Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 09:49

 

« Étroit est le chemin de l’Amour

Quand j’y suis, Dieu n’y est pas.

Quand je n’y suis plus, Dieu y est. »

 

Kabir

 

 

Citation du jour.
Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:29
Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:24

 

 

"Tout ce qui doit arriver arrivera, quels que soient vos efforts pour l’éviter ;

tout ce qui ne doit pas arriver n’arrivera pas, quels que soient vos efforts pour l’obtenir."

 

Ramana Maharshi

Citation du jour.
Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:22
Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 11:19

 

"La première chose que je dis quand un visiteur vient me voir, c’est que quoi que je dise, c’est un CONCEPT, pas la Vérité (religions, sages, livres sacrés ne parlent que de concepts). Un concept est quelque chose qui peut être interprété et donc accepté ou non par les gens. La « VERITE » est ce que personne ne peut décrire.

On peut douter de tous les concepts (rien…) mais la seule Vérité que personne ne peut nier est qu’il existe.
Cette conscience impersonnelle d’être, d’exister, personne ne peut la nier. C’est la seule Vérité.
En d’autres mots, « Je Suis » est la seule Vérité."

 

Ramesh Balsekar

Ramesh Balsekar: "Je Suis est la seule vérité."
Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 10:57
Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 10:52

 

"Sur la scène de la vie nous avons chacun nos rôles à interpréter. Mais nous ne sommes pas le rôle ou le masque. L'invitation de la vie est de s'éveiller à l'Espace conscient dans lequel apparaissent et disparaissent les divers masques, la scène, l'orchestre, le décor, le public, et les coulisses.

 

Le masque est perçu. Conscience du masque, sentir le masque. Je suis toujours derrière le masque. Juste le laisse se matérialiser et se dématérialiser, se tendre et de détendre, comme le va et vient du souffle, sans intervenir. Le masque se compose soudain, se rigidifie pour quelques instants puis, se fond en mon regard sans personne. Cette dissoltion me révèle avec encore plus d'évidence en tant que Le Créateur Unique de tous les masques et bergamasques.

 

Lorsque a lieu la réalisation de n'être pas le masque mais la Conscience consciente du masque, corps-mental commence à jouer son rôle, sans effort et sans résistance avec une grâce qui confine à la perfection. Il y a une sorte de Présence transparente et consciente des moindres inflexions du personnage, des indications du compositeur, du chef d'orchestre et du metteur en scène.

 

Que vous canalisiez les maîtres ascensionnés, les recettes de cuisine sicilienne ou les miaulements de votre chatte en chaleur, que vous ayez comme fonction celui d'être juge, criminel ou journaliste, peintre en bâtiment ou artiste peintre, que vous apparaissiez comme omnivore ou végan, homme ou femme, amoureux, désespéré, vieux ou jeune, malade ou en bonne santé, vous êtes conscient de n'être pas la fonction, le métier, le sexe, le corps, l'âge, la forme, ni aucune des choses que vous pensez ou faites. Vous savez que vous n'êtes rien de défini. Et alors, votre vie, toutes choses égales par ailleurs, s'incarne naturellement avec le minimum d'efforts, c'est à dire le maximum de grâce.

 

Lorsque nous cessons de nous prendre pour quelqu'un de défini, et donc de fini, s'ouvre un espace de non savoir propice au Vivant et au jeu de la manifestation. Tout s'harmonise en cadence et la synchronicité est de mise.

 

D'abord nous croyons être le masque qui, étymologiquement nous vient du latin persona et qui a donné le mot personne. Ainsi, nous croyons de prime abord être une personne.

 

Puis, en cessant d'être distraits, en étant vraiment attentifs, nous réalisons qu'il n'y a littéralement personne. La personne n'est personne dans le sens où elle n'est pas vraiment réelle. Qu'est-ce qui est vraiment réel ? Ce qui est permanent. La personne est transitoire. Cette personne ne fait qu'apparaître et disparaître, telle une pensée, telle une simple perception, tel un masque qui s'endosse et s'enlève. Or, le masque de la personne n'est pas là dans le sommeil profond, ni lors d'un évanouissement, ni lorsque le rire, l'orgasme ou une la terreur tonnent, ni lorsque l'étonnement s'intensifie jusqu'à culminer en pur étonnement d'être. Où est la personne lorsqu'on n'y pense pas ? Dans l'espace entre deux pensées où est le masque ?

 

Enfin, nous réalisons que nous sommes cela en quoi tout se manifeste et se résorbe. L'Espace conscient projette et absorbe l'univers comme l'araignée déploie sa toile et la résorbe en elle-même.

 

Observez sans vouloir ce jeu des masques qui apparaissent et disparaissent, comme autant d'hologrammes évanescents dans l'espace transparent et conscient que vous êtes. Réalisez que les masques-hologrammes sont tous faits du même espace conscient que Vous."

 

 

Dan SPEERSCHNEIDER

 

http://eclore-en-conscience.blogspot.fr/

Dan SPEERSCHNEIDER : "En cessant d'être distraits."
Repost 0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:40
Repost 0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:34

 

"Vos pensées ne sont pas votre propriété

Nous vivons tous dans une « sphère mentale ». Vos pensées ne sont pas votre propriété : elles appartiennent à tout le monde. Ce ne sont que des pensées mais vous créez une contrepartie : le « penseur » qui lit chaque pensée. Votre effort pour contrôler la vie a créé un mouvement secondaire de pensée en vous et vous l'appelez « JE ». Ce mouvement de pensée en vous est parallèle au mouvement de la vie mais il en est séparé, il ne peut jamais être en contact avec la vie. Vous êtes une créature vivante et cependant vous menez votre vie entière dans le domaine de ce mouvement de pensée isolé et parallèle. Vous vous retranchez de la vie - et c'est contre-nature. L'état naturel n'est Pas un état sans pensée : c'est là l'un des plus grands canulars perpétrés des siècles durant à l'égard de pauvres Indiens sans défense... Vous ne serez jamais sans pensée tant que le corps ne sera pas réduit à l'état de cadavre, un cadavre très mort ! Etre capable de pensée est nécessaire à la survie. Mais dans l'état naturel la pensée cesse de vous étrangler ; elle revient à son rythme naturel. Il n'existe plus de « vous » pour lire les pensées et les prendre pour les « siennes ».

UG

UG: "L'état naturel."
Repost 0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 10:23
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens