Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:52
Image-citation du jour.
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:49

 

 

 

"Imagines qu'il n'y ait pas d'autre,
Imagines que chacune de tes paroles,
Imagines que chacun de tes actes,
Imagines que chacun de tes gestes,
Imagines que chaque gentillesse,
Tu la fasse à toi-même.

Comprends qu'il n'y a LITTERALEMENT pas d'autre,


Comprends que tu es dans un jeu vidéo te permettant de comprendre les effets de tes actions de façon collective et individuelle.
Chaque autre ressent et vit le résultat de tes actions,


Car en réalité il n'y a pas d'autre.
Chaque humain, chaque animal, chaque plante, chaque minéral, chaque objet de l'univers EST toi sous une autre forme.

Imagines que tu sois la conscience qui s'expérimente, imagines qu'il n'y ait que toi.

Comprends que tu ne reçois pas ce message par hasard,

Comprends que c'est toi-même qui t'envoie ce message,

Comprends pourquoi tu reçois ce message maintenant,

Rappelle toi de qui tu es,

 

Je t'aime,"

 

Brahmadev

 

http://dentdesagesse-fr.over-blog.com/2017/10/les-autres.html

 

 

Brahmadev: "Les autres."
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:47
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:38

 

"La première fois que j'ai réalisé le vrai Soi - si on peut s'exprimer ainsi- j'ai instantanément perçu que je n'étais pas mes pensées.

Cela a été une totale évidence.

Jusqu'alors, je m'étais identifié à mes pensées, à mes émotions, de manière absolue. J'étais ce que je pensais, j'étais mes opinions, mon histoire narrative personnelle. 

Mon moi était la petite voix dans ma tête, parlant, jugeant, qui jamais ne s'arrêtait, sauf la nuit.

C'est d'ailleurs ainsi que la plupart des gens fonctionnent : leur moi est leur voix intérieure.

Avec l'éveil, j'ai découvert instantanément et avec surprise un espace non discursif, non individuel, vide de ce moi narratif.

Ce n'est pas précisément la voix qui s'arrête - quoiqu'elle va beaucoup ralentir - mais c'est notre être qui bascule dans une conscience qui était passée inaperçue jusque là.

Dans un vaste espace silencieux.

Et intensément vivant.

Cette prise de conscience fut un choc libérateur.

Et elle est encore libératrice.

Ce silence au-delà des pensées est ici et maintenant ; il est ce que nous sommes vraiment.

Ce en quoi les pensées apparaissent et disparaissent.

Maintenant, quand les pensées me happent dans leur ronde et leur routine - et elles le font - je sais le petit geste de désengagement qui me permet de retrouver la liberté du ciel.

Juste voir le Ciel, voir à partir de la conscience.

Être le ciel.

Et les pensées.

Un petit geste...pas même un geste,

une attention...pas même ça,

une clarté."

 

José Leroy

 

 

http://eveilphilosophie.canalblog.com/

José Leroy: "Un espace non discursif, non individuel, vide de ce moi narratif."
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:36
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:33

 

 "Une existence passée, comme la plupart, à assurer ma survie, celle de ce corps, de ce psychisme assoiffé de sécurité affective, de cette personnalité anxieuse de consolider une image d’elle-même supportable – image sans cesse à rebâtir puisque, à peine édifiée, la vie se charge de l’abattre.

Tu n’es pas la personne. Tu es l’espace inaltérable où tout se manifeste et s’efface. Les difficultés financières, les relations pénibles avec tel ou tel, et ces moments de tension en toi, ces moments ou tu te sens coupée, coupée du silence, de l’amour, de la vie même : tout ça apparaît en toi mais ce n’est pas toi : ça apparaît et disparaît en toi. 
De même, tout ce que tu crois faire : cela se fait, c’est tout. 
C’est ce silence qui agit."

 

YOLANDE DURAN 

Yolande: "Tu es l’espace inaltérable."
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 06:31
Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 09:16
Question du jour.
Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 08:51

 

"Vous connaissez tous la sensation d'être. Sans aucune pratique, tous les êtres se réfèrent à eux-mêmes en tant que "je",
je suis ou j'existe. "Suis" signifie exister, être. Qui est le "je" qui suis ? Le "je" qui existe ? La sensation d'existence est naturellement présente en vous et elle est universellement ressentie comme familière chez tous les êtres. Elle est là au commencement de la perception et des fonctionnements pendant l'état de veille en tant que le témoin et l'observateur de tout ce qui apparaît au niveau phénoménal et qui est significatif pour la sensation "je suis".

Ce sentiment "je suis", "j'existe" est notre façon naturelle, non apprise, de reconnaître notre existence."

 

Mooji

Mooji: "La sensation d'existence."
Repost 0
7 octobre 2017 6 07 /10 /octobre /2017 08:49
Image-citation du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens