Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 08:03

 

"Un jour, vous allez voir profondément que tout ce que vous devez faire, ça va vous fatiguer. Vous allez être trop fatiguée pour faire quoi que ce soit, y compris pour être légère, y compris pour être triste.

Vous allez voir que tout ça c'est une activité qui vient uniquement quand vous prétendez avoir une histoire, avoir un passé et avoir un futur. On peut voir tout ça comme étant un concept.

C'est une maturation qui ne dépend pas d'un quelconque faire et qui ne dépend pas du temps. Alors le mot maturation est faux. Évitez de vouloir le comprendre, parce qu'on ne peut le comprendre que dans le temps et c'est faux ; la maturation est dans l'instant. Vous êtes condamnée à cette maturation.

Le seul ajournement possible, c'est d'essayer d'être mûr, par la pensée, par l'action ou par l'émotion. Ça c'est un sac sans fond. Vous allez être plus sage tous les jours, plus libre tous les jours : c'est une misère constante. Vous ajournez constamment l'essentiel.


À un moment donné, vous ne cherchez plus à être moins ceci et plus cela, à être sans peur, à être sans désir : vous ne cherchez rien. On peut appeler cela une forme de respect, un respect pour la réalité, pour ce qui est là dans l'instant. C'est le respect pour l'essentiel. L'essentiel ce n'est pas quelque chose qui est caché derrière l'apparence - ça ce sont de belles histoires indiennes - l'essentiel c'est ce qui est là, c'est ce que vous sentez dans l'instant. Il n'y a rien d'autre que ça. Là il n'y a rien à comprendre, il n'y a tout simplement rien. C'est ça qui se reflète comme légèreté qui apparemment surgit quand les situations conviennent à votre idéologie et qui apparemment s'élimine quand les situations ne correspondent pas à votre plan pour l'humanité. À un moment donné, vous arrêtez de vous prendre pour Dieu et de vouloir régler les problèmes de l'humanité - ou le vôtre, parce que c'est le même. C'est une histoire dans les deux cas."


Éric Baret

 

http://dentdesagesse-fr.over-blog.com/

Eric Baret: "Maturation."
Repost 0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 08:01
Repost 0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 07:54

 

"Participant 1 : Je partage les enseignements de Krishnamurti à mes semblables qui ont besoin d’aide.

Nassrine : Est-ce que l’autre a besoin d’aide ? Penser cela, revient à créer l’illusion d’un manque en vous et chez l'autre. Pourtant, vous êtes déjà parfait maintenant. Si vous prenez conscience de cela, les autres le réaliseront également, et ce, sans que vous n’ayez besoin d’expliquer quoi que ce soit.

Participant 2 : Vous nous avez transmis de précieuses clés qui doivent être intégrées.

N : Pourquoi vouloir intégrer ? C'est déjà trop faire d'effort et c'est surtout inutile.

P 2 : C'est vrai. Ce qui doit être intégré le sera de toute évidence.

N : Observez les mots qui jaillissent de votre bouche et qui vous trahissent sournoisement. À nouveau, nul besoin d'intégrer quoi que ce soit, parce que rien ne vous a jamais manqué ! Votre véritable nature est complétude à chaque instant.

Participant 3 : Quel genre d'enseignement offrez-vous ?

N : Vous n'êtes pas un élève et je n’ai rien à vous enseigner, parce que rien ne vous manque jamais. Voilà mon enseignement.

P 3 : Pourquoi suis-je là alors ?

N : Mais de qui parlez-vous et où croyez-vous être ?

P 3 : Je vous parle de moi, qui suis assis ici, qui vous vois, qui vis cette expérience.

N : Regardez le reflet dans ce miroir et demandez-vous comment il vous est possible de dire qu’il s’agit de vous et non pas de quelqu’un d’autre.

P 3 : Je me reconnais !

N : Alors, vous ne me parlez pas de vous, mais de votre mémoire. Il vous est uniquement possible de vous reconnaître, parce que la mémoire est présente. Elle s’est immiscée dans le corps, ainsi que dans ses sensations, ses pensées et ses émotions. Vous vous êtes identifié à cette mémoire, qui n'est qu'une construction d’idées illusoires à votre sujet. Quand vous dites « je suis ici », c’est seulement la mémoire qui parle et qui se reconnaît à cet instant à travers cette forme humaine. Mais cette forme humaine n’a rien en commun avec ce que vous êtes véritablement. Votre essence se situe hors de l’espace-temps et par conséquent, elle ne possède aucune bribe de mémoire.

Participant 4 : On nous parle souvent de la non-dualité. Qu’en pensez-vous ?

N : Je ne sais pas qui a inventé ce mot. Mais il est évident que ce terme est né à partir d’une profonde illusion de séparation. Voyez-vous, c’est comme pour la pensée positive. La pensée positive est perçue à partir d’une pensée négative. C’est un cercle vicieux. Dualité ou non-dualité, c’est la même illusion. Ce que vous êtes se situe au-delà de ces deux pôles.

P 4 : La non-dualité nous permet de réaliser que nous sommes tous interconnectés, que nous ne faisons qu'UN.

N : Observez le paradoxe. Si tout est UN, rien ne peut être interconnecté. Lorsque vous dites ressentir l’unité, de ne faire qu’UN avec le reste, c’est fondamentalement parce que l'illusion de séparation prédomine avant tout. Si cet état imaginaire disparaît, l’interconnexion n’a plus aucun sens. À cet instant, le terme « Tout est UN », ne veut plus rien dire. Vous pouvez continuer à remplir un espace d’innombrables choses, aussi alléchantes soient-elles ou commencer à regarder l’espace lui-même et non son contenu, qui va et qui vient selon ce qui est lu ou entendu.

P 5 : Des portes s’ouvrent et je commence à percevoir…

N : …une nouvelle illusion. Laissez-la tranquille et réalisez que toutes les portes sont toujours grandes ouvertes. Oui, ces portes qui n’existent pas non plus, puisque vous n'avez jamais été séparé de ce que vous êtes... ."

 

Nassrine Reza

Nassrine Reza: "Vous n'avez jamais été séparé de ce que vous êtes."
Repost 0
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 07:51
Repost 0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 09:00
Humour du jour.
Repost 0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:52


"S’éveiller ne veut pas dire « être d’accord » avec tout tout le temps, ni « être sans peur » tout le temps, ni « être détendu » tout le temps, ni être quoi que ce soit « tout le temps » d’ailleurs, car qui voudrait imposer de lourdes exigences de ce genre à l’expérience présente ?
Qui voudrait mettre des conditions à l’inconditionnel, et de qui seraient-elles les conditions de toute manière ?
Les myriades de vagues toujours en mouvement de l’océan de ce que vous êtes ne peuvent pas être quelque chose « tout le temps » puisqu’elles sont vivantes : elles aiment danser, jouer, monter et redescendre aussi spontanément qu’elles se sont montrées, en ne laissant aucune trace – et reconnaître cela est le commencement d’un vrai soulagement cosmique pour le chercheur épuisé à la recherche de la « prochaine expérience ».

Absolument rien n’exige que l’expérience présente soit autre que ce qu’elle est.

Cet amour, ce silence profond et toujours présent que tu es, est si vaste qu’il avale tout. Il ne tient pas compte de l’image qu’il devrait donner ni de la manière dont il devrait être. Il ne recherche ni acceptation ni validation. Il ne prétend pas être transcendant, sans peur, au-delà de la douleur. Il n’agit pas comme s’il était au-dessus de tout. Il n’a pas de bons trucs, ne cherche pas à s’engourdir. Il a les mains sales. 
Oui, c’est un amour sale. Ce qui n’est pas aimé, ce qui n’est pas désiré et ce qui n’est pas satisfait est collé sous ses ongles. Il veut tous ses enfants, et pas seulement les plus beaux. Il aime parce que c’est tout ce qu’il connaît. Il userait ses doigts jusqu’à l’os simplement pour être ici. "

 

Jeff Foster

Jeff Foster: "Si vaste qu’il avale tout."
Repost 0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:51
Repost 0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:49
Image-citation du jour.
Repost 0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:48
Repost 0
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:45

 

«Quand vous comprendrez que noms et formes sont des coquilles creuses sans le moindre contenu, et que le réel n'a ni nom, ni forme, qu'il est pure énergie de vie et lumière de conscience, vous serez en paix, plongez dans le profond silence de la réalité.»


NISAGARDATTA MAHARAJ

Citation du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens