Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 14:10

 

« Il n’y a pas de passage direct d’une vie à une autre, pas de réincarnation individuelle.

Il n’existe que conscience ignorante et conscience éveillée ou, en termes plus directs, il y a la conscience qui s’attache à la croyance de sa propre existence, et celle qui n’y croit plus. »

 

Patrick Levy

"Qui, quoi se réincarne ?"
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 15:29
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 13:06

 

"Qui est ce 'moi' que vous croyez être ?

 Avez jamais enquêté et regardez ce 'moi' ?

Et quand j'ai commencé à faire cela, j'ai trouvé que l'erreur ne peut pas demeurer face à cette enquête.

Et j'ai commencé à regarder toutes ces choses que je croyais être moi était fausses.

Durant toute ma vie j'avais vécu dans l'ignorance et par cela j'entends, que je vivais dans l'ignorance de ma vraie nature, ignorant ma réalité et vivant dans une image mentale."

 

Sailor Bob

Bob Sailor: "Qui est ce moi ?"
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 12:54
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 12:50

 

« La personnalité n’est pas réelle, elle est l’obstacle."

 

« Un pouvoir inconnu agit et vous imaginez que vous agissez. Vous regardez simplement ce qui arrive, sans être capable de l’influencer d’aucune façon. »

 

Nisagardatta Maharaj

L'obstacle.
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 12:46
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 12:41

 

 

« Toutes les créatures sont un pur néant.

Je ne dis pas qu'elles sont minimes

ou

sont quelque chose:

elles sont un pur néant.»

 

Maître Eckhart

Citation du jour.
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 12:38
Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 12:26

Le premier est ''VOUS ETES RESPONSABLE''. Dans cet état de conscience, l'individu considère que les autres sont responsables de tout ce qui leur arrive dans la vie. Ses doigts accusateurs sont toujours pointés vers l'extérieur, toujours en fixant ou en se plaignant. C'est une perpétuelle victime. Il doit aux concepts tels que," il n'y a pas assez de sécurité dans le monde", " si je ne prends pas soin de moi, qui le fera?", "il n'y en a pas assez pour tout le monde", "la vie est une lutte", "je dois travailler dur pour que les choses arrivent", "l'intelligence paie", "il faut tirer le maximum d'une situation", etc.

Il confronte sans cesse sa valeur avec celle d'autrui et toute sa vie se résume à prouver au monde et à lui même combien il est important. Il fait perpétuellement la guerre, en étant toujours en train d'essayer de gagner. Sa mission dans la vie est de résoudre des problèmes et dans ses accomplissements, il est plein de fierté, avec des complexes de supériorité, et dans ses échecs il est frustré ou il va de culpabilité en honte, ce qui lui donne un complexe d'infériorité. Victorieux, il domine et manipule les autres, et perdant, il pleure et cherche de la sympathie. Il reste une victime même dans la victoire, car, en dépit des honneurs faits par le monde extérieur, dans sa solitude il expérimente ses impressions de manque, sensations de ne pas aimer vraiment, et ses ressentis de faible valeur.

Tout incertain qu'il soit, il crée sans cesse des cercles de sécurité autour de lui à travers les connaissances, l'argent, le statut, les habiletés, la reconnaissance, les relations, la famille et les contacts. Sa vie tourne autour de la survie (en étant en contrôle d'une situation), le sexe (satisfaction) et la force (pouvoir et domination). En étant en guerre dans la vie, il accumule un tas de tensions dont il essaie de se débarrasser ou de relâcher dans davantage de travail, des boissons, de la nourriture, des distractions, des vacances, du shopping et des réceptions. Ou alors il y a des évacuations (éclatements) cathartiques (la colère, la rage, la violence) dans les relations, au travail ou ailleurs.

. Les émotions sont de l'énergie en mouvement. Quand le flot d'énergie est bloqué par la peur, la colère, l'impuissance, le jugement, la culpabilité, la honte, ils créent du stress et le stress supprimé surgit dans un autre domaine, à un autre moment, d'une façon déformée et crée le manque de bien être ou de maladies.

A ce stade de conscience la vie n'est qu'un jeu de compensation, compensation pour le manque d'amour, le manque de valeur, pour quelque chose de faux avec la vie, pour quelque chose dont on est en manque. Ayant enraciné dans sa conscience que "les autres sont responsables", il essaye de réarranger le monde extérieur, en pensant que cela le fera se sentir plus en sécurité et avec plus de possibilités d'être aimé. Mais il est tellement inconscient qu'il ne peut pas voir la futilité de ce jeu.

La plus grande partie de l'humanité se situe à ce niveau.

 

Le 2nd niveau de la conscience est "NOUS SOMMES RESPONSABLES".

L'individu va à des séminaires , des stages, lit ou entend quelque chose ou quelqu'un, ou alors il en a seulement une intuition ou soudain une compréhension arrive lui expliquant que lui-même contribue aussi à tout ce qu'il lui arrive et ce qui se passe autour de lui. Le doigt qui pointait en accusant le reste du monde n'est plus raide. Il réalise qu'il est aussi responsable pour l'état des choses dans lesquelles il se trouve. Il commence à pardonner aux personnes intervenues dans sa vie pour ce qu'elles ont fait et la façon dont elles l'ont fait. Il leur accorde plus de compassion, de compréhension et d'indulgence. Le trajet du mouvement de la circonférence au centre, de l'extérieur à l'intérieur, commence.

Il commence à devenir conscient de ses conditionnements ou de ses programmes et de la façon dont il a été sur pilotage automatique. Pour la 1ere fois il est conscient d'avoir un choix, comme un choix et non simplement comme une impulsion de sa personnalité. Il commence à expérimenter un certain sens de liberté et il va même accorder cette liberté aux autres. Il devient conscient de la façon dont son amour était conditionné, stratégique, manipulateur, plus pour gérer la survie, le sexe et la force, et moins en relation avec le cœur. Maintenant, il veut des compromis, s'adapter dans ses relations et dans la vie. En faisant de la sorte, des miracles commencent à apparaître dans sa vie, pour lesquels il n'a rien eu à faire.

En continuant à être de plus en plus dans cet état de conscience "NOUS SOMMES RESPONSABLES", alors arrive la question: jusqu'où suis-je responsable? En continuant l'enquête, tôt ou tard, on réalise que nos expériences sont façonnées par notre perception, la façon dont nous voyons et nous comprenons et notre compréhension est modelée par nos croyances, nos idéaux, nos jugements, nos valeurs et nos superstitions, en résumé par nos conditionnements.

 

Comme la réalisation s'approfondit, on entre dans le 3eme niveau de conscience:"

 

JE SUIS RESPONSABLE". On réalise que le monde extérieur est un monde ou des choses arrivent. Le même incident regardé par 3 personnes crée 3 réactions différentes, allant de "en faveur de", "contre", à l'indifférent" ou une combinaison ou permutation de ces 3 attitudes. On se rend compte que notre vie ne s'intéresse pas aux événements qui se déroulent autour de nous, mais concerne notre relation avec les ces événements qui font suite avec succès aux événements postérieurs. Le même événement peut être perçu comme une opportunité, ou comme une menace, cela dépend du point de vue de nos conditionnements. On est maintenant conscient que le monde autour de nous et la vie qu'on a alors, sont une fonction de nos perceptions et n'a rien a voir avec les autres. Au 2eme niveau de conscience, la raideur du doigt pointé, en rendant les autres responsables s'était affaiblie. Dans le 3me niveau de conscience, la main s'étire et tombe.

On est maintenant conscient que le monde extérieur n'est qu'un "miroir", reflétant en retour tous les conditionnements. Et si on n'aime pas ce reflet, c'est inutile de changer le miroir, il faut seulement changer ce qui est réfléchi. La question à présent est de savoir comment changer ce qui est réfléchi, c'est à dire les conditionnements.

La tentative à chaque niveau de modifier ou de remplacer l'indésirable par le désirable, l'échec par le succès, une impossibilité par une possibilité. La tentative est de situer le changement de l'intérieur plutôt que de l'extérieur.

Le changement est impulsé par l'augmentation du niveau de conscience de ce qui arrive plutôt que la centration sur les interprétations. En élevant le niveau de compréhension, à la nature des conditionnements et comment elle noue l'individu. Tandis qu'avant, on était la conséquence de réactions inconscientes, l'individu maintenant vit sa vie en effectuant des choix conscients. Il choisit de nettoyer, éclaircir et de se soigner. Il choisit de ne pas laisser le passé faire intrusion dans le présent. Tous les stages de transformation sont bâtis là-dessus et traitent de la distinction fondamentale du "Choix", que l'on puisse choisir d'aimer et ne pas avoir peur, que l'on puisse choisir d'être libre au lieu d'être ligoté, que l'on a le choix de remodeler sa vie, qu'en choisissant de mettre de l'ordre, le monde autour se remet en ordre aussi de lui-même.

Plus on s'engage dans ce qui signifie mettre de l'ordre et la façon de mettre de l'ordre, tôt ou tard surgit alors la question: "qui suis-je?". Un niveau d'enquête plus profond transcende la personnalité et s'installe sur les bases, du corps et de l'esprit, le corps étant l'esprit grossier et l'esprit étant le corps subtil, et les 2 sont conditionnés génétiquement et environnementalement. On réalise que nos pensées ne sont pas les nôtres, qu'elles arrivent par hasard, de façon imprévisible et incontrôlable. Elles ne viennent pas du cerveau, car le cerveau est un simple disque dur et un certain courant crée des impulsions électriques qui provoquent les neurones qui mettent les muscles en action.

On réalise que ce qu'on considère notre "volonté" n'est qu'une pensée et que ce qui fait arriver et maintenir "notre volonté" ou "notre pouvoir de volonté" comme toutes les pensées est imprévisible et les effets de nos conditionnements, ainsi que les circonstances ne sont pas en notre contrôle. On réalise aussi le déroulement des événements dans notre vie, moment par moment, est aussi imprévisible, et que le futur seulement se révèle dans le moment.

Il se pose alors la question: " Si je n'ai rien à dire dans mes conditionnements, si je n'ai rien à dire dans la venue de mes pensées et si je n'ai rien à dire au déroulement des événements de ma vie, si tout ce que je suis est un organisme programmé et ayant une destinée, sans volonté propre, sans choix personnel, si tout ce que je suis est une marionnette, alors, comment puis-je être responsable de quelque chose dans ma vie?

 

On est maintenant entré dans le 4eme niveau de conscience:" PERSONNE N'EST RESPONSABLE" Tout est la 'Volonté Divine" et que l'on accepte ou que l'on rejette ce concept est aussi la volonté de Dieu. On réalise que l'individu qu'on est, est une des entités parmi des billions de son espèce appelée humanité et il y a des millions d'autres espèces, des micro-organismes aux macro-organismes, cohabitant avec l'humanité. C'est la Source, la Totalité, Tout ce qui Est, Dieu, la Conscience, l" Energie Universelle ou quel que soit le nom, qui joue ce jeu, le Lila ou la Danse Cosmique, selon ses caprices, schémas, agendas qu'il choisit. L'entité individuelle est un simple pion sur l'échiquier appelé Existence.

L'individu réalise à présent qu'il n'y a pas de "Libre Choix", la fondation sur laquelle était basé le 3eme niveau de conscience. Comment une marionnette peut-elle avoir un choix? Jusqu'au 3eme niveau de conscience, il y a un "Ego". L'Ego est la séparation de la Source. Dans cette séparation, manquant de reconnaissance personnelle, l'ego crée la personnalité, et a travers les illusions de cette création, la personnalité suppose que" j'ai un choix". Dans ce choix, les désirs personnels arrivent, les attentes, et le sens de responsabilité dans l'action, qui donnent lieu à de la fierté dans les réalisations réussies et a de la culpabilité et la frustration en cas d'échec.

Dans le 4eme niveau de conscience ce qui arrive dans pareilles circonstances c'est le plaisir au lieu de la fierté ou le regret à la place de la culpabilité. En cas de réalisations réussies, il n'y a pas de vive énergie pour revendiquer une autorité personnelle sur l'événement, et en cas d'échec il n'y a pas de fuite par le blâme ou la vanité. Au 4eme niveau, l'individu n'est pas irresponsable. Il n'y a plus personne qui puisse l'être. Tous les événements se produisent, arrivent autour et par l'individu. L'individu devient un "témoin", en regardant l'arrivée des pensées, des émotions, des sensations du monde intérieur et en regardant les actions arriver automatiquement a travers l'organisme corps-esprit.

La manifestation est la venue de 2 composants opposés de la même Source, c'est la dualité. Ainsi, il ne peut y avoir de beauté sans laideur, de bon sans mauvais, de lumière sans obscurité. Jusqu'au 3eme niveau de la conscience, l'individu croit qu'il a un choix, qu'il peut choisir l'une des polarité plutôt que l'autre. Au 4eme niveau il y a la réalisation qu'au moment ou vous avez choisi la beauté, vous avez aussi choisi la laideur et que les moments ou vous avez nié la laideur, vous avez aussi nié la beauté parce que les 2 sont des opposés en interrelation. C'est seulement que lorsque l'un est sur le devant de la scène, l'autre est en arrière, attendant l'opportunité pour passer sur le devant.

Au 4eme niveau, il y a la réalisation que rien n'arrive sans la volonté de Dieu, la Source. On devient un spectateur de ce qui arrive, des jugements, des désirs et des attentes. Il y a aussi la réalisation que la personnalité est une simple idée, une illusion et une illusion ne peut jamais connaître la Source. La personnalité ne peut jamais être illuminée, l'ego ne peut jamais être en paix. L'ego crée l'illusion qu'il y a un penseur, un personnage qui agit, un chercheur ou un expérimentateur.

La Vérité Universelle est "Je suis". On peut nier l'existence de Dieu, mais aucun corps ne peut nier son existence. Cette conscience de l'existence, juste l'existence de la présence, le "je suis" impersonnel est la seule vérité. Jusqu'au 3eme niveau de conscience, on dit "Je suis untel", et c'est là que le problème survient. Untel dit "J'aime le saint, mais je n'aime pas le criminel, je veux le beau, mais je ne veux pas le laid." Untel choisit.

Dieu a créé l'ego ou séparation a travers la Maya ou l'hypnose" divine. La base de la Maya est que tout le monde pense qu'il" est séparé des autres et que toutes ses actions sont "ses" actions. La Maya signifie la fausse identification avec l'organisme corps-esprit comme étant un individu séparé. Le malheur vient de vos tentatives de contrôler votre ego. Quand nous acceptons l'ego et que nous nous abandonnons à la Source qui a créé l'ego, nous avons abandonné l'ego lui-même.

Quand on accepte qu'il n'y a pas d'individu qui fait quoi que ce soit, que les actions se produisent à travers l'organisme corps-esprit, selon la façon dont Dieu l'a programmé, alors 4 très belles choses arrivent: pas de culpabilité, pas de fierté, pas de haine et pas d'envie. La vie devient simple. Mais même cette acceptation, cet abandon n'est pas en notre contrôle et ils n'arriveront que si Dieu ou le fonctionnement impersonnel de la conscience a décidé que cela se produirait ainsi.

La Conscience au repos est la Source ou ce qui n'est pas manifesté. La Conscience en mouvements est le Manifesté ou " Je suis". Le " Je suis" s'exprime à travers des billions d'organismes corps-esprit selon le script, donne les pensées appropriées en ligne avec le script, déroule les événements en ligne avec le script et provoque les réactions qui deviennent la cause des scènes évoluant dans le prochain cadre. Tout ce qui arrive dans le moment présent est impersonnel, et selon le programme et selon la destinée de l'organisme corps-esprit. Dans le temps, Je Suis devient Je Suis Untel. Une transition de l'impersonnel au personnel arrive, l'ego ou l'esprit-intellect est né et revendique la propriété de toutes les pensées, désirs et actions.

La compréhension ultime est l'acceptation, que rien n'est en son propre contrôle, qu'il n'y a vraiment pas de vrai Untel, que Untel n'est qu'une construction mentale, un concept tenu en place par la sensation personnelle de sentir l'auteur d'une action et d'en être le propriétaire. Quand la compréhension s'approfondit, on reste de plus en plus dans l'impersonnel, dans la présence qu'on est un, dans le silence et dans le calme. Alors la vie devient ce qui arrive, pas menée par les désirs et les aversions, mais dans la vie du moment présent, en répondant aux événements qui se déroulent spontanément selon la volonté divine. Mais le monde est encore tout autour et on questionne la validité de l'Existence, on veut savoir si le monde manifesté est réel, ce monde qu'on expérimente dans l'état éveillé.

L'enquête nous mène dans un autre monde, celui des rêves. On remarque que le monde des rêves est aussi authentique et aussi solide que dans le monde réel et que les rêves cessent d'exister quand la conscience revient dans l'état éveillé. La différence entre les 2 mondes est que dans le monde des rêves, le temps et l'espace ne sont pas linéaires, permettant de passer instantanément d'un événement à l'autre. On n'entre pas dans le monde des rêves exactement comme on l'a quitté, mais nous entrons dans le monde de l'état éveillé exactement comme au moment ou nous nous sommes endormis. Le monde des rêves n'a pas de continuité, alors que le monde éveillé en a une, à cause de la linéarité de l'espace et du temps.

On sait intuitivement que le monde des rêves n'est qu'une projection dans le mental, que le monde ainsi créé était un monde virtuel, créé instantanément a partir de rien, et qu'en fait, rien n'est jamais arrivé. A présent, on se questionne sur la validité du monde éveillé ou du monde réel, on pense qu'il se pourrait que ce monde soit une projection de l'Esprit Universel créant un rêve public de la même façon que le rêve privé est créé par le mental individuel.

 

On est maintenaient entré au seuil du 5eme niveau de conscience "RIEN NE S'EST JAMAIS PASSE", que tout est un rêve, un rêve Universel.

Le rêve Universel c'est la Maya, ou la Divine Hypnose qui nous a hypnotisés dans la pensée que tout ce que nous voyons dans l'état éveillé est réel. De la même manière qu'un maître de l'Hypnose peut faire croire à un groupe de gens tout ce qui lui suggère, l 'Hypnose Divine nous fait croire que le monde éveillé est réel, comme une scène que nous regardons au théâtre nous apparaît bien réelle.

L'ombre est réelle parce qu'on peut la voir. Elle est irréelle par ce qu'elle n'a pas d'existence indépendante. La manifestation est réelle parce qu'on peut l'observer. Elle est irréelle par ce qu'elle n'a pas d'existence propre. C'est simplement le reflet de la Conscience en elle-même. A ce niveau, la compréhension est qu'il n'y a que la Conscience. La Conscience a écrit ce film, produit ce film, joue tous les personnages, est témoin et expérimente le film, et le film se passe sur l'écran de la conscience.

Le film est déjà tourné, déjà là, est déjà fini pour tout le temps et ne peut pas être changé. Il se déroule simplement, cadrage par cadrage, sur l'écran du temps et de l'espace. Si notre rôle, dans le film, est de penser "J'ai un libre arbitre" alors il en sera ainsi. Si notre rôle est celui d'un "maître illuminé" ou d'un "disciple", d'un "justicier" ou d'un "tueur en série", alors il en sera ainsi. Si notre rôle est d'accepter que " je ne suis qu'un organisme corps-esprit programmé et destiné sans libre arbitre, et que tout ce qui arrive est la décision de Dieu", alors ce sera ainsi. La seule chose est qu'un personnage qui a réalisé qu'il n'est qu'un personnage, ne s'occupe plus de l'illumination ou de liberté.

Dans les 4eme et 5eme niveaux de conscience, la vie n'a pas de but, pas d'ambition, rien à accomplir, nulle part où aller, rien à devenir. La vie est vécue dans le présent, de façon spontanée et en pleine acceptation. La vie devient Vide et sans Signification. Dans ce vide, on peut expérimenter la réalisation, dans l'absence de sens, on expérimente le tout.

Les 5 niveaux de conscience.
Repost 0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 14:16
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens