Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:52
Image-citation du jour.
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:50

 

"N'essaie pas de devenir le Bouddha.

Contente-toi d'être toi-même.

C'est ça, le Bouddha."

 

 Mooji

Citation du jour (2).
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:50
Humour du jour.
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:47

 

Q : D'où vient le nom Nisargadatta ?

Maharaj : Il fut un temps où j'écrivais des poèmes. Ils sortaient de moi comme l'eau de la source, et c'est ainsi que le nom Nisargadatta est venu. Je faisais mes délices de ces poèmes, jusqu'au jour où mon Guru m'avertit ; '' Tu t'amuses trop avec ces poèmes ; laisse tomber ! "

Où voulait-il en venir ? Il voulait que je fusionne dans l'Etat absolu, au lieu de me griser de mon étant.

C'est ainsi, et pas par des ratiocinations mentales, que j'ai réalisé la connaissance. Mon Guru a dit : '' C'est comme çà ", et pour moi c'était fini ! Si vous vous cantonnez au domaine de l'intellect, vous allez vous faire piéger et vous perdre dans des concepts sans fin.

La conscience, c'est le temps qui coule sans arrêt. Mais Moi, l'Absolu, n'ai que faire de sa compagnie, car elle est liée au temps. Quand l'étant disparaît, l'Absolu ne sait plus "Je suis". L'entrée et la sortie dans ce monde, la naissance et la mort, sont les caractéristiques de l'étant ; mais elles ne sont pas les vôtres. Vous venez d'uriner, et çà sent - est-ce que cette odeur, c'est vous ?

Q : Non

M : L'étant est comme l'urine. Êtes-vous cet étant ?

Q : Certainement pas !

M : Bon, vous n'avez plus besoin de sadhana. Les mots de votre Guru vous ont tout dit."

 

 

https://www.facebook.com/nisargadattamaharajfrancophone/

Dialogue avec Nisargadatta: "Vous venez d'uriner, et çà sent - est-ce que cette odeur, c'est vous ?"
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:42
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:34

 

 "Quand on se laisse absorber par ce qui est là, complètement absorber, et qu'il n'y a rien d'autre, qu'il n'y a plus la sensation d'être séparé, c'est magnifique.

La beauté du vivant existe partout." 

 

Daniel Morin

Citation du jour.
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:32
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:28

 

C-G Jung (psychanalyste) racontait le témoignage de son ami, petite histoire chinoise pleine d'enseignements...

Son ami, Richard Wilhelm (sinologue) se promenait en Chine dans les années 30, dans un village qui souffrait d'une intense sécheresse.
Toutes les incantations possibles avaient été faites pour y mettre fin, mais rien n'avait marché et les habitants étaient désespérés.
Le seul choix qui restait était d'aller chercher dans un autre village un «faiseur de pluie».
Cela fascinait Richard Wilhelm, mobilisé pour ramener le vieil homme, qui arriva dans une calèche.
Celui-ci respira un peu l'air ambiant, puis demanda qu'on lui trouve une maisonnette aux confins du village.
Il insista pour qu'on ne le dérange aucunement et qu'on lui laisse la nourriture sur les escaliers de la maison.
Personne n'eut de ses nouvelles pendant trois jours, puis une pluie mêlée de neige se mit à tomber sur le village, ce qui était exceptionnel pour la saison.

Wilhelm, très impressionné, s'approcha du vieil homme qui était sorti de sa réclusion.
- Ainsi vous pouvez faire tomber la pluie ? demanda-t-il .
- Bien sûr que non... répondit l'homme.
- Mais il y avait une sécheresse persistante jusqu'à ce que vous veniez, objecta Wilhem, et puis vous arrivez et il pleut...
- Oh, répondit l'homme, il s'agit de quelque chose de très différent.
Vous voyez, je viens d'une région où tout est ordonné.
Il pleut quand il doit pleuvoir et tout arrive quand c'est nécessaire.
L'harmonie règne entre les gens et en eux.
Mais ce n'était pas le cas des gens d'ici.
Ils étaient tous hors du Tao et hors d'eux-mêmes.
J'ai été immédiatement contaminé quand je suis arrivé ici, donc j'ai dû m'éloigner pour me remettre dans le Tao, alors il a plu.»

 

https://www.facebook.com/vivrenpresence/?ref=py_c

Histoire du jour.
Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 08:26
Repost 0
12 octobre 2017 4 12 /10 /octobre /2017 09:59


 


 

"Comme j'étais fou et innocent dans ma folie, lorsque pendant des années je recherchais quelque chose de plus que ceci, alors que tout ce dont j'avais besoin était exactement ici, là en cet endroit où je ne suis pas ?

Pourquoi recherchons-nous Dieu, alors qu'il est tout le temps en train de nous regarder fixement ? Dans chaque vision, son et odeur, dans les arbres, les fleurs et les oiseaux, dans le grondement de la circulation, dans le battement du cœur, dans ces mots et au-delà d'eux, dans l'espace et dans le silence, dans l'entre-deux, le non visible et le visible, dans la pulsation de vie et la paix de la mort, dans le cri du bébé et les râles du mourant, dans toute chose et chaque chose Dieu chante."

 

Jeff Foster

 

https://www.facebook.com/divinepagaille/

 


 

Jeff Foster: "Dans toute chose et chaque chose Dieu chante."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens