Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 14:53

 

"Afin de devenir moi-même,

je dois cesser d’être

ce que j’ai toujours cru que je voulais être.

Afin de me trouver moi-même,

je dois sortir de moi-même

et afin de vivre, je dois mourir."

 

Thomas Merton

Afin de vivre, je dois mourir.
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 10:46
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 10:36

 

 

"Quelle libération de réaliser que la 'voie dans ma tête' n'est pas qui je suis'.

 

Qui suis-je alors ?

 

Celui qui voit cela."

 

Eckhart Tolle

Citation du jour.
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 10:35
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 09:12

Question : Comment l'identification s'en va ?

 

Mooji : Comment elle s'en va ?

Elle s'en ira lorque tu verras plus clairement que tu es le témoin de ce jeu de l'identification.

Je vais te le redire : Elle perdra de sa puissance à mesure que tu verras clairement que tu es le témoin de ce jeu même de l'identification et accroche toi à cette reconnaissance intuitive, sans trop y penser, juste à ce sens naturel de "Je suis". Cette douce intuition intérieure en toi, juste "Je suis".

 

Sans bruit, sans concept, sans mot, sans association, juste cette pure sensation de présence à l'intérieur de ce corps "Je suis".

Accroche-toi seulement à cette sensation de "Je suis" et ne le laisse pas s'associer pour un temps à une autre pensée comme "je vais faire ceci" ou "je veux faire cela".

Trouve juste cette sensation naturelle, c'est là.

Tu n'as pas à le rechercher. "Je dois chercher ce Je suis" est déjà une pensée qui apparaît dans le "Je suis".

A chaque fois que tu as cette sensation d'existence de toi-même, que cette intuition, cette sensation "Je suis" est bien là. C'est simple, n'y pense pas davantage, reste dans cette sensation de "Je suis". Tu n'as pas à t'arrêter de respirer. C'est là. Juste ressentir que cette sensation est là.

Il n'y a pas à s'appliquer. Même le fait de vouloir s'appliquer à être ce "Je suis" est juste une pensée qui apparait dans le "Je suis".

Cette sensation de "Je suis" est appelé le principe divin dans chaque être sensible.

Même si tu es athée le sens de "Je suis" est là. Ce n'est pas "je suis un athée", ni "je suis un chrétien", ou je suis quelque chose, c'est juste la sensation de "Je suis". Il n'a pas de sexe, il n'a pas de programme, c'est simplement le sens de "Je suis".

Ce n'est même pas le fait de dire "Je suis". Cette sensation est là. Si on demeure dans cette sensation, si on observe cette sensation, alors l'énergie ne se perdra pas ailleurs et on arrivera naturellement à la tranquilité et au silence, reconnus dans l'espace de ce "Je suis". Le jeu de l'identification pourra s'élever, mais ce sera provisoire. Il ne durera pas. Il viendra et repartira.

Ne t'inquiète pas si cette sensation vient et repart. Tu n'as pas à contrôler tes émotions, reste neutre.

Cette neutralité est naturellement là.

Ne dis pas "Oh, je ne veux pas ressentir cela" "Ne choisis pas tes émotions.

Demeure en tant que présence non associée, la sensation "Je suis", familiarise toi avec elle.

Et c'est ce qu'il y a de plus simple. Si tu veux l'appeler un exercice, tu peux l'appeller un exercice.

Je veux simplement t'indiquer quelque chose qui est naturellement en toi.

 

 

http://maison-ema.over-blog.fr/categorie-11305930.html

Comment l'identification s'en va ?
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 09:10
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 09:01

Point n'est besoin de partir en des terres lointaines et étrangères pour vivre la grande aventure d'une pratique spirituelle intensément vécue : ici, maintenant, là où tu vis, s'ouvre à toi chaque jour l'ashram du quotidien...

 Toutes les pratiques t'y sont proposées : travail sur l'accueil de ce qui est, développement de la compassion envers chaque être, mise en œuvre d'actions concrètes pouvant contribuer au bien-être du plus grand nombre, contemplation du Vivant sous toutes ses formes, retour vers l'espace que tu es, en lequel toutes les manifestations apparaissent et disparaissent...
 Tout est là, à ta disposition pour pratiquer autant que tu veux, sans relâche, si tu le souhaites.
 Amie, ami, je sais d'expérience que cet ashram-là te semblera parfois moins attractif que ceux plus éloignés géographiquement de ton lieu de vie : pas de dépaysement pour te soutenir dans tes efforts par la contemplation de beautés exotiques, pas de pratiques exaltantes au goût d'antiques secrets dévoilés, pas de Satsang quotidien où tu pourrais être touché par la grâce du Guru...


 Juste la vie, juste ta vie, dans toute la magnificence de son apparente banalité, s'offrant à toi comme le temple où tu peux incarner les plus élevées de toutes tes aspirations, avec
 simplicité, avec humilité.

 Ceci est le plus ardu de tous les ashrams où tu pourras jamais aller... là, point d'échappatoire possible, pas de retour au bercail envisageable, tu es déjà chez toi !
 C'est juste toi et la réalité un face à face au goût d'absolu se goûtant dans le relatif changeant de chaque instant...

 Amie, ami, si tu choisis de devenir disciple de l'ashram du quotidien, tu verras peu à peu disparaître la distinction entre sacré et profane, entre spirituel et matériel, entre pratique et non-pratique : alors, au cœur même de la dualité, tu vivras pleinement l'Unité que tu es,
 s'aimant intensément entout ce qui est...

Isabelle Padovani

 

- http://www.communification.eu/
 

 L'ASHRAM  DU QUOTIDIEN.
Repost 0
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 08:22
Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 14:02
Humour du jour.
Repost 0
6 octobre 2014 1 06 /10 /octobre /2014 10:36

"La grâce de l'Inde est une grâce d'intériorité,

c'est dans la mesure où l'on vit au-dedans que l'on comprend l'Inde

et que l'on est compris par elle."

 

Père Henri Le Saux

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens