Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 15:46

 

"En vous il existe une essence, un noyau qui n'est touché par aucune expérience. Ce noyau essentiel ne s'identifie avec aucun événement, aucune personne ou aucun lieu de votre vie. C'est pourquoi rien de ce que vous avez subi n'est irréparable, et c'est aussi pourquoi le bonheur ne peut être affecté par les circonstances extérieures, le bonheur est un parfum qui émane de cette essence. C'est ce que vous êtes."

 

Jac O'Keeffe

Citation du jour.
Repost 0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 15:44
Repost 0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 14:12

 

"Ce n'est qu'un rêve, le personnage et ses histoires n'existe pas, il n'y a personne qui vie sa vie, ect...bien sur bien sur...mais ça c'est un seul côté de la médaille, pas la médaille dans son entièreté. L'entièreté de la médaille inclut obligatoirement le rêve et la réalité. Pas de rêve, impossible de connaitre la réalité, comment alors il serait possible de vivre seulement la réalité en se passant du rêve ? Ils sont deux, font corps, se servent l'un-l'autre.

L'Un n'est pas quelque chose qui surgit après qu'ait été vu que le personnage et ses histoires ne sont qu'invention. L'un n'est pas quelque chose qui surgit après avoir rejeté un aspect propre à Lui, le rêve d'être quelqu'un. C'est très très populaire un peu partout dans les différents groupes spirituels, sur internet, dans les rencontres proposées, etc...Je vois et entend ici et là qu'est proposé partout le bonheur parfait, un genre de paix durable et qui serait le résultat inévitable une fois que le personnage a été vu, que le rêve fut démasqué. Et le chercheur va croire que le personnage disparait, qu'il n'y aura plus de pensées, d'émotions, d'histoires qui passent, etc......comment pourrait-il être important qu'il disparaisse pour vivre une paix permanente si du même souffle le chercheur entend partout que ce personnage n'existe même pas ?....

Et le chercheur attend et souhaite la disparition du personnage, redouble d'effort pour voir le personnage en action, le débusquer comme un rat qui n'aurait pas sa place au sein d'une cuisine propre et parfaite...il ne voit pas que tout ce temps il oppose la réalité qui est parfaite au personnage qui ne l'est pas. Il ne voit pas que ce faisant, il créer la dualité et qu'il pose une condition sur la réalité, celle qui dit qu'elle devrait être là qu'après que le personnage serait disparu. Une Réalité, une Unité qui dépendrait de quelque chose (la disparition du personnage) pour être ?...drôle de réalité qui possède alors une telle faiblesse, être dépendante de la disparition de quelque chose ?

Non...ce n'est pas ainsi que ça se passe, du moins dans mon expérience. Ce qui est appelé l'éveil n'est pas tributaire, ne dépend pas de conditions acquises comme la disparition de quelque chose...qui plus est, quelque chose qui dépend même du fait que le Un, l'Absolu puisse se connaitre !! L'absolu est au coeur même du monde, au coeur du rêve, il est ce rêve, le personnage inclus, tout ! L'absolu ne se connait pas une fois qu'il s'est fait disparaitre une partie de lui-même, non, il se connait À CAUSE qu'il est tout ce bazar de monde, dans la dualité, dans le laid comme le beau, dans la conscience vaste comme dans la conscience rétrécit qui se ressent être une personne, dans tout ! La conscience s'hypnotise volontairement grâce à son propre monde pour justement l'expérimenter, y aller à fond dedans, en vivre et en souffrir.

Et c'est ce qui est vu et par la suite vécu dans ce qu'on nomme l'éveil, le fait même que ce personnage qui miroite, s'invente des histoires, veut vivre indépendamment de l'être non conditionné, n'est pas important, n'est pas capitale, n'est pas le sujet principal, mais fait partie du fait-même que l'être puisse se connaitre, s'expérimenter. Il fait partie du tout, il y est inclus. Il ne disparait pas car il n'était qu'un rêve, mais le rêve fait partie de la réalité. Il continuera d'exister avec ses nombreuses tentatives de manifestations, et sera vu simplement pour ce qu'il est, comme lorsque l'on sors d'un rêve de nuit..vouloir faire disparaitre les personnages de ses rêve de nuit serait totalement impossible voir stupide....

Vouloir faire disparaitre le personnage, ou croire que la paix durable est une paix issue de la disparition de celui-ci, c'est se priver d'autant d'invitations, de prises de conscience, de réalisations que rien n'est à rejeter et que la conscience qui vient se connaitre dans la forme doit simplement passer par là pour se réaliser. Elle ne se connaitra pas une fois qu'elle se sera rejeté elle-même en tant que personne, mais AVEC."

 

Christine Morency

 

http://ecritsdabsolu.blogspot.fr/

Christine Morency: "L'absolu est au cœur même du monde."
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:49
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:42

 

 

« Si nous progressons, le monde progressera. Tels que nous sommes ainsi est le monde.
Sans comprendre le Soi, à quoi bon comprendre le monde. Sans la connaissance de l’Etre, la connaissance du monde est sans intérêt. Plongez en vous-même et trouvez le trésor caché là. Ouvrez votre cœur et voyez le monde à travers les yeux du véritable Soi.

Déchirez les voiles et contemplez la divine majesté de votre propre Soi. »

 

Ramana Maharshi

 

 

https://www.facebook.com/BhagavanRamanaMaharshi/

Ramana Maharshi: "Trouvez le trésor caché là."
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:39
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:26

 

"A tout moment vous avez le choix de vous relier à vos croyances subjectives et pensées personnelles, avec le monde et tous ses événements, ou de simplement vous ouvrir à ce qui se présente. Il n'y a pas de demi-mesure, pas de point de vue intermédiaire : chaque moment apporte une nouvelle chance."

 

Jac O'Keeffe

 

Citation du jour.
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:25
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:18

 

"Le silence, ce n'est pas la cessation du bruit; le silence, ce n'est pas l'arrêt du vacarme incessant de l'esprit et du coeur : ce n'est pas le produit ni le résultat du désir, pas plus qu'un effet de la volonté.

La conscience, dans sa globalité, est un mouvement incessant et bruyant, évoluant dans des limites qu'elle s'impose elle-même. Dans ce cadre-là, tout silence ou immobilité est la cessation momentanée du bavardage, mais c'est un silence touché par le temps.

Le temps, c'est la mémoire, et pour cette dernière, le silence est de plus ou moins longue durée; le temps et la mémoire peuvent le mesurer, lui offrir un espace, lui donner une continuité - il devient alors un jouet de plus. Mais le silence, ce n'est pas cela.

Tout ce qui est élaboré par la pensée reste du domaine du bruit, et la pensée ne peut absolument pas faire silence. Elle peut se forger une image du silence et s'y conformer, la vénérer, comme elle fait pour tant d'autres images de sa fabrication. Ayant fait du silence une formule, elle le nie par là-même; les symboles qu'elle élabore sont la négation même de la réalité. Pour que soit le silence, la pensée elle-même doit être immobile et silencieuse. Le silence, à l'opposé de la pensée, est toujours neuf. La pensée, étant toujours vieille, ne peut en aucun cas pénétrer le silence, qui est toujours neuf. Ce qui est neuf devient vieux dès que la pensée le touche.

C'est en puisant aux sources de ce silence qu'il faut regarder et parler. L'anonymat véritable est issu du silence; nulle autre humilité n'existe. Les vaniteux seront toujours des vaniteux, même s'ils se drapent dans l'humilité, ce qui fait d'eux des êtres durs et cassants. Jailli de ce silence, le mot amour prend un tout autre sens. Ce silence ne se situe pas quelque part : il se trouve quand le bruit de l'observateur s'est tu."

Jiddu Krishnamurti

Jiddu Krishnamurti: "Puiser au source du Silence."
Repost 0
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 14:14
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens