Même si cela peut faire miauler certain, il serait dommage de nous laisser égarer par des questions de terminologie. Encore une fois, il ne s’en suivra aucun enseignement, conférence, dogme ou je ne sais quoi. Il ne s’agit que d’un partage, rien de plus.

 

Ne pouvant pas ne pas être,
rien, absolument rien ne peut rivaliser
en simplicité, en immédiateté
avec cela qui est.
Ainsi, sans effort, le chercheur disparaît.
Au cœur du simple,
sans rien faire, sans rien être,
je me prélasse tel un bienheureux dans
cette compréhension...
 
~~~
 
 
Même en l'absence de chercheur,
sans effort, c'est déjà entrain de méditer,
parce que la méditation
ne connaît ni chercheur,
ni effort, ni méditant,
ni même de commencement.
Au cœur du simple,
sans rien faire, sans rien être,
je me prélasse tel un bienheureux dans
cette compréhension..."

 

Franck Terreaux

Franck Terreaux: "Juste avant de toute chose."
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:15
Image-citation du jour.
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:13
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:11
Humour du jour.
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 09:03

 

"Le regard ouvert,
Tourné vers l’intérieur,
Profond et silencieux,
Est la seule réelle satisfaction que je connaisse.
 
J’affectionne particulièrement laisser couler les pensées et les observer.
Dans cette posture, rien de ce qui est vu ou suggéré n’est pris pour réel.
 
 
L’apparition du moindre commentaire mental,
Croyance ou mouvement de conscience,
Investi et reconnu comme réalité,
Est le signe que mon regard vient de se fermer.
 
À mon insu, il vient de s’orienter à nouveau vers l’extérieur,
Rouvrant ainsi la porte de l’illusion et de l’insatiabilité.»

 

Alain Brunache

 

https://www.alainbrunache.com/textes/

Alain Brunache: "Le regard ouvert."
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:58
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:49

 

"Pour un chercheur véritable, la question "qui suis-je ?"
lorsqu'elle est abordée intensément,
va bousculer ses tendances à s'égarer à tel point
que son mental n'aura plus d'autre choix
que de demeurer dans son propre cœur
en tant que ce qu'il ne peut pas ne pas être."


 Mooji
 

Citation du jour.
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:45
Repost 0
20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:42

 

"Repose-toi au sein de la Présence-Consciente.
Ce que tu es.
L’amour, la paix, la joie, le bonheur,
En sont le parfum.
La vie dans la clarté de la Présence, devient célébration.
S’identifier à un moi séparé, à une personne limitée,
Est l’obstacle.

 
Repose-toi au sein de la Présence, ce que tu es.
Elle est accueil inconditionnel pour tout ce qui s’invite en elle, le bon comme le mauvais.
En elle, tout se libère et se dissout. La paix, la joie, l’amour, en sont le parfum.
Ensuite, la vie devient célébration sans fin de ce bonheur.
Chacun est invité, sur le chemin de la reconnaissance, de ce qu’il est vraiment.
Tous, nous partageons la même Conscience et la même joie.
S’identifier à un moi personnel et séparé est l’obstacle."


Le moine Gojo

Moine Gojo: "Repose-toi au sein de la Présence."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens