Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 11:46
Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 11:11

 

« Ce que nous appelons illumination est simplement le fait de prendre conscience que vous n'êtes pas la personne, pas plus que l'image imprimée sur vous par votre entourage.

Voir qu'il y a un « rien » sans qualités d'aucune sorte est illumination ; dans ce rien, vous êtes libre, vous n'avez plus d'entraves, mais aussi longtemps que vous vivrez avec une représentation personnelle, vous resterez dans la peur »

 

Jean Klein

Citation du jour.
Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 10:16
Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 10:09

 

" Nos deux ennemis.

Après l'agitation des media et le déluge verbal des faits, des recherches, des explications qui n'en sont pas,

le silence seul peut nous mettre au centre de nous même. le silence qui est avant l'émotion, avant le sens ou le non-sens, avant toute réaction.

Au plus profond de l'Océan, aucune tempête ne se manifeste.

Dans ce silence j'entends les mots que me disait un jour don Miguel Ruiz :" Les pires ennemis de l'homme sont la peur et l'ignorance." Ils prennent tous leur sens aujourd'hui.

L'ignorance est l'éloignement dans la seule vérité qui existe : l'amour.

L'ignorance est de s'attacher à une forme spécifique de croyance; on lui donne raison quelle soit issue d'un livre saint ou de ce que l'on entend autour de soi.

L'ignorance est de se croire autre chose que bonté, beauté, sagesse.

L'ignorance est de laisser la séparation s'immiscer dans l'Unité qui nous relie dans le cercle de la vie.

L'ignorance tue.

La peur nous guette aussi devant l'ignorance qui tue. Mais la seule réponse qui puisse annihiler la peur est la confiance en la vie qui continue, la faculté de reprendre chaque jour contact avec la conscience de notre unité; c'est ce que l'on voit dans la solidarité qui fut manifestée. Et si l'on veut se délivrer du mal, QUE CELA SOIT FAIT DANS LA PROFONDEUR DE NOTRE VRAIE NATURE.

Répondre avec justesse mais sans haine.

Envoyer de la lumière et de l'amour à ceux qui souffrent en étant victimes objectives, les morts, les blessés, leur famille et amis, tout ceux qui ont survécu, mais aussi à ceux qui en sont la cause et qui vivent l'enfer intérieur du lavage de cerveau, de l'éradication du cœur, du néant sans amour : une pratique quotidienne pour transformer la peur en conscience.

Que nous vivions ensemble cette pratique de l'amour."

 

Maud Séjournant

 

http://lavieestleplusgranddesguru.over-blog.com/

Maud Séjournant: "L'ignorance."
Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 10:08
Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 09:32

"Le silence se manifeste à nous lorsque nous sommes prêts à l'accueillir, non pas un silence vide de contenu, mais un silence plein de présence, celui qui se prolonge par le doux sourire de la sérénité.

Le désir de méditation est l'expression du silence. C'est la manière dont le silence se manifeste à la conscience d'un ego qui cherche à remonter vers la source de lui-même.

Tel un saumon qui est guidé par un instinct infaillible, l'attention se déplace depuis les objets de perception vers cela qui perçoit.

Cela qui perçoit ne peut être perçu.

L'abandon du saisir, l'abandon du vouloir, et l'abandon de l'avoir sont les signes que la compréhension s'installe que rien de ce que nous cherchons et désirons n'est en dehors de nous.

Ce mouvement de retour sur soi, tel le doigt d'un gant qui se retourne sur lui-même, est une assise : une assise dans ce qui n'a pas de forme, une assise dans ce qui n'a pas de corps, une assise dans cela qui voit, qui écoute et entend.

Le corps, lorsqu'il est écouté, se détend à la manière
d'un enfant entouré par les bras de sa maman.

Les pensées, lorsqu'elles sont écoutées, se détendent à la manière de la corde d'un arc qui se relâche, et viennent mourir dans le silence qui les contient.

Les sensations, lorsqu'elles sont écoutées, se résorbent, à la manière d'un sucre qui se dissout dans une mer sans fin.

La conscience est ce qui contient le corps, les sensations, les pensées et les émotions.

La conscience de la conscience est méditation, sans qu'il y ait un quelqu'un qui soit conscient. On peut parler d'une auto-reconnaissance de la conscience, conscience consciente d'elle-même par nature et par identité.

L'habitude de chercher la joie dans l'objet au loin est remplacée par l'habitude de savoir que la joie ne se trouve qu'en celui qui la cherche.

Le mouvement de projection, excentrique, est remplacé par un mouvement d'introjection, concentrique.

Le regard se tourne vers le dedans et contemple ce qui le précède : conscience pure, sans témoin et sans moi.

Méditer est un acte de remémoration : remémoration de ce que je ne suis pas, remémoration de ce que je suis. Dans ce souvenir qui émerge dans une conscience endormie, réside la méditation, non pas en tant qu'acte, mais en tant qu'être.

L'unité dans la conscience est cela vers quoi tendent les expériences diverses traversées par un moi avide de se trouver. Le moi ne peut se trouver dans l'ailleurs. Il se trouve dans l'ici, présence sans moi, qui est le moi.

Par distraction, nous désignons le moi comme étant le corps ou le cœur, mais le moi ne se trouve ni dans le corps, ni dans le cœur. Il ne peut se trouver nulle part, car il est cela qui cherche. Le chercheur est le cherché.

Le mental arrivant au bout de sa course vient mourir dans la conscience qui le contient, à la manière d'une vague qui revient à la mer dont elle est issue.

Méditons sur la méditation libre du méditant, libre du besoin de méditer, libre d'elle-même.

La méditation est alors un vécu, complétude absolue."

 

 

Jean Marc Mantel

Jean -Marc Mantel: "Un silence plein de présence."
Repost 0
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 09:29
Repost 0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 17:54
Repost 0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 17:49

 

"Donc, quelle que soit la perte,

c’est toujours une bénédiction potentielle.

Il en est ainsi quand on n’y résiste pas intérieurement."

 

Eckhart Tolle

 

http://nouvelleterre.filialise.com/pdf/FissureEtLumi%C3%A8re.pdf

Citation du jour.
Repost 0
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 17:47
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens