Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 13:23
Repost 0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:56

 

"Qu’est-ce qui vous empêche d’être dans votre état naturel ?

Vous vous éloignez constamment de vous-même. Vous voulez être heureux soit en permanence soit au moins pour tel instant précis. Vous n’êtes pas satisfait de vos expériences quotidiennes : il vous en faut de nouvelles. Vous voulez vous « perfectionner », vous changer. Vous projetez votre effort vers la réalisation d’un personnage que vous n’êtes pas. Voilà ce qui vous éloigne de vous-même…"


UG Krisnamurti

UG: "Obstacles à l'état naturel."
Repost 0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:53
Repost 0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:04

 

"Brahma est Tout et reste invisible. Il est toujours réalisé. Mais l'homme de toute façon ne le sait pas. Il faut qu'il le sache.

La connaissance est le fruit du renversement de tous les obstacles qui empêchent la révélation de la Vérité éternelle, à savoir que le Soi n'est autre que Brahma. Ces obstacles réunis vous donnent l'idée d'une séparativité, d'être un individu (absolument indépendant du Tout).

 

Par conséquent, votre effort aura pour résultat de dévoiler la vérité que le Soi n'est pas séparé de Brahma."

 

Ramana Maharshi

 

http://sililia.over-blog.com/article-che-54023325.html

Citation du jour.
Repost 0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 12:02
Repost 0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 11:49

 

"Ce corps n'est pas moi.
Je ne suis pas limité par ce corps.
Je suis la vie sans limites.
Je ne suis jamais né,
et je ne suis jamais mort.
Regardez l'océan et le ciel rempli d'étoiles, les manifestations de mon merveilleux esprit véritable.
Puisque avant le temps je suis libre.
Naissance et mort ne sont que des portes par lesquelles nous passons, les seuils sacrés sur notre voyage.
Naissance et mort sont un jeu de cache-cache.
Donc riez avec moi,
tenez moi la main,
disons nous au revoir,
au revoir, pour se retrouver bientôt.
Nous nous rencontrons aujourd'hui.
Nous nous reverrons demain.
Nous nous rencontrerons à la source à chaque instant.
Nous rencontrons les uns les autres

dans toutes les formes de vie ...."

 

Thich Nhat Hanh

 

http://eveilphilosophie.canalblog.com

Thich Nhat Hanh: "Riez avec moi."
Repost 0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 12:31
Repost 0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 12:28

 

 

« L’être ne s’éveille pas :

il arrête de rêver qu’il existe en tant que pensée individuelle et se fond complètement dans le tout. »

 

Betty

Citation du jour.
Repost 0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 12:25
Repost 0
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 11:41

"Question
- Vous avez séjourné à de nombreuse reprises à l'ashram de Swami Shyam, dans la vallée de Kullu, dans l'Himalaya. Pouvez-vous nous dire ce que cette expérience vous a apporté et quelle est la nécessité d'avoir un maître spirituel et de trouver la foi dans un guru?

Réponse
- L'expression «trouver la foi en un guru» n'est peut-être pas très heureuse, parce que s'il s'agit bien d'un guru, d'un maître authentique, alors le contact avec un tel maître nous fait perdre la foi, non la trouver!
Nous perdons la foi en tout ce à quoi nous nous agrippons, tout ce qui n'est pas réel, en faveur de la connaissance.

Au fond, un autre mot pour la foi est le doute… C'est de tout cela que nous sortons alors: la foi, le doute, la croyance, la rigidité, la fixation sur une image de la réalité, sur un idéal, sur un but, sur un système, un groupe.
Cela n'empêche pas la croyance, les buts, les idéaux, etc. de foisonner dans l'entourage d'un maître, surtout son entourage immédiat, mais cela est le jeu des disciples, non la création du maître.
Celui-ci va plutôt utiliser tous ces «matériaux» pour mettre la connaissance en perspective par rapport à tout ce qui n'est pas le Fond.
Il ne demeure alors dans l'attention que ce qui est réel, c'est-à-dire notre nature véritable, inchangeante, intemporelle.

Ce que le contact avec Swami Shyam m'a apporté, c'est la possibilité, le cadeau immense, de pouvoir côtoyer quotidiennement un être humain en qui la vision de l'Être dans toute sa pureté s'est complètement actualisée.

[Depuis la publication de cet article, de très nombreux témoins directs ont publiquement exposé Swami Shyam pour ses abus de pouvoir, son exploitation sexuelle des femmes de son entourage et même pour l'abus sexuel d'enfants.
Cela n'enlève rien à ce que j'ai touché en moi à son contact, mais démontre tout de même que l'être humain peut se montrer sublime et, quelques instants plus tard, ignoble, tant qu'il s'illusionne et demeure pris par lui-même.]

C'est surtout en ceci que consiste l'enseignement, le seul qu'un maître peut livrer: ce qu'il est, ce que l'aspirant est aussi, mais qui ne s'est pas encore actualisé dans ce dernier.

Le soleil n'enseigne pas, il brille; ainsi en est-il d'un maître véritable.
Quand on en a la possibilité, quand on se sent interpellé par cela et que les conditions sont réunies pour qu'on puisse en ressentir la chaleur et la lumière, on se met en sa présence, le plus simplement du monde.
C'est une force qui nous guide, de toute façon, il n'y a pas à se préoccuper de ce qui adviendra.
À ce moment, ce qui est parfois décrit comme une discipline, un effort, prend place en soi.
On se met en présence de cette lumière intense, qui prend parfois la forme d'un autre être humain qui est établi en elle.
Tout cela demeure un cadeau de la vie. Il n'y a rien à faire d'autre que demeurer conscient du courant qui fait son œuvre.


On ne peut rien forcer, rien provoquer. La provocation, la mise en demeure, cela agit plutôt comme un repoussoir.
Heidegger définissait un jour l'Être comme «Cela qui se retire». Pourquoi Cela se retire-t-il? Parce que «quelqu'un court après. Nous nous précipitons presque toujours vers quelque chose, quelque lieu, quelque état. Dans cette ruée vers la conceptualisation de la réalité, l'Être en tant qu'Être se retire, car nous le voilons des formes que nous prenons pour la réalité. Dès que l'Être se manifeste en tant que forme, il se voile en tant qu'Être. Au fond, il y a occultation du Même par le Même.

Aucun être humain n'est à blâmer, cela s'inscrit dans le jeu. Mais même quand il y a blâme, cela aussi c'est le jeu!
Ce qui fait encore partie du jeu, c'est la réalisation de ce mécanisme-là, qui cesse alors d'agir dans les ténèbres, à notre insu, et de nous mener là où nous n'avons jamais voulu aller.
Car en tant qu'êtres humains, nous avons une direction: la plupart d'entre nous appelons cela le bonheur, la joie, la paix, la liberté.
Mais dès que la vérité nous est dévoilée, toute direction paraît complètement illusoire.
Les buts, les directions, les causes, les effets, rien de tout cela n'a alors de sens. Il ne subsiste que le Réel en tant que Réel.

On ne devrait jamais se tracasser avec la nécessité «d'avoir» un maître spirituel.
Il semble que cette question a hanté et continue de hanter nombre de gens. Il ne faut jamais s'en faire avec cela, car, en vérité, c'est déjà joué d'avance.
Nous allons rencontrer exactement ce qui nous convient dans la vie. Dire que c'est nécessaire ou non nécessaire, c'est faire preuve d'une vision étroite et courte.
Une seule chose compte vraiment: demeurer à l'écoute. Si on demeure vraiment à l'écoute, à un moment donné il y a un message, un être, une situation, qui nous fait signe. On y répond alors sans analyse, sans raison (même si on peut alors fournir une pléthore de bonnes raisons); on y répond parce qu'on y répond, comme un enfant joue parce qu'il joue.

On répond de la même manière que le maître appelle: sans intention. Le Même interpelle le Même et le Même répond au Même.
Je crois que c'est ce que nous pouvons en dire de plus intelligent.

Cela fait penser à ce qu'un physicien anglais déclarait pour résumer la physique quantique: «Quelque chose d'inconnu fait nous ne savons quoi.»
On peut bien mettre le nom qu'on voudra sur ce quelque chose, mais on ne devrait jamais s'en faire avec ce qui doit arriver!"

 

Bouchard D'Orval

extrait de "la Passion du même"

Bouchart D'Orval: "Le soleil n'enseigne pas, il brille."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens