Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 11:02
Repost 0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 10:14


" Bien que je t'ai aimée tard, Ô Beauté,
si ancienne et si nouvelle,
et voici que tu étais au-dedans, et
moi j'étais au-dehors !
Tu étais chez moi, et moi je n'étais pas là.
Ô Toi, plus intime à moi-même que moi-même."

Saint-A
ugustin

 Plus intime à moi-même que moi-même.
Repost 0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 09:37
Repost 0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 09:22

 

"Tout ce qui nous est demandé pour réaliser notre Être véritable,

c’est de faire silence.

Quoi de plus facile ?"

 

Ramana Maharshi

 

Citation du jour.
Repost 0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 09:17
Repost 0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 09:13

"Vous ne pouvez changer le film parce que tous les efforts pour le modifier relèvent du film.

 

Vous identifier à votre corps et à votre personnalité vous bride, vous rend dépendant. Nos perceptions sensorielles reposent sur les constructions de la mémoire et impliquent un connaisseur. Nous devons étroitement examiner la nature du connaisseur. Cela requiert toute notre attention, tout notre amour. Ainsi vous découvrirez ce que réellement vous êtes. C'est l'unique sadhana. Se résorber dans la conscience de sa vraie nature est liberté. Notre vraie nature prend tout en charge.

 

Les images naissent et meurent dans le miroir de la conscience, et la mémoire crée l'illusion d'une continuité. La mémoire n'est qu'un mode de pensée, elle est purement transitoire. C'est sur ce fondement instable que nous construisons tout un monde de situations. Cette illusion fait obstacle à la claire vision.

 

Lutter pour nous améliorer ou pour progresser ne fait que rajouter à la confusion. Les apparences extérieures peuvent nous induire à croire que nous avons atteint un état de stabilité, que des changements ont survenu, que nous progressons et que nous sommes au seuil de la grâce. En fait, rien n'a changé. Nous n'avons fait que changer les meubles de place. Toute cette activité se déroule dans l'esprit, c'est le roman de notre imagination.

 

Tout est beaucoup plus simple que cela. Pourquoi faire si compliqué? Ce que vous êtes fondamentalement est toujours là, dans sa globalité. Cela ne nécessite ni purification, ni changement. Pour votre vraie nature, il n'y a pas de ténèbres. Vous ne pouvez découvrir ou devenir la vérité car vous l'êtes. Il n'y a rien à faire pour vous en rapprocher, rien à apprendre. Rendez vous seulement compte que vous essayez constamment de vous éloigner de ce que vous êtes. Cessez de gaspiller votre temps et votre énergie dans des projections. Vivez cet arrêt sans paresse ni passivité, habitez pleinement la fraîcheur que vous trouverez en cessant d'espérer et d'anticiper. C'est aussi votre sadhana.

 

Il n'y a rien à perfectionner dans la réalité. Elle est perfection. Comment pourriez-vous vous en rapprocher davantage? Il n'y aucun moyen matériel pour l'atteindre."

 

Jean Klein

Jean Klein: "Se résorber dans la conscience de sa vraie nature est liberté. "
Repost 0
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 09:08
Repost 0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:22

 

Pas besoin d'aller au loin pour trouver le Soi :

c'est en demeurant sur place qu'on l'a constamment à sa disposition.

Il ne faut pas raisonner pour le connaître :

c'est lorsqu'on ne raisonne pas qu'il se manifeste.

Qui donc réussira à rejoindre l'ombre

de sa propre tête en courant après elle ?

De même qu'un petit enfant peut voir

mille choses reflétées dans un miroir immaculé

sans soupçonner la présence même du miroir,

de même les gens perçoivent le reflet des mondes

dans le grand miroir de leur propre Soi

et ne discernent pas le Soi lui-même,

faute d'être instruits à son sujet.

Ainsi l'homme qui n'est pas informé de l'existence de l'espace

perçoit bien le monde visible

mais non l'espace, son substrat.

 

La Doctrine secrète de la déesse Tripurâ, trad. M. Hulin, p. 90

 

http://shivaisme-cachemire.blogspot.fr/2014/01/atteindre-le-soi.html

Citation du jour.
Repost 0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:13
Repost 0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 09:09

 

"Dès que vous vous prenez pour quelqu’un, il y a contraction, il y a localisation, mais quand vous êtes complètement affranchi de l’idée d’être une personne, vous êtes en expansion, vous êtes en méditation permanente.

 

Si vous essayez de méditer, vous provoquez un état, car il y a intention, anticipation. Vous avez un but, vous visez un résultat. S’il y a intention, il ne peut pas y avoir de lâcher-prise. C’est très clair : aussi longtemps qu’il y a intention, il n’y a pas de lâcher-prise."

 

Jean Klein

Jean Klein: "Contraction-Expansion."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens