Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 15:33

 

" Je ne peux pas vous montrer Dieu parce que Dieu n'est pas un objet que l'on peut voir.

Dieu est le sujet.

Il est celui qui voit.

Ne vous attardez sur aucun objet qui peut être vu.

Découvrez qui est celui qui voit.

 Il ajouta également : " Vous seul êtes Dieu. "

 

Réponse de Ramana Maharshi à Papaji lors de leur première rencontre.

 

http://www.inner-quest.org/Poonja_Feu.htm

Citation du jour.
Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 15:26
Repost 0
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 14:09

 

"Qui suis-je pour vous «donner» quoique ce soit ? Vous possédez ce que je possède. Nous sommes tous ici, 25 rue Sannidhi, et vous me demandez: «Où est le 25 de la rue Sannidhi», et je vous dis: «Vous y êtes !» Mais en réalité cela ne concerne que votre désir de savoir où vous êtes: c'est votre problème, pas le mien..."

 

 

UG Krishnamurti

 

http://eti.martin.free.fr/textes/UG/UG-Krishnamurti-1.htm

UG: "Vous y êtes."
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:57
Image du jour.
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:57
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:44

"Par exemple, quand vous avez complété les tâches de la journée, vous êtes assis et vous demeurez là. Vous n'allez pas voir ailleurs, vous ne chercher pas ce qui pourrait vous désennuyer à la télé, vous ne cherchez pas dans votre carnet le numéro de téléphone d'un ami qui pourrait être votre clown de service ce soir-là.

Vous regardez ce qui est là, vous ressentez votre corps, sans rien essayer.

En méditation vous n'êtes tenu à rien, surtout pas de "méditer" ! Demeurez simple. Il n'y a rien à suivre, rien à refuser. Laissez venir, laissez aller.

Vous assistez à ce qui est là, y compris à ce que votre mémoire nomme "rien".

"Rien" est un autre concept. Il n'y a jamais "rien" : vous êtes toujours là en tant que pur regard. Mais n'essayez pas de voir ce "pur regard" ! Vous réalisez que vous êtes perdus dans vos pensées ? Et alors ? Vous assistez à cela, sans plus. Depuis toujours vous ne faites qu'assister aux modalités de ce que vous appelez votre vie.

Vous allez bientôt voir que tout est vide de substance, qu'il n'y a pas de choses séparées du regard, vraiment."

 

Bouchart D'Orval

 

Citation du jour.
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:43
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:35

"Les sages, les saints et les êtres éveillés de différentes cultures nous répètent constamment que nous sommes la lumière qui passe à travers l'ampoule, alors que nous nous tuons à nous identifier à l'ampoule et que nous refusons de croire que nous pouvons être aussi la lumière. Méditer, c'est commencer à réaliser que si notre corps est l'ampoule qui contient la lumière, notre conscience, elle, est cette lumière qui circule indépendamment des courts-circuits ou des bris de verre. Nous sommes beaucoup plus vastes que ce que nous croyons.
Un soufi (ascète de l'Islam) qui toute sa vie s'est prosterné devant son Dieu, a, sur ses derniers jours, le « flash », la révélation : « Je suis celui que j'adore ».
Pour bon nombre de traditions orientales, il n'y a pas de Dieu extérieur à nous-même. Il n'y a, disions-nous, que des êtres réalisés, « éveillés », et d'autres qui ne le sont pas. Nous sommes tous des Bouddhas non arrivés à terme.
Le Bouddha en moi ressemble en certains points à un chat ou à un bébé. Merveilleux bébés d'avant la culture ! Observez-les : entiers, curieux, présents totalement ici et maintenant. C'est le sens du « redevenez comme des enfants » du Christ et, encore une fois, de la plupart des traditions mystiques. Non pas « Retombez en enfance », non pas « Redevenez infantiles », mais retrouvez en toute conscience la pureté, la curiosité animale, la totalité des tout-petits. Le tao a une superbe image qui résume bien la maturité consciente du vieillard et la spontanéité radicale de l'enfant : celle du vieil enfant. Devenez le vieil enfant. Retrouvez l'expérience directe d'un enfant découvrant le monde. Voyez, sentez, touchez, goûtez comme si c'était la première et la dernière fois. Cultivez la sagesse du vieillard qui a vu mille fois l'eau couler sous le pont, et qui sait d'expérience que tout change, et l'innocence de l'enfant qui sait voir un trésor dans une goutte d'eau."

 

 Paule Lebrun

 

http://eveilimpersonnel.blogspot.fr/2008/09/mditer-est-simplement-revenir-chez-soi.html

 

 

"Je suis celui que j'adore."
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:32
Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 10:26

 

 

"Qu'y a-t-il donc derrière cette névrose très ancrée qui consiste à s'en remettre à une technique, à un autre être humain, à une façon de penser ou à une nouvelle drogue ? La peur ! La peur de sentir qu'en fin de compte on n'est absolument rien, du moins rien de tout ce qu'on a pu imaginer, y compris les images infantiles qu'on se crée sur "Dieu" ou sur "le Soi". Ce n'est pas un blâme à l'endroit de ceux qui croient qu'une technique ou un guru va les dispenser de se voir et de se comprendre : l'être humain en est réduit à de telles âneries parce qu'il n'a pas le choix, parce qu'il n'a pas la force et l'humilité d'être simple, direct et honnête avec lui-même. Ainsi, vous ne pouvez demander à un enfant de trois ans de comprendre ce qu'un adulte peut comprendre. Il n'y a rien à imposer à qui que ce soit. Il n'y a aucun jugement ici, simplement une constatation. Par contre, si vous avez l'humilité d'entendre cela sans peur, sans retourner dormir devant un "éveillé", dans un groupe ou derrière une idéologie, alors vous allez peut-être découvrir vous-même que tout est beaucoup plus simple et infiniment plus beau que ce que votre mémoire vous inflige.

La méditation n'a vraiment rien à voir avec une technique. Méditer c'est regarder pour la première fois, alors que pratiquer une technique consiste à répéter pour la nième fois. Se concentrer c'est se couper de la vie, c'est un manque de respect envers ce qui est là. Qu'est-ce donc que vous ne voulez pas voir dans votre vie au juste et pourquoi ? Il n'y a pas à se concentrer ; il n'y a qu'à écouter, regarder.

Méditer ce n'est ni fuir les objets ni aller à la pêche pour en attraper ; ce sont là les deux facettes d'un même manque de maturité. Tout ce qu'on attend, tout ce qu'on espère, tout ce qu'on peut comprendre, ce sont des objets, c'est-à-dire quelque chose qu'un observateur particulier découpe de toutes parts par rapport aux autres "objets" et par rapport à l'arrière-plan silencieux. Si vous allez à la chasse ou à la pêche au fond des bois, vous risquez de tuer un animal ou un poisson qui, comme vous, ne demande qu'à vivre. Ce n'est certes pas là une marque de grande sensibilité, mais quand vous partez chaque jour à la pêche intérieure pour attraper quelque chose de substantiel, vous faites preuve d'une insensibilité encore plus fondamentale : vous n'allez peut-être pas tuer un animal, mais vous allez tuer, ou du moins ensevelir, ce qui en vous est vivant. Au bout de quelques années, vous irez grossir les rangs des vieux croûtons qui errent à la surface de la soupe prétendument spirituelle de cette planète. Chercher à distinguer un objet, chercher à comprendre, chercher un état de conscience, vouloir transcender le monde, devenir un être réalisé, tout cela reflète un manque de clarté et c'est encore un compromis."

 

Bouchart D'Orval

 

Bouchart D'Orval: "Méditer, c'est regarder pour la première fois."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens