Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 17:00
Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 14:42

 

 

" En vous éveillant vraiment à la Vérité, vous constaterez qu'en toute circonstance, VOUS AVEZ TOUJOURS ETE AIME. Il est incroyable de constater qu'un fil d'amour parcourt chaque minute de l'existence. Il n'y a jamais eu de victime, même pendant une seconde. Et même si la situation paraissait douloureuse, ce n'était qu'un glaive féroce qui cherchait à vous faire connaître la Vérité.

L'accepter n'est pas facile, car cela évince chaque fibre de la victime en nous.

La Vérité danse sous plusieurs formes, agréables ou désagréables.

DERRIERE CHAQUE EXPERIENCE IL Y A L'AMOUR.

L'engagement à être pleinement présent à tous les niveaux de l'être comblera l'écart entre vous et ce qui se passe, l'écart entre vous et l'expérience. Kwong Roshi disait souvent :" Combler l'écart, même un petit peu, combler l'écart."

Alors tout s'ouvre.

Comblez l'écart entre ce qui est et ce que vous voudriez qui soit, entre ce qui se présente et ce que vous aimeriez qui se présente. Cet écart de jugement est la séparation que vous ressentez.

Il faut choisir entièrement Ce Qui Est et vous couler dans son cours de tout votre être."

.../...

" La compassion la plus intense qui ne cherche à rien modifier, paradoxalement, changera tout. Quand vous touchez en vous ce qui cherche à ne rien modifier, vous touchez la non-résistance absolue et cela altère votre perception de tout. Si votre conditionnement touche à ce qui n'est pas conditionné à l'intérieur, cela transforme irrémédiablement votre conditionnement. Voilà l'alchimie sacrée, voilà la compassion."

 

Adyashanti extrait de :" Conscience pure et méditation véritable"

 

http://lavieestleplusgranddesguru.over-blog.com/

Adyashanti: "L'Amour."
Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 13:31
Repost 0
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 13:27

 

"Il n’y a rien à craindre au niveau plus profond de qui vous êtes, parce que c’est sans forme. Rien d’autre que la forme ne peut être menacé. Qui vous êtes en essence ne peut pas être menacé. Si vous contactez cela, si vous le trouvez, c’est la fin de la peur. Donc, en fait, pour en arriver à la fin de la peur, vous devez vous connaître. Vous devez savoir qui vous êtes, ce que vous êtes ou plutôt, vous devez être qui vous êtes en essence. Et c’est la fin de la peur. C’est une chose magnifique. Vous ne pouvez donc vous débarrasser de la peur que si vous ne retirez plus votre identité d’un faux sentiment de soi, de l’identification avec les pensées, de l’identification à la forme qui comprend également la forme physique, le corps... pour sentir l’essence sans forme de qui vous êtes. C’est ce que nous faisons ici. « Faire » n’est pas le mot exact, parce que ce n’est pas du faire, mais c’est ce qui est. Et dans la présence, parfois, pour en revenir à ce que vous dites, une intuition peut survenir. Vous savez quoi faire. Il n’y a pas de question. Ce n'est pas une émotion agitée, discordante. C’est une connaissance profonde qui surgit et c’est bien d’en tenir compte. Or, c’est reconnu immédiatement. C’est sans violence, sans négativité. Ce n’est rien d’inharmonieux"

Eckhart Tolle

 

http://nouvelleterre.filialise.com/pdf/PeurEtIntuition.pdf

Eckhart Tolle: "Rien à craindre."
Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 15:14
Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 15:11

 

 

« Toutes sadhanas (exercices spirituels) que nous pratiquons pour expérimenter le Soi ne servent qu’à apaiser le mental.

Le mental tranquillisé peut encore devenir agité.

Le but de notre sadhana est alors perdu.

Notre sadhana devient une illusion et nous sommes pieds et poings liés.

Ce que nous devons faire, c’est de nous débarrasser du mental en l’annihilant au lieu de le tranquilliser. Nous devons nous débarrasser du mental

en comprenant notre vraie nature »

 

Sathya Sai Baba

Citation du jour.
Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 14:40
Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 14:38

 

Un moine demanda à l’un des patriarches du zen,

le maître de méditation Shitou Xiqian :

 

“ Qu’est-ce que la libération ? “

 

Le maître lui répondit : “ Qui t’enchaîne ? “

Histoire du jour.
Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 14:35
Repost 0
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 13:15

 

 

« Dans un sens, rien n’est plus facile et plus évident que cette union avec Dieu : il s’agit simplement d’être ce que nous sommes, ici et tout de suite, dans un complet non-effort (le non-agir des taoïstes). Dieu n’est pas quelque chose à atteindre ou à obtenir. Il ne peut ni se gagner, ni se conquérir, ni même se convoiter, pas plus d’ailleurs qu’Il ne peut se perdre ou se manquer. Il est maintenant, éternellement, et nous sommes par Lui, en Lui. Il n’y a rien de spécial à faire, rien d’extraordinaire à inventer, à rajouter à Dieu lui-même, qui ne nous est immédiatement offert et disponible. Or nous nous ne voulons pas de ce genre de facilité car elle ne flatte pas notre vanité ; Elle ne nous laisse rien à faire dont nous puissions nous vanter par la suite. Prendre conscience de l’union avec Dieu est de fait quelque chose de très simple, d’enfantin ; mais l’orgueil adore les complications, évite tout ce qui est évident et choisira toujours, lorsque plusieurs chemins lui sont offerts, celui qui est le plus long et le plus tortueux »

 

Alan Watts

Alan Watts: "Trop enfantin ?"
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens