Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 07:58

"La floraison de tous ces nouveaux « maîtres », ces prétendus « enseignants authentiques », est symptomatique de l’époque. Il faut respecter ce phénomène comme tout le reste. Ces gens-là ne savent pas qu’ils symbolisent les valeurs demoha et de duhkha, l’illusion et l’égarement, nécessaires aux époques de dégénérescence. Personne ne peut être un maître.

Il existe quelques exceptions que tout le monde connaît, comme Ramana Maharshi, Nisargadatta Maharaj, Mâ Ananda Moyî, Gopinath et Krishna Menon.
La recherche d’un maître est une fuite. Ce dont nous avons besoin, c’est de découvrir nos prétentions, nos peurs, nos défenses. Pas besoin d’aller chercher un maître. Ces choses-là sont toujours avec nous !
Quand clairement, on fait face à ses restrictions sans la prétention de changer, un éclaircissement survient ; progressivement apparaît une forme d’autonomie affective. Dans cette autonomie, il n’y a plus de fabrication mentale, plus de réflexion. Seul demeure un questionnement constant, sans question : un ressenti. Dans cette disponibilité, la vie va s’écouler et la mort être accueillie. C’est la grâce de tous les être humains.
Quand je ne prétends plus avoir un projet ou trouver une solution à ma vie, une humilité se fait, un « je ne sais pas ». Ce « je ne sais pas » contient non pas les réponses, mais la résorption de toutes les questions. Il reste un questionnement sans question et, surtout, sans réflexion. On ne peut plus comprendre la pensée et le raisonnement métaphysiques. Il ne reste que la beauté. C’est ce dont nous parlons ici.
Rencontrer un maître ou, comme chez certains fantaisistes, devenir un maître, c’est un conte de fées, une souffrance assurée pour ces malheureux. Vivre dans le devenir, c’est l’enfer. Devenir libre ou vouloir une Mercedes, c’est la même chose : toujours demain. La vie est maintenant. Tout le reste n’est que fantasme. On ne peut pas être heureux demain. La tranquillité est maintenant. Elle est constamment disponible, sauf quand on prétend qu’elle dépend de quoi que ce soit.
Vivre avec cela. Cette résonance, c’est le maître intérieur."



Eric Baret

 

 

http://lapiqreduscorpion.blogspot.fr/2012/12/la-tranquillite-8.html

Eric Baret: "On ne peut être heureux demain."
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:36
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:33

 

La prière du coeur est un face à face intime.
Je suis dans ma chair la réponse à Dieu,
coeur à coeur qui résonne à l'unisson dans le monde.
Le "Je suis" de Dieu transcende le temps
et Le rend immanent à chaque instant.
L'espace, le temps Le manifestent
mais ne sauraient cristalliser sa Présence.
Dieu n'existe pas, Il Est !
De toute éternité.
La prière du coeur est une goutte de lumière vivante
qui nous pénètre et nous transfigure.
Elle ne s'apprend pas,
elle se vit totalement,
elle n'est pas une technique, une formule
mais un état d'amour,
une tension sans effort,
un désir fou
vers Celui qui habite en plénitude en nous.


Texte de Frère Jean, Hommes de lumière, éditions Mame

La prière.
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:32
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:28

 

« Quand l'esprit ne résiste plus, qu'il ne fuit ni ne blâme ce qui est, mais se contente d'être conscient avec passivité, il s'aperçoit que, dans cette passivité même, vient une transformation. »

 

Jiddu Krishnamurti

Citation du jour.
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:22
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:18

 

"On parle d'atteindre le Soi, de parvenir à Dieu, au bout d'un certain temps. Il n'y a rien à atteindre. Nous sommes déjà l'Existence.

Penser que vous devez découvrir votre propre Moi est stupide.

Qu'y a-t-il à trouver ? Il y a, semble-t-il, deux personnages jouant à cache-cache. Vous êtes le Soi mais vous vous identifiez faussement à l'ego et au corps.

Le développement spirituel ne se fait pas par étapes. Vous êtes un être spirituel ici et maintenant.

Ne vous enfermez pas dans des notions de plans, de niveaux, d'étapes ; ne chérissez pas ce qui n'est que fausses limitations.

Jamais ne viendra le moment où nous serons plus proche de Dieu qu'actuellement. Nous sommes, à cet instant même,

Existence, Béatitude, Infinitude. Notre conscience est un flux ininterrompu, éternel.

Vous êtes le Soi. Soyez cela.

L'ego s'imagine à tort qu'il existe deux Moi, l'un fonctionnant actuellement (l'individu) et l'autre, le Moi supérieur, le Moi divin, dont nous prendrons un jour conscience. C'est une erreur. Il n'y a qu'un Moi et il est pleinement conscient, actuellement et à jamais.

Imaginer être provisoirement autre chose, c'est être plongé dans maya, c'est s'hypnotiser soi-même."

 

 

Ramana Maharshi

Soyez cela.
Repost 0
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 20:16
Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 11:01
Repost 0
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 10:59

 

“La mauvaise nouvelle est que vous tombez et que vous n'avez rien auquel vous raccrocher,

la bonne nouvelle est qu'il n'y a pas de sol.”

 

Chögyam Trungpa

 

La bonne et la mauvaise nouvelle.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens