Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 09:40
Repost 0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 09:30

 

"Rien de ce que nous voyons ou entendons n'est parfait. Mais là, dans l'imperfection est la réalité parfaite."

 

SHUNRYU SUZUKI

Citation du jour.
Repost 0
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 09:29
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:15

 

"Mon ami, espère la visite de l’Hôte tant que tu es en vie.
Plonge dans l’expérience tant que tu es en vie !
Pense…et réfléchis…tant que tu es en vie.
Ce que tu appelles « salut » appartient au temps d’avant la mort.

Si tu ne brises pas tes liens tant que tu es en vie.
Penses-tu que des fantômes s’en chargeront après ?

Cette idée que l’âme atteindra l’extase seulement parce que la chair est pourrie,
Tout cela est pur fantasme.
Ce qui est trouvé maintenant est trouvé alors.
Si tu ne trouves rien maintenant, tu termineras simplement avec un appartement dans la Cité des Morts.
Si tu fais l’amour avec le divin maintenant, dans la vie qui suit ton visage sera celui du désir satisfait.

Ainsi plonge dans la vérité, découvre qui est l’Enseignant
Et crois dans la Grande Résonance !

Voici ce que te dit Kabir : lorsque l’Hôte est recherché,
C’est l’intensité de la recherche de l’Hôte qui fait tout.
Regarde-moi et tu verras un esclave de cette intensité."

 

Kabir

 

http://www.invitedemarc.com/

Kabir: "Plonge dans la Vérité."
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 12:03

"Prend l'opportunité de savoir qui tu es vraiment !"

 

Nisargadatta Maharaj

Image du jour.
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:54

Le chaos et l'ivresse - Alain Brunache - extraits d'extraits

Source : http://eveilimpersonnel.blogspot.fr/2014/09/le-chaos-et-livresse-alain-brunache.html

Options

Maintenant, l’une ou l’autre des deux options suivantes opère en moi :

• Soit l'inquiétude se hisse sur le trône, élaborant dans l’agitation un scénario sombre ou rose, tout aussi imaginaires l'un que l'autre.

• Soit je tombe dans « ce qui est » et ivre de Dieu, je jouis d'une infinie insouciance.

Maintenant

Quand l'objectif se dissipe, la disponibilité apparaît...

Absolue perfection

Vous êtes un pur joyau.

Vous êtes un pur joyau et vous en doutez.

C’est normal.

Ne vous a-t-on pas dit que vous deviez vous surpasser pour mériter votre valeur ?

Réfléchissons…

Un diamant a-t-il un quelconque effort à faire pour valoir ce qu'il vaut ?

Il en est de même pour vous.

Accordez-vous le droit d'être simplement ce que vous êtes, et derrière vos apparentes disgrâces, dans un grand soulagement, vous constaterez votre absolue perfection.

Jeu (à faire ou à ne pas faire)

« Ce qui voit »

Dans un état d'esprit ou vous tentez d'oublier tout ce que vous savez, prenez un temps pour vous poser et laisser choir vos préoccupations du moment…

Puis, posez votre attention sur un objet à proximité de vous.

Soyez transparent à sa présence, c’est-à-dire, laissez le venir à vous sans lui attribuer son nom connu ni poser un jugement à son égard.

Accordez-lui le droit d'être ce qu'il est comme si vous ne saviez rien à son sujet et étiez doté d'une totale bienveillance face à l'inconnu qu'il représente.

Laissez-vous toucher...

Expérimentez maintenant avec un autre objet cette même disponibilité de cœur qui n'attribue aucune représentation.

Laissez-vous toucher...

Enfin, tournez votre attention vers ce, qui en vous, perçoit ces objet et laissez-vous ressentir...

Vertige

Et si, tout de suite, je désinvestissais mes attentes et me laissais tomber en vertige et en confiance...

Amoureuse

Ne vous inquiétez pas.

Au-delà d'apparences souvent trompeuses, tout, absolument tout ce qui vous arrive est sous-tendu par une bienveillance amoureuse, vous invitant, jusque dans ses moindres frémissements, à vous retrouver chez vous.

Tendresse

Quand la tendresse se lève à l'égard de ce que je suis. Quand je ne résiste plus à mes imperfections, à mes insuffisances, mon cœur devient léger et un insoupçonnable élan d'accueil laisse l'autre me pénétrer. Débordant d'amour, je disparais alors dans la volupté d'une infinie perméabilité.

Le chaos et l'ivresse - Alain Brunache - extraits d'extraits trouvés sur un blog aimé :

http://eveilimpersonnel.blogspot.fr

http://eveilimpersonnel.blogspot.fr/2014/09/le-chaos-et-livresse-alain-brunache.html

Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:27

 

" C'est souvent dans l'inattendu du drame, qui nous bascule dans un lieu inconnu, aride, que l'amour peut s'engouffrer. Nous sommes devenus transparents. "

 

Nicole Montinéri

laconscience-espace.com

Citation du jour (2).
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 11:26
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 10:22
A un moment donné, on perd l’arrogance de vouloir améliorer la vie. Tout espoir d’amélioration est lié à une histoire personnelle : c’est encore une histoire. La vie spirituelle ne consiste pas à améliorer son histoire, mais à voir que l’histoire est une histoire.

C’est seulement à ce moment que quelque chose de frais se passe. Paradoxalement, c’est au moment où on ne cherche plus à se libérer qu’il ya désencombrement. Le moindre espoir est obscurcissement. Avoir un espoir c’est désespérer de ce qui est là et on désespère de ce qui est là quand on ne sait pas regarder.
Savoir regarder, c’est cela la grâce et la grâce est tout. Il n’y a pas d’école de grâce, de maître de grâce, de technique de grâce. Il n’existe pas de stratégie pour devenir humble. La grâce est une évidence et, lorsqu’elle survient, elle est aussi inévitable que tout le reste de notre vie. On ne se donne pas à la méditation ou au yoga pour trouver la grâce ; on le fait parce que la grâce a déjà fait son œuvre en nous touchant d’une manière ou d’une autre.

 

 Il n’y a pas de sommet, de réussite, d’accomplissement ou d’aboutissement à la vie spirituelle. Pas de médaille d’or à recueillir, pas de prix Nobel à attendre. La fin est aussi le début, en un seul Instant. Maître Eckhart résume merveilleusement cette vérité quand il suggère de « s’élever à la hauteur de Dieu, alors on obtiendra la perfection et la stabilité de l’éternité. Car là il n’y a plus de temps ni d’espace, d’avant ni d’après, mais tout est actuellement décidé dans un nouveau, dans un verdoyant « voici que ! » dans lequel mille ans sont aussi courts et aussi rapides qu’un instant. »

Cela mène à l’absence d’intervention personnelle. Ne pas intervenir ne signifie pas que je suis là et que rien en se fait. C’est exactement le contraire : tout se fait mais je n’est pas là. Il n’y a plus l’image d’un quelconque moi pour croire qu’il y a des choses à faire, pour calculer, s’inquiéter, se réjouir ou s’attrister des résultats et pour se projeter continuellement dans le temps. 
En pratique, cela vient quand nous constatons combien nous sommes presque sans arrêt dans le « faire », dans le projet, tournés vers une récompense à venir. On constate alors combien les religions se sont acharnées à enfoncer davantage l’homme dans l’illusion et la torpeur : à cet égard, les trois grandes religions monothéistes occidentales se sont montrées particulièrement efficaces.
Mais rien ne surpasse certains pathétiques ateliers de développement personnel et le cirque de la soi-disant spiritualité occidentale moderne dans son paroxysme de décadence. 

 

 

Le constat que nous sommes presque perpétuellement dans le vouloir faire suffit à initier une transformation véritable. Comment vous sentez-vous lorsque vous n’êtes plus là pour vous inquiéter et vouloir intervenir ?
Qu’arrive-t-il quand vous ne sentez plus que vous devez faire du yoga, méditer, faire le vide, vous améliorer, avoir des pensées positives ou devenir éveillé ? 
Un poids gigantesque tombe de vos épaules, une tranquillité énorme devient disponible pour écouter et agir. L’intensité naturelle de l’existence peut alors être ressentie pleinement et devient efficiente.
La véritable discipline c’est l‘intensité, l’enthousiasme d’un cœur ardent débordant. C’est le cœur d’une démarche authentiquement spirituelle. Tout le reste vient de notre mémoire et fait appel à une volonté individuelle, à un ramassis de conditionnement ; tout cela participe de l’imaginaire du temps.


Jean Bouchart D'Orval

Bouchart D'Orval: "Voir que l'histoire est une histoire."
Repost 0
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 10:06
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens