Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 13:04

 

"La forme qui représente la femme fait partie de tout ce en tant que quoi vous apparaissez. La conscience apparaît sous cette forme temporaire. Cette forme a ses besoins et ses affinités, mais la libération ou le salut, pour utiliser un terme chrétien, réside dans la réalisation de qui vous êtes au-delà de la forme. Il vous faut donc être silencieuse, vigilante, présente... maintenant, silencieuse, vigilante, présente. Là, il n’y a pas de femme ; là, il n’y a pas d’homme. Vous êtes sans âge, sans nom, sans passé. Vous êtes simplement cette présence silencieuse. Cela s’épanouira plus pleinement. L’identité en tant que forme prendra alors sa
juste place comme faisant partie des choses qui se produisent dans le monde de la forme."

 


Eckhart Tolle

 


http://nouvelleterre.filialise.com/pdf/UnMonstreDansLePlacard.pd

Eckhart Tolle: "Être silencieuse, vigilante, présente..."
Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 12:56
Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 12:49

 

"Tu n'as pas à croire à ton soi.
Le doute et la croyance vont de pair.
Mais ton Soi, tu ne peux pas y croire.
Tu peux seulement l'être.
Ce que tu es, tu ne peux pas en douter.
Si tu sais que tu es, tu ne peux pas douter que tu es.
Mais tu t'imagines fermement que ton être est autre chose que ce qu'il est en vérité.
Ce qui Est est bien supérieur à la croyance.
C'est le fait le plus pur.
Tu peux dire qu'il y a un doute uniquement parce que tu as la sensation d'être en un lieu séparé de Cela, en train de t'approcher de Cela.
Ce n'est qu'une croyance, et là où il y a de la croyance, il peut y avoir le doute.
Mais lorsque nous nous questionnons et que nous explorons sincèrement ce point précis, quelque chose à l'intérieur s'y oppose, et de temps à autre, tu es contraint(e) de laisser voir et de reconnaître que tu es la plénitude.
Alors le mental s'empresse de dire : "Non, non, non. Je ne suis toujours pas pleinement cela. Comment puis-je en être certain(e) ?"
Mais il ne s'agit là encore une fois que du mental psychologique, faisant mine de réellement désirer ardemment la Vérité.
Et tu le crois.
Le mental fait naître un doute, mais qui est celui qui croit au mental ?
Eh bien, cette croyance elle-même émane de ton soi, qui a en lui l'aptitude et le pouvoir de croire.
Quand tu crois en quelque chose, tu le fais advenir à l'existence.
Il s'agit donc d'un autre de tes grands pouvoirs : la croyance.
L'un de tes pouvoirs consiste à croire ce que dit le mental, mais souviens-toi, même la croyance est quelque chose que tu peux observer.
Ce n'est qu'une force du mental, ce n'est pas totalement toi.
Ce n'est pas une définition de ce que tu es.
Tu peux observer quand ta croyance se produit ; tu peux même observer quand le doute s'installe en toi.
Mais toi, qui observes ces choses, es-tu englobé(e) dans la chimère de la croyance et du doute, ou bien es-tu en dehors de la chimère ?
Si tu es en dehors, alors tu peux laisser les chimères de côté.
Au-delà de la croyance et du doute, où te trouves-tu ?
Qu'es-tu ? Qui es-tu ?
Découvre-le."

 

 Mooji

 

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=971150993030011&id=220402271438224&substory_index=0

Mooji: "En dehors de la chimère."
Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 12:42
Repost 0
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 11:56

 

"Suyin Lamour : L’éveil c’est la conscience qui prend conscience d’elle-même, qui se reconnaît dans sa nature véritable, c'est à dire impersonnelle et non-duelle. C'est un changement de perspective : la conscience cesse de se prendre pour un individu distinct du reste et réalise que dans son essence elle est non localisée, sans centre, universelle, infinie et éternelle (c'est à dire sans début ni fin, autant dans l'espace que dans le temps). Il est alors vu que l’identification à un moi séparé, limité, mortel et auteur de sa vie était une illusion, que ce moi n’a pas d’existence réelle et n’en a jamais eu.

José le Roy : L’éveil à sa vraie nature est la réalisation que l’individu auquel nous nous étions jusqu’alors identifié, n’est pas notre véritable identité. L’individualité, que je pensais être et que j’imaginais au centre de ma subjectivité, a disparu de ce centre pour laisser place à une vacuité impersonnelle, sans forme, sans limite et hors du temps. Un vide puissant, éclatant comme mille soleils, s’était levé dans ma vie.

Alexander Kimpe : C’est la disparition d’un état de séparation qui n’a jamais réellement existé.

Claudette Vidal : L’éveil est la reconnaissance de qui nous sommes. Lorsque cesse l’identification avec le moi égotique, il est vu que ce que nous sommes est éternellement vide, silencieux et illimité. Nous sommes l’espace dans lequel tous les phénomènes naissent et meurent.

Marion : L’Eveil n’est pas un mouvement. Il n’est pas une réalisation qui arrive à quelqu’un. L’Eveil est simplement l’effondrement total de l’illusion de la séparation. Alors il est vu que tout est « Un », il n’y a que « Un », il n’y a que Cela.

Janick :  L’éveil est la révélation du SOI présent en chacun de vous. C’est l’essence pure de l’ETRE, votre véritable nature.
L’éveil, c’est l’ abandon total de ce que l’on croit être, il n’y a plus d’identification au personnage. C’est réaliser que tout est illusoire. Les pensées, les croyances, les peurs, les sensations,... sont vues pour ce qu’elles sont sans interprétation, de ce fait, elles perdent leur pouvoir et s’effritent. Il n’y a plus de désirs, ni de besoins pour combler l’égo.
Vous n’êtes plus esclave de vos pensées ou de tous autres fonctionnements, c’est ce qu’on appelle la LIBERTE.
C’est le SOI qui se manifeste à travers vous.

Moine Gojo : L’éveil est la réalisation que notre nature véritable, ce que nous sommes, est Conscience et que cette Conscience n’est pas personnelle. Elle est ce que nous partageons tous.
Le seul obstacle est l’identification en la croyance en un « moi » personnel et séparé.

Somasekha : L’éveil peut être comparé au fait de se réveiller d’un long sommeil ; celui de l’ignorance fondamentale qui nous fait croire à la réalité d’un « Je » et d’un autre.
Avec l’éveil, le rêve d’être un individu séparé du monde s’efface et notre nature véritable se dévoile.
Il y a reconnaissance directe et spontanée de Ce que nous sommes en réalité : la Conscience éternelle, resplendissante de paix, d’amour et de joie."

 

Découvrez d'autres définitions, des réponses à de nombreuses questions, ainsi que le parcours des auteurs, dans l'ouvrage (disponible gratuitement) : Témoignages contemporains sur l'éveil.

eveilimpersonnel.blogspot.fr

EVEIL: Définitions.
Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 10:10
Humour du jour.
Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 10:05

 

"Beaucoup parmi nous semblent s'être désertés eux-même et semblent trop occupés pour se rendre compte de ce qui se passe vraiment en EUX. Tout un univers est mis de côté ,offrant ainsi l'impression qu'ils se portent bien. Mais dans l'univers de la personne, les choses ne vont jamais bien très longtemps. Pour maintenir notre équilibre et préserver notre intégrité, nous tissons constamment des toiles, entretenons sans cesse notre sens d'identité, colmatons nos brèches, peaufinons nos stratégies. S'arrêter ne serais-ce qu'un instant, équivaut à soulever le couvercle de la boîte de Pandore : solitude, impuissance,vide, peines, peurs, désillusions... toutes ces choses qui nous mettent mal à l'aise au point de vouloir prendre la fuite sans arrêt. Il faut prendre courageusement acte de toutes distorsions embusquées dans les recoins de notre être, car elles ne peuvent venir à nous que si nous regardons intérieurement dans leur direction.
Lâcher la lutte, s'arrêter, sentir et accepter ce qui émerge, voila les clés des dimensions intérieures. Dans cette ouverture, tout ce qui doit être mis en lumière remonte naturellement à la surface , si nous ne nous y opposons pas. 
La fuite en avant du monde , toujours plus rapide, témoigne de notre peur de ce face à face avec nous mêmes. Plus nous accumulons de choses en nous, plus il devient difficile de nous arrêter. Notre agitation devient alors une façon de nous faire croire que nous sommes en vie!"


Darpan ... 


https://www.facebook.com/jefumejeboisjemeveil/?ref=py_c

Darpan: "S'arrêter ne serais-ce qu'un instant."
Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 10:02
Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 09:56

 

"C'est facile de dire "je t'aime". C'est facile de parler d'amour, de présence, de conscience, et d'une profonde acceptation de ce qui est. C'est facile d'enseigner, de dire des choses qui sonnent vrai, bien, et spirituel. Mais ce ne sont que des mots. 
Il y a un monde avant les mots. 
Quand la colère monte, peux-tu rester près d'elle, et ne pas l'endormir ou la déchaîner ? 
Quand la peur envahit le corps, peux-tu respirer en elle, et ne pas fusionner avec elle ou prendre la fuite dans des histoires ? 
Quand tu te sens blessé, rejeté, pas aimé, abandonné, peux-tu faire de la place pour ce sentiment, lui souhaiter la bienvenue dans le corps, t'incliner devant son intensité, son feu, sa présence, et ne pas attaquer, ou passer à l'acte ou lancer des injures ? Peux-tu t'engager à ne pas t'abandonner toi-même au moment où tu as le plus besoin de ton propre amour ? 
C'est facile de parler d'amour. 
C'est facile d'enseigner. 
Jusqu'à ce que les anciennes blessures s'ouvrent. 
Jusqu'à ce que la vie ne fasse plus ce que nous voulons. 
Ce qui te stimule est pour toi une invitation à t'aimer toi-même plus profondément. Peux-tu le voir? Il n'y a pas à avoir honte de cela. Nous avons tous des zones sensibles."


Jeff Foster

 

https://www.facebook.com/Jeff-Foster-La-Divine-Pagaille-1690744887880007/

Jeff Foster: "Zones sensibles."
Repost 0
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 09:54
Image-Citation du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens