Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 11:17

 

1. Est ce que c'est vrai?

2. Pouvez-vous absolument savoir que c'est vrai?

3. Comment réagissez-vous, que se passe-t-il, quand vous croyez cette pensée?

4. Que seriez-vous sans la pensée?

Et

Retournez l'affirmation et trouvez trois exemples authentiques, précis, de la façon dont le retournement est vrai dans votre vie.

 

Repost 0
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 10:57

 

"Je compris que lorsque je croyais mes pensées, je souffrais, mais que lorsque je ne les croyais pas, je ne souffrais pas, et que cela était vrai pour tous les êtres humains.

La liberté est aussi simple que cela.

Je découvris que la souffrance était optionnelle.

Je découvris en moi une joie qui n’a pas disparu depuis, pas un seul instant.

Cette joie est en chacun, toujours."

 

Byron Katie

Byron Katie: "La souffrance est optionnelle."
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:54
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:49

 

"Vos idées sur vous sont le seul obstacle

et

l'origine de toutes les souffrances.

Arrêtez de vous engager dans les pensées

et

ne faites pas du désengagement des pensées quelque chose à faire !

Asseyez-vous tranquillement, restez calme

et

ne vous impliquez pas dans les pensées,

laissez-les passer simplement sans leur porter d'intérêt.

Ne cherchez pas le Soi, ce serait comme si votre œil cherchait à voir votre rétine.

Vous êtes le Soi."

 

Jac O'Keefe

Citation du jour.
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:49
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:47
Humour du jour.
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:34
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:22

 

"Dans ma définition, l'illumination est un événement qui se produit à tra­vers un être humain.

Étant donné qu'elle n'est pas une condition acquise et possédée par quelqu'un, mais plutôt un événement qui survient, il se peut bien que vous soyez amené à totalement repenser votre conception de l'illumination. Une des caractéristiques déterminantes de cet événement est que tout intérêt pour l'illumination et sa poursuite devient caduc. Il se révèle qu'atteindre l'illumina­tion (poursuivie afin que « je » sois illuminé) est impossible.
Quelque huit ou dix mois après que l'événement se soit produit à travers moi, je me trouvais en Inde auprès de Ramesh évoquant combien toute cette question d'illumination était hors de propos et à quel point le langage est ma­ladroit pour en parler. Je lui confiais que si quelqu'un me demandait: « Êtes-vous illuminé? » je ne pourrais que répondre : « Non. » (pour la bonne raison évoquée plus haut — il n'est personne pour être illuminé). Et sa réponse fut: « Tu devrais répondre: Non, mais il y a compréhension ici. » Et le ici ne se situe pas dans la viande. Le ici se tient dans cette présence, en l'instant même. En ceci. Et Ramesh exprimait là un merveilleux jalon du dispositif d'orientation que représente cet Enseignement.

Cet événement fut un moment de l'histoire de l'organisme dénommé Wayne au cours duquel disparut cette croyance d'être auteur des choses que je chérissais depuis l'âge de deux ans et demi. Par « sentiment d'être auteur », j'entends cette notion compulsive que « je », en tant qu'organisme corps/ mental, ou toute autre entité séparée, suis la source de mes pensées, de mes sentiments et de mes actions. Cette croyance fut balayée en l'espace d'un instant, se révélant aussi chimérique qu'insubstantielle, telle la suggestion hypnotique qui s'évanouit au claquement de doigts de l'hypnotiseur. Cette suggestion ne fut jamais vraie. Vous la teniez pour vraie, mais à aucun mo­ment elle ne le fut. Alors, quand cette croyance erronée se révèle fausse, il n'y a rien de changé au plan fondamental. Elle ne fut jamais vraie. Et elle continue à ne pas l'être."

Wayne Liquorman

Wayne Liquorman : "Le mythe de l'illumination."
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:21
Repost 0
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 10:15

 

"La réalisation de soi, l'éveil et l'illumination sont des termes employés pour désigner l'expérience directe de la Réalité. Ce n'est pas une expérience habituelle (spirituelle ou autre) que l'on peut avoir, car le "je" ne peut l'expérimenter. Pourtant c'est un événement au sein du monde phénoménal. L'espace entre deux pensées "je" offre cette expérience directe, plusieurs fois par jour, mais tant que l'attention est sur les pensées et qu'elles sont prises pour réelles, eh bien... le film "je" est plus puissant que l'attrait vers la Vérité.

Voir à travers la matrice; réaliser que votre perception de la réalité dépend entièrement de la croyance que vous existez en tant qu'individu séparé, est pour certains un moment "Eureka" et reste non remarqué pour d'autres. Dans ce dernier cas, du temps passe (habituellement des années) avant qu'il soit vu que les pensées ne sont plus crues. Pour certains une compréhension plus profonde s'ensuit, les mécanismes de comment la création peut être prise pour réelle, sont révélés. C'est alors que des phrases de l'Advaita telles que "Rien ne s'est jamais passé" prennent tout leur sens. Il y a une claire connaissance de ce qui est illusion et une connaissance directe de ce qui est au-delà du mental.

Les textes de l'Advaita établissent que la stabilisation de la réalisation de soi conduit à "l'état" de libération. Alors que la vision à travers la pensée "je" est la première étape vers la libération; il ne s'ensuit pas automatiquement que la réalisation de soi conduise à la libération, dans chaque cas. De ce que Jac a pu voir lors de ses voyages en 2009, c'est qu'il semble que dans les cultures occidentales la réalisation de soi est prise pour une fin, que le show s'arrête là. D'une certaine façon, c'est ainsi, pourtant la réalisation de soi n'est pas la libération... il y a plus. Ce qui peut changer continuera de changer sur le fond qui ne change pas. Ainsi, le sens de "je" peut toujours apparaître et des désirs peuvent influencer l'action ou dans certains cas, l'envie d'une annihilation totale du mental qui vagabonde, peut continuer jusqu'à la libération.

Des termes utiles pour marquer la différence se trouvent dans la culture Indienne : le guru est réalisé, le satguru est libéré.

Se manifestant comme le satguru, l'Absolu qui voit n'a rien à voir. Aucune idée ne vient au mental. Aucune action n'est jamais guidée par un concept. Il n'y a aucun sens d'avoir besoin de quoi que ce soit, jamais. La libération est l'état qui ne change jamais, avec aucune volonté, aucune idée, aucune imagination et aucun doute.

Toutes les traces de "Je suis" peuvent disparaître, ne laissant aucune trace d'individualité. Ce qui reste est la conscience qui expérimente la conscience. Le "Je suis" peut aller et venir spontanément, tant que le corps fonctionne, mais il ne lui est accordé aucune importance. Ce niveau de fonctionnement du "Je suis" n'est rien d'autre qu'une aide pour exister.

Celui qui est réalisé peut dire "Je suis Cela" et le libéré a réalisé la non réalité de "Je suis".

 

Jac O'Keefe

 

Extrait du site:

http://www.jac-okeeffe.com/shop/read/free-to-read/la-realisation-de-soi-n-est-pas-la-liberation.html

 

Jac O'Keefe: "Réalisé-Libéré."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens