Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 13:40
Repost 0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 13:38

 

 

"Au lieu de diriger la conscience vers l'extérieur ou l'intérieur, tournez-la vers elle-même

et

découvrez que vous êtes la Conscience même."

 

Michaël Szype

Citation du jour.
Repost 0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 13:35
Repost 0
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 11:34

Question d'un disciple :
Quel type de méditation pourrait m'être utile ?

Ramana Maharshi :
Les méditations sur des objets ne servent à rien.
Vous devez apprendre à voir que sujet et objet ne font qu'un. En méditant sur un objet, concret ou abstrait, vous détruisez l'impression d'unité et créez la dualité.
Méditez sur ce que vous êtes en réalité... vous découvrirez...

Le disciple :
Quoi ?

Ramana Maharshi :
C'est à vous de le découvrir. Cela se révélera.
Accrochez-vous à cette révélation.
Tournez votre attention vers le sujet qui perçoit.
Il est la source de votre "je".
Réalisez cela, c'est la tâche qu'il faut accomplir.
Découvrez la réalité que représente ce mot "je".
Découvrez l'entité qui est la source du mot "je".
C'est le Soi, le Soi de tous les soi."
Ne fixez pas votre attention sur toutes ces choses de la vie qui ne cessent de changer, ni sur la mort et les phénomènes.
Ne pensez même pas à l'acte de voir qui vous fait percevoir ces choses, mais seulement à cela qui voit toutes ces choses, cela à qui l'on doit toutes ces choses.
Au début, cela semblera presque impossible, mais les résultats se feront sentir progressivement.
Cela demande des années de pratique quotidienne, mais c'est ainsi que l'on devient un maître.
Chaque jour, pendant un quart d'heure les yeux ouverts, essayer de garder l'esprit fixé sur Cela qui voit.
Il est en vous.
Ne vous attendez pas à ce que "Cela" soit quelque chose de bien précis sur lequel le mental peut se fixer facilement.
Il faut des années pour trouver ce "Cela", mais les résultats de cette concentration seront apparents en l'espace de quatre à cinq mois : paix de l'esprit, pouvoir de faire face aux ennuis, clairvoyance inconsciente.
Je vous ai donné cet enseignement comme les Maîtres le donnent à leurs disciples intimes.
A partir de maintenant, pendant la méditation, concentrez votre pensée non pas sur l'acte de voir ni sur ce que vous voyez, mais sur Cela qui voit.

Ramana Maharshi: "Tournez votre attention vers le sujet qui perçoit."
Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 15:31
Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 15:28

 

"Vous devez en conséquence abandonner une pratique fondée sur la compréhension intellectuelle, courant après les mots et vous en tenant à la lettre. Vous devez apprendre le demi-tour qui dirige la lumière vers l’intérieur pour illuminer votre véritable nature. Le corps et l’âme d’eux-mêmes s’effaceront, et votre visage originel apparaîtra. Si vous voulez atteindre l’Éveil, vous devez pratiquer l’Éveil sans tarder."

 

Dôgen

 

Citation du jour.
Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 15:27
Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 14:41

 

"Seuls ceux qui sont capables de voir leur vrai visage sans un miroir, seront capables de voir leur vraie nature.


Quelle sorte de vision est-ce là ?


Voir sans le miroir est voir non pas avec des yeux qui voient des objets mais en tant que CELA qui voit,
c'est l'introspection ou inspection de la conscience par elle-même, là où il n'y a personne qui regarde.


Voir vraiment n’est pas seulement un changement dans la direction de la vision, mais un changement en son centre même, dans lequel le voyant lui-même disparaît.


Pour que l’illumination ait lieu le percevant doit juste se retourner et s’éveiller au fait qu’il est "face à face" avec sa propre nature – qu’ IL EST CELA."

 

Ramesh Balsekar

 

Ramesh Balsekar: "Le retournement."
Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 14:35
Repost 0
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 14:28


1. La Conscience-sans-objet est.


2. Avant que les objets ne soient, la Conscience-sans-objet est.


3. Alors que les objets semblent exister, la Conscience-sans-objet est.


4. Lorsque les objets disparaissent, cependant la Conscience-sans-objet est, demeurant inaffectée à travers toutes choses.


5. En dehors de la Conscience-sans-objet, il n’est rien.


6. Au sein de la Conscience-sans-objet réside le pouvoir d’attention qui projette les objets.


7. Lorsque les objets sont projetés, le pouvoir d’attention en tant que sujet est présupposé, cependant la Conscience-sans-objet demeure inchangée.


8. Lorsque la conscience des objets naît, alors semblablement, surgit la conscience de l’absence d’objets.


9. La conscience des objets est l’Univers.


10. La conscience de l’absence d’objets est le Nirvana.


11. Dans Conscience-sans-objet se trouvent à la fois l’univers et le Nirvana, cependant pour la Conscience-sans-objet, les deux sont identiques.


12. Dans la Conscience-sans-objet réside la semence du Temps.


13. Lorsque l’attention connaît le Temps, naît alors la connaissance de l’intemporalité.


14. Etre conscience du Temps, c’est être conscience de l’Univers, et être conscient de l’Univers, c’est être conscient du Temps.


15. Reconnaître l’intemporalité c’est atteindre le Nirvana.


16. Mais pour la Conscience-sans-objet, il n’est aucune différence entre Temps et Intemporalité.


17. Dans la Conscience-sans-objet se trouve la semence de l’Espace contenant-le-monde.


18. Lorsque l’attention connaît l’Espace contenant-le-monde, alors la connaissance de la Vacuité Spatiale est née.


19. Etre conscient de l’Espace contenant-le-monde, c’est être conscient de l’Univers des Objets.


20. Reconnaître la Vacuité Spatiale, c’est s’éveiller à la Conscience nirvanique.


21. Mais pour la Conscience-sans-objet, il n’est pas de différence entre l’Espace contenant-le-monde et la Vacuité Spatiale.


22. Dans la Conscience-sans-objet se trouve la Semence de la Loi.


23. Lorsque naît la conscience des objets, la Loi est invoquée comme une Force qui tend toujours vers l’Equilibre.


24. Tous les objets existent en tant que tensions dans la Conscience-sans-objet et ont toujours tendance à se muer en leurs propres attributs ou en d’autres.


25. L’effet ultime du passage de tous les objets à leurs pôles complémentaires est l’annulation mutuelle dans un Equilibre complet.


26. La conscience est le champ des tensions dans l’Univers.


27. La conscience de l’Equilibre est le Nirvana.


28. Mais pour la Conscience-sans-objet, il n’y a ni tension ni Equilibre.


29. L’état de tension est l’état du devenir-permanent.


30. Le devenir-permanent est le mourir-sans-fin.


31. Ainsi, l’état de la conscience des objets est un état de promesses toujours renouvelées qui passent dans la mort au moment de leur accomplissement.


32. Si bien que, lorsque la conscience est attachée aux objets, l’agonie de la naissance et de la mort ne cesse jamais.


33. Dans l’état d’Equilibre, où la naissance annule la mort, la Béatitude sans-mort du Nirvana est reconnue.


34. Mais la Conscience-sans-objet n’est ni agonie ni béatitude.


35. A partir de la Grande Vacuité, qui est la Conscience-sans-objet, l’Univers est projeté de façon créatrice.


36. L’univers est expérimenté comme la négation créée qui résiste toujours.


37. L’acte créateur est béatitude ; la résistance peine sans fin.


38. La résistance sans fin est l’Univers de l’expérience ; l’agonie de la crucifixion.


39. La créativité incessante est le Nirvana, la Béatitude qui dépasse la conception humaine.


40. Mais pour la Conscience-sans-objet, il n’est ni créativité ni résistance.


41. Le toujours-devenir et le toujours-cesser-d’être sont de l’action sans fin.


42. Lorsque le toujours-devenir annule le toujours-cesser-d’être, le Repos est reconnu.


43. L’Action incessante est l’Univers.


44. Le Repos sans fin est le Nirvana.


45. Mais la Conscience-sans-objet n’est ni l’Action ni le Repos.


46. Lorsque la conscience est attachée aux objets, elle est réduite par les formes imposées par l’Espace contenant-le-monde, par le Temps et par la Loi.


47. Lorsque la conscience se déprend des objets, on atteint la libération quant aux formes de l’Espace contenant-le-monde, du Temps et de la Loi.


48. L’attachement aux objets est la conscience confinée à l’Univers.


49. La Libération vis-à-vis de cet attachement est l’état de Liberté Nirvanique illimitée.


50. Mais la Conscience-sans-objet n’est ni l’esclavage ni la liberté.


51. La Conscience-sans-objet peut-être symbolisée par un ESPACE qui est indifférent à la présence ou à l’absence d’objets et pour Elle il n’est ni Temps ni Intemporalité ; ni Espace contenant un monde, ni Espace Vide, ni Tension, ni Equilibre ; ni Résistance ni Créativité ; ni Souffrance ni Félicité ; ni Action ni Repos ; et ni Limitation ni Liberté.


52. Le GRAND ESPACE n’étant pas identifiable à l’Univers, ne peut pas non plus être identifié au moindre Soi.


53. Le GRAND ESPACE n’est pas Dieu, mais cela qui engloble tous les Dieux, ainsi que toutes les autres créatures.


54. Le GRAND ESPACE, ou Conscience-sans-objet, est la Seule Réalité dont tous les objets et tous les soi dépendent et tirent leur existence.


55. Le GRAND ESPACE englobe à la fois la Voie de l’Univers et la Voie du Nirvana.


56. Rien ni personne n’existe hormis le GRAND ESPACE.



Extrait de Une expérience spirituelle – Philosophie de la conscience, Éditions du Relié ; traduction de l’américain par Placide Gaboury.

Franklin Merrell Wolff

Franklin Merrell Wolff: " Aphorismes sur la conscience sans objet."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens