Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 11:35
Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 11:26

 

«Si l'idée, inlassablement reprise dans des entretiens avec des swamis ou dans des textes indiens, de l'état-sans-ego vous pose déjà une question à chacun au niveau où vous en êtes de votre évolution, une autre affirmation encore plus étonnante est répétée par tous les maîtres : si vous poursuivez assidûment votre investigation, vous découvrirez que l'ego est une illusion, qu'il n'a jamais eu d'existence.
Que signifient ces mots? Je comprends bien ce que peut être une illusion, un mirage qui fait surgir un étang en plein désert; j'aurai beau rouler vingt kilomètres, je n'atteindrai jamais cet étang inexistant. De même, si le sens du moi individualisé peut se volatiliser sans laisser de traces, c'est parce qu'il n'a jamais existé que sous forme d'illusion. Ce qui a une réalité ne peut pas disparaître mais seulement se transformer. Or l'ego, lui, disparaît comme un rêve dont on s'éveille. Si vous lisez les paroles de tel ou tel maître contemporain comme Ramana Maharshi, Ramdas ou Mâ Anandamayi, vous retrouverez cette affirmation à longueur de pages. Mais ce moi règne sur nos existences et aucune illusion n'a autant de conséquences et des conséquences aussi graves.
Ce n'est pas tout. Il nous est affirmé aussi que l'ego c'est «l'illusion que nous sommes l'auteur des actions que nous accomplissons ». Je reprends une parole en anglais que j'ai si souvent entendue, « free from the I-am-the-doer illusion», «libre de l'illusion qui consiste à croire que je suis l'agissant» (ou encore «sense of doership»). Là est l'erreur. Si le sens du moi individualisé qui reçoit les informations disparaît, il est compréhensible que disparaisse aussi la conscience du moi séparé qui réagit à ces informations – que celles-ci nous viennent de l'extérieur ou du dedans de nous-mêmes. Si le moi est irréel – déjà irréel – malgré notre conviction contraire, notre conviction également inébranlable d'être le sujet qui agit sur les objets est également erronée.»

 

Arnaud Desjardins

 

https://www.facebook.com/vivrenpresence/photos/a.162296753934114.1073741828.162194937277629/823990851098031/?type=3&theater

Arnaud Desjardins: "Ego."
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 08:08
Humour du jour.
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 08:00
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 07:57

 

"Ne suivez pas mon enseignement aveuglément,

éprouvez-le par vous-même..."



Bouddha

Citation du jour.
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 07:55
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 07:51

 

"Nous ne souffrons que lorsque nous croyons une pensée qui conteste ce qui est.


Lorsque l’esprit est parfaitement clair, ce qui est est ce que nous voulons. Si vous voulez que la réalité soit différente de ce qu’elle est, vous pourriez tout aussi bien essayer d’apprendre à un chat à aboyer. Vous pourriez essayer et réessayer, et le chat finira par vous regarder en faisant « Miaou ».

Vouloir que la réalité soit
différente de ce qu’elle est est futile. Et pourtant, si vous y faites attention, vous remarquerez que vous avez ce genre de pensées des douzaines de fois par jour. « Les gens devraient être plus
aimables. » « Les enfants devraient être sages. » « Mon mari (ma femme) devrait être d’accord avec moi. » « Je devrais être plus maigre, ou plus beau (belle), ou avoir plus de succès. »

Ces pensées sont des façons de vouloir que la réalité soit différente de ce qu’elle est. Si vous trouvez cela déprimant, vous avez raison. Tout le stress que nous ressentons est dû au fait de contester ce qui est.


Je suis amoureuse de ce qui est, non parce que je suis une personne spirituelle, mais parce que cela fait du mal quand je conteste la réalité. Nous pouvons savoir que la réalité est bonne telle qu’elle est, parce que lorsque nous la contestons, nous faisons l’expérience de la tension et de la frustration. Nous ne nous sentons
alors ni naturels ni équilibrés. Lorsque nous cessons de contester la réalité, l’action devient simple, fluide, bienveillante et sans peur."


Katie Byron

Byron Katie: "Miaou".
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 07:49
Repost 0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 09:43

 

"Vous connaissez peut-être cette histoire zen que l’on raconte au sujet d’un homme et d’un cheval. 

Le cheval galope à toute allure et, de toute évidence, l’homme à cheval semble se rendre à un endroit important.

Un autre homme se tenant au bord de la route lui crie : « Où vas-tu ? et le premier homme lui répond : 

« Je ne sais pas. Demandez au cheval. » 

C’est aussi notre histoire. 

Nous ne sommes pas différents de cet homme à cheval : nous ne savons pas où nous allons et nous ne pouvons pas arrêter le cheval.

Ce cheval est notre énergie d’habitude qui nous pousse en avant, malgré nous. 

Nous passons notre temps à courir et c’est devenu une habitude. 

Nous luttons tout le temps, même en dormant.

Nous sommes en guerre contre nous-mêmes et prêts à déclarer la guerre aux autres..."

 

 Thich Nhat Hanh.

Thich Nhat Hanh.: "Malgré nous."
Repost 0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 09:41
Humour du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens