Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 09:44

 

"Beaucoup de souffrance, beaucoup de malheur surviennent lorsque vous prenez chaque pensée qui vient dans votre tête pour la vérité."

Eckhart Tolle

Citation du jour.
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 09:42
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 09:17

De temps en temps il est bon de couper avec tout son quotidien, famille, amis, et habitudes. Se retrouver seul , dans un endroit où personne ne vous connaît, et laisser les jours se présenter sans rien programmer de particulier.

On se rend disponible à ce qui vient, à ce qui est. On n'imagine pas tout ce qu'on fait pour remplir sa journée, on la meuble de tout un tas d'occupations et de rituels qui nous détourne du Silence, même quand on n'a pas d'obligations professionnelles ou familiales.

Alors sans aller au bout du monde, il me semble bon de s'offrir le luxe de rester seul quelques jours, et de ne rien faire. En tous cas, le moins possible, et pas de télévision, pas de radio, réduire internet à une ou deux vidéos ou articles inspirants.

Juste vous avec vous même... juste assez d'espace et de temps pour vous voir. Vous accueillir, et laisser émerger ce Silence d'amour qui vous habite. Juste assez de temps et d'espace pour se laisser toucher par Ce Qui Est.

Faire de grandes balades dans la nature, et regarder. Quand on n'est plus dans un contexte familier, ou à courir après le quotidien on a l'esprit ouvert, notre intuition est aiguisée, on voit ce qu'il y a autour de soi, on est plus présent. Ne rien organiser et voir se qui se manifeste à vous, ce peut être très drôle parfois. D'autres fois l'humour de la Vie ne vous fera pas rire... Souvent elle vous apportera des petites surprises si délicates que cela embrumera vos yeux. Dès qu'on prête attention au jeu de Dieu, et véritablement, tout est Son jeu, Dieu se met à avoir des attentions particulières pour vous...

Et puis, quand on ne fait rien, cela bouge à l'intérieur, de vieilles vâsanâs peuvent remonter tranquillement, de vieux réflexes de peurs, des rêves oubliés mais dont on ne s'est pas encore libérés... Simplement les voir passer, les laisser s'en aller (bien sûr, s'il y a résurgence de gros nœuds émotionnels, il vaut mieux se faire accompagner par un thérapeute, ou passer un coup de fil à un ami averti qui peut vous écouter). Ne s'accrocher à rien, ne pas chercher le contact, mais le laisser venir s'il se présente. Ne rien attendre d'extraordinaire, mais voir le merveilleux, la grâce dans certains détails de la journée, certains "signes" prendront un relief particulier, c'est par là que ça vous interpelle.

La plupart du temps on ne se sent exister qu'à travers ce qu'on fait, et par le miroir que nous renvoie les autres. Là n'y aura plus personne que les murs de votre chambre, ou le décor de la nature et Tout va vous parler de vous. Il va y avoir une émergence de Ce mouvement d'Amour comme une douce caresse intérieure qui ne demandait qu'à se manifester. On devient l'Existence.

Mais surtout, se rendre disponible à cette merveilleuse Présence qui n'attend que d'Être. Quand on ressent ce mouvement d'amour en soi, après une lecture inspirante, après avoir vue une vidéo, en regardant la nature, suite à un moment de quiétude... rester avec ça.

Quelques chose s'ouvre en vous... et Cela se déploie. Ce peut être un léger frémissement dans le cœur, ce peut être un rapide éblouissement dans le mental, on peut aussi le ressentir comme un vide heureux, un temps suspendu...

Là, vous y êtes.

Se laisser déborder par ce vide, se laisser disparaître par cette brèche ouverte dans laquelle vient se déverser l'immensité que vous êtes. Ne pas s'y accrocher, mais laisser faire, se laisser glisser dans ce mouvement si aimant. Se laisser prendre par l'Eternité.

C'est cela que j'appelle se laisser embrasser par Dieu. au début ce ne peut être qu'un effleurement, puis se sera de franches accolades, et enfin il y aura un retournement qui fera que ce vous vous croyez être sera en vous qui êtes l'immensité....

Parce que ce n'est pas vous qui êtes dans un corps, mais le corps est contenu en vous, tout ce que vous voyez est contenu en vous. vous êtes l'Espace dans lequel tout se déroule...

Dès que Cela vous touche, cela n'aura de cesse de revenir vous chercher. Un énorme travail de déblayage des conditionnements, des illusions, et autres encombrements psychologiques et émotionnels va s'activer, parfois de façon drastique. Plus on comprend vite qu'on s'accroche à une fausse image de nous même, plus vite on lâche prise et l'Espace bienheureux s'agrandit.

Tout ce qu'on peut faire c'est se rendre à l'évidence que Cela agit. Aller dans le sens où Cela agit, c'est se soumettre à l'Espace en vous qui prend sa place. Le véritable abandon peut effrayer, comme si on renonçait à sa vie pour je ne sais quelle super- entité dominatrice. Cela n'a rien à voir : vous vous rendez à l'Être que vous êtes en réalité, vous vous reconnaissez dans la Paix qui a toujours était là, vous vous déployez dans l'Amour qui est l'essence même de votre existence.

Vous sentez bien que vous êtes Cela, ça vous bouge le cœur, ça vous transporte, vous vous dilatez comme un soleil débordant de tendresse, vous le savez bien que vous n'êtes pas ce petit personnage impuissant, plein de conflits, de frustrations et de vieilles histoires qui lui engluent l'âme dans un brouillard épais... vous n'êtes pas ça, vous le savez, vous êtes l'amour, vous êtes cette joie immense qui veut rayonner de tout son éclat, vous êtes ce trésor de douceur que vous cherchez partout.

Alors l'ombre qui vous empêchait de vous voir, se défait dans le soleil du Soi.

Domiji

 

lavieestleplusgranddesguru.over-blog.com

Domiji: "Vous êtes l'Espace dans lequel tout se déroule..."
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 09:31
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 09:10

 

"Je compris que lorsque je croyais mes pensées, je souffrais, mais que lorsque je ne les croyais pas, je ne souffrais pas, et que cela était vrai pour tous les êtres humains. La liberté est aussi simple que cela. Je découvris que la souffrance était optionnelle. Je découvris en moi une joie qui n’a pas disparu depuis, pas un seul instant. Cette joie est en chacun, toujours."

Byron Katie

 

Byron Katie: "La Souffrance est optionnelle."
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 09:08
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 09:02

 

"Qui êtes-vous...sans référence au passé ?"

 

Papaji

Citation du jour.
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 08:51
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 08:46

 

"Au moment de l’expérience, ce qui est reconnu n’est pas quelque chose de nouveau. La connaissance vide a toujours été présente. Elle est souvent appelée « la conscience qui existe par soi-même » rangjung yeshe. Elle n’est pas créée par sa simple reconnaissance , ou par l’instruction qui la révèle. Elle est votre vraie nature, votre visage naturel. Ce que fait un maitre c’est simplement de vous dire où regarder. Simplement, il la désigne ; nous la reconnaissons et l’expérimentons.

Mais certaines personnes refusent de la comprendre ainsi. Elles pensent : « D’abord je dois me débarrasser de mon vieux esprit mauvais et duel. Je dois le rejeter pour que l’esprit du Buddha extraordinaire puisse descendre d’en haut comme un magnifique dieu se dissolvant en moi. Alors, j’en suis sûr, quelque chose de spectaculaire se produira. Voilà ce que c’est que de reconnaitre sa nature de bouddha, et pas simplement ne voir rien. »

De cette manière, certaines personnes en fait refusent de reconnaitre leur vraie nature ; Elles pensent : « Comment cet état ordinaire de l’esprit pourrait avoir quelque chose de spécial ? Il doit y avoir quelque chose de merveilleux à un moment donné , peut-être pas tout de suite, mais plus tard. «

En termes de nature de bouddha, rien de spécial ne se produira, parce que le vrai et réel état est déjà présent. Ce n’est pas quelque chose de nouveau. »

Urgyen Rinpoche

http://lapiqreduscorpion.blogspot.fr/?view=classic

Pas quelque chose de nouveau.
Repost 0
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 08:43
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens