Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 12:53
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 14:52

 

"Pour la méditation ab aeternitate,
ne médite point avec ton intellect !
Pour le calme spontané,
laisse-le là et ne le crée pas avec artifice
Si l'on veut méditer,
que ce soit comme s'il n'y avait pas de méditation !
Ne coupe pas la méditation en morceaux, laisse-la entière!"

 

Brug-pa Kun_legs

 

http://www.onelittleangel.com/sagesse/citations/philo.asp?mc=16

Citation du jour.
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 14:50
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 14:40

 

"À un moment, suite à un stimulus stresseur particulier (un grain de beauté suspect par exemple), il y a une multitude de « popcorns-pensées » qui se mettent à éclater les unes après les autres. Un enchaînement qui paraît sans fin et qui défile sans contrôle apparent.

On n'y peut rien. C'est là.

Avec de la sagesse et de l'entraînement, il devient possible de prendre du recul et de voir cette émergence spontanée, de voir aussi que le regard reste tourné vers l'extérieur. Ça soulage et c'est doux.

Il peut toutefois être intéressant de réaliser que pour toute recette de popcorns, il doit y avoir un feu allumé en quelque part... et qu'il pourrait être bien plus simple de s'occuper de ce feu plutôt que de se laisser envahir par le jaillissement des popcorns...

Le feu ne s'allume que dans l'instant. Il appelle à être vu, entendu et accueilli parce qu'il est là. Ce feu, c'est la peur du petit; la peur de la solitude, de la maladie, de la souffrance. Plus intimement, elle devient une peur brute, sans histoire.

Cette peur a un rêve inconnue d'elle-même... Elle rêve d'être enfin emportée par l'Amour de la Présence.

Et l'Amour, c'est ce que vous Êtes...

Il n'est plus nécessaire de nommer, de comprendre ou de prendre de la distance devant la peur. Ce mouvement émerge encore du petit en besoin de contrôle de sa peur.

Honorez sincèrement sa manifestation, devenez Amour... et aimez et respirez de tout votre cœur cette peur qui appelle à revenir à ce que vous Êtes...."

 

Della

 

https://sites.google.com/site/dellainvitationfr/questions-reponses

Della: "La peur."
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 13:45
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 13:40

 

"L'esprit clair, qui est le bien suprême, est comme l'eau. Il est transparent, étincelant, il s'écoule partout sans obstacle. Il est beau et profond, il nourrit toutes choses de l'intérieur, sans en avoir l'intention. L'esprit clair est par sa nature même dans un endroit humble. Il adore les places inférieures. Il préfère être dans le public que sur scène (bien que lorsqu'on le mette sous le feu des projecteurs, il adore également cela). Il vit aux pieds de toutes choses, parce qu'il est toutes choses. Rempli de gratitude à l'idée d'être tout ce qui est beau, il s'incline devant les pieds du maître que l'on appelle la pierre, le buisson, le mendiant, la fourmi ou l'herbe. Il se retrouve comme l'oiseau qui s'envole au-dessus de lui et ne sait pas comment voler et remarque qu'il vole quand même. Quand l'esprit est clair, la vie devient très simple. Je pense à me lever et à faire la vaisselle. Je remarque un enthousiasme profond tandis que le corps se lève sur cette pensée. Alors qu'il s'avance vers la cuisine, vers l'évier, il est comme un enfant. J'ouvre le robinet, ressens l'eau qui coule sur mes mains, déverse du produit à vaisselle sur une éponge. Incroyable. Il ne s'agit jamais de faire la vaisselle jusqu'à ce que je prenne un plat incrusté ou collant, et je le vois s'humidifier, savonneux, puis il brille, il sèche, afin de pouvoir resservir. Tout change. Je ne sais jamais ce que seront les choses. Sans croire aucune pensée concernant l'avenir, il est impossible de faire la différence entre moi et l'assiette, le liquide-vaisselle, l'eau, le monde des bulles et l'éclat. L'esprit clair, en adorant la musique de soi alors qu'il passe de la chaise à l'évier, remarque que bien que le résidu des pensées soit beau à ravir, il est également erroné. C'est la musique, la bande sonore, à jamais vide de sens, qui joue pendant que la vie semble se dérouler. Qui ferait la guerre à une bande sonore ? Quelle folie pourrait s'opposer à une telle simplicité ? Le Jugement dernier : le corps se lève, s'avance vers l'évier, liquide-vaisselle, eau, éclat. C'est une belle histoire. Toute la vie est là. C'est la seule vie qui soit. Je suis heureuse d'être cette femme de 63 ans. J'adore mon poids de 72 kilos, j'adore le fait de ne pas être plus intelligente que ce que je suis déjà, j'adore le fait que ma peau se ride et devienne flasque, j'adore le fait que certains matins, je sois pratiquement aveugle, que mon monde soit brumeux et que je voie à peine où je vais. J'adore l'endroit où mes mains ont été placées et j'adore la façon dont je suis respirée et placée et orientée. J'adore ce que je vois en ce moment par la fenêtre, qui forme une image solide composée d'arbres, du ciel, de la pelouse, d'une cheminée en briques, d'un bougainvillier, d'une pancarte « maison à vendre », d'une haie, d'un canal, de canards, et que je ne peux séparer les uns des autres. J'adore le fait que quand je monte l'escalier, mes pas ne soient pas trop rapides, ni trop lents, ni trop éloignés, j'adore la façon dont les pieds se posent par terre à l'endroit parfait, exactement dans le bon rythme, mus par leur propre sagesse. Comme leur mouvement est miraculeux ! Ma main saisit la rampe de l'escalier, son soutien, sans pensée ni raison. Et puis, à nouveau, les pas, la main se déplace, la tête regarde en haut : il y a un arc-en-ciel sur mon mur. Rien ne saurait être mieux que cet instant."

 

Byron Katie

 

http://www.espaceducoeur.com/pdf/2015/textes/byron-katie.pdf

Byron Katie: "L'esprit clair."
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 13:36
Repost 0
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 13:00

 

"Que doit-on penser de ces personnes qui ont eu une expérience d'éveil puis l'on perdu ? Est-il possible de "perdre" l'éveil ?
La seule chose que je puisse répondre est la suivante : tout éveil doit se convertir en réalisation de Soi. Et la réalisation de Soi équivaut au Silence. Ce n'est pas une expérience car il n'y a pas d'expérimentateur. Ce qui seul prévaut alors est la Paix. En ce 'lieu' que j'appellerais Liberté, il n'y a personne. Même le guru a disparu. Ce qui reste est le Soi non-manifesté, seul véritable guru, et il n'est pas différent de vous-même.
Normalement, une personne qui perçoit sa véritable nature doit se laisser absorber par elle et n'en plus ressortir. Ce qui se passe en pratique, c'est que les prédispositions (que les indiens appellent 'vasanas') sont très puissantes et ressurgissent. Dans ce cas, un travail complémentaire doit être accompli jusqu'à ce que l'expérience se stabilise. Ramana Maharshi lui-même a souvent fait observer que jñaña peut mettre du temps avant de se stabiliser. La raison la plus apparente aux mésaventures que vous mentionnez provient du fait qu'éveil veut tout simplement dire découverte que la vie de l'état de veille est un rêve, qui inclut en fait le 'je'. Lorsque ce même 'je' se croit à l'extérieur du rêve (alors qu'il en fait partie) il travestit en quelque sorte l'expérience pour la récupérer à son profit. Il se pose alors comme l'observateur de cet éveil, usurpant en quelque sorte le rôle du Témoin, qui lui, ne fait pas partie du rêve et dont la simple présence ne constitue pas à proprement parler une observation.
Ainsi, ce qui arrive dans les cas que vous citez, c'est que l'ego tente de s'emparer de cette expérience et de dire, 'je' suis éveillé, 'je' suis réalisé, ce qui est un non-sens total. C'est en fait l'erreur de croire que 'je' connais l'éveil qui empêche la stabilisation de cet expérience que l'ego va ensuite se mettre à rechercher, sans se rendre compte que c'est la fausse appréhension qu'il vient de générer qui a occasionné cette 'perte' apparente. Ce qui est connu n'est donc pas l'éveil mais un aperçu de l'état naturel véritable, car l'éveil anéantit justement l'illusion d'un 'je' faisant l'expérience de quoi que ce soit. Il ne peut donc être question de 'perdre' l'éveil car éveil veut dire justement que 'je' ne suis pas là autrement que comme pure illusion.
Seule une puissante investigation au sujet de 'Qui' connaît ou ne connaît pas l'éveil permettra au 'je' en question de réaliser qu'il n'est pas différent de Cela et qu'il n'y a donc pas d'éveil à rechercher. Au moment même où il le réalise, le sens de la séparation disparaît. Et lorsqu'il disparaît, meurent avec lui les concepts qu'il générait, y compris ceux d'éveil ou de réalisation. L'illusion très tenace est de croire qu'il y a quelque chose à voir ou à expérimenter ! Or tout ce que vous pouvez voir et expérimenter est tout sauf l'éveil ! L'éveil est au contraire une non-expérience à la lumière de laquelle l'ego apparaît comme foncièrement non existant. Lorsque ceci est compris, l'éveil se mue en réalisation de soi. Ainsi, lorsque le but est atteint, il n'y a personne pour le revendiquer. Le véritable 'Je' demeure silencieux. Seule demeure la Paix."

 

Anonyme

 

http://www.eveilspirituel.net/perles-de-sagesse.asp?i=14

"Puissante investigation."
Repost 0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 15:39
Repost 0
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 15:31

 

 

"On me demande comment échapper aux charmes magiques... Je ne sais pas. Me reviennent ces paroles de Plotin :

 

"Seule la contemplation échappe aux influences magiques, parce que celui qui est tourné vers lui-même ne peut subir d'influence magique. Car il reste un, et ce qu'il contemple c'est lui-même."

Traité 28, 44

 

L'influence magique, c'est d'être hypnotisé par le bavardage intérieur. Le remède est simple : retourner l'attention vers soi, vers ce qui lit ces lignes en ce moment."

 

David Dubois

 

http://shivaisme-cachemire.blogspot.fr/2013/12/echapper-la-magie.html

David Dubois: "Retourner l'attention vers soi."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens