Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 12:04
Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 11:56

 

"En chacun de nous existe un lieu qui est demeuré innocent, qui n'est ni corrompu ni affecté par le monde. Nous devons découvrir ce lieu très délicat. C'est un lieu très sensible, c'est là que nous ressentons l'amour, là que s'éveillent la tendresse et la compassion désintéressées. Ce lieu est l'ouverture dans laquelle nous devons tomber, pour y disparaître à jamais."


Andrew Cohen

Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 11:54
Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 11:12

 

"Le sage voit que tout ce qui est, littéralement, est ceci, car Dieu n’a aucune existence ou qualité séparée ou mesurable indépendamment de Ce qui Est. Le monde est Dieu rendu manifeste.

Cependant, vous avez dit plus tôt que… “Il y a Compréhension là, et il m’arrive de me fâcher.”

Il n’y a pas Compréhension ici ( pointant vers son corps ), il y a Compréhension là ( geste de la main entre lui et les participants ). La Compréhension n’est pas localisée au sein du corps. Elle n’est pas fixée dans le corps. La compréhension est transcendante. C’est ce que je ne cesse de souligner. La conception erronée, c’est qu’il y a une personne illuminée, un individu illuminé. (chuchotant) : il n’est point de personne illuminée. Et pour en terminer avec votre question, “l‘état de fâcherie” est une réponse du mécanisme corps-mental.

Alors, il n’y a aucune altération de la personnalité?

Cela peut se produire. Comme dans tout événement au sein du phénoménal, il peut y avoir modification de la personnalité. Il y a sans cesse des ajustements de la personnalité au sein des mécanismes corps-mental. Cela arrive tout le temps. Mais cela n’a, néanmoins, rien à voir avec la Compréhension.

Etes-vous en train de dire qu’il n’est point de personnes illuminées, mais qu’il est des êtres illuminés?

Vous êtes en train de couper les cheveux en quatre. Des cheveux sémantiques. (rire) Je ne cesse de mettre l’accent sur ce qui va à l’opposé d’une personnalisation de l’Illumination qui en ferait quelque chose pouvant être possédé par un individu. Aussi longtemps qu’il y aura un individu voulant la Compréhension, il ne peut y avoir de Compréhension.

Alors, si l’individualité n’est plus là il y a illumination dans cette personne, cependant…

Eh bien, c’est là où ça devient délicat, car après l’avènement de la Compréhension il demeure une personnalité. Même s’il ne s’agit plus, comme l’explique Ramana Maharshi, que d’une trace d’une corde calcinée avec laquelle rien ne peut plus être lié. Si quelqu'un appelle Ramesh par son nom, il se retourne car il y a une personnalité là. Il y a présence d’une identité dans la mesure où le mécanisme corps-mental porte le nom Ramesh. Mais il n’y a là aucun sentiment de quelque nature que ce soit que Ramesh est l’auteur des actions survenant à travers Ramesh, quelles qu’elles puissent être. Et naturellement, de façon corollaire, il n’y a pas non plus l’idée qu’un “autre” puisse être l’auteur d’aucune des actions survenant à travers lui. Il y a Compréhension que tout ce qui est, est Conscience.

A un niveau plus élevé embrassant le fait que la Conscience mène le jeu et accomplit toutes choses, y-a-t-il moins d‘émotion? Il m’apparaît que la teneur émotionnelle de la réponse à ce qui se présente serait moindre, commencerait à s‘émousser.

La réponse émotionnelle est une fonction caractéristique du mécanisme corps-mental. Certains mécanismes sont émotionnels par nature et ils réagissent fortement à ce qui se passe autour d’eux. D’autres sont quasiment imperméables à ce qu’ils voient, et demeurent impassibles pratiquement en toutes occasions. Et je dirais que le sage est plus en phase avec Ce qui Est dans l’instant, car il n’y a pas de filtre du genre : “Oh, il s’agit seulement du fonctionnement impersonnel de la Totalité. Tout ça n’est qu’une illusion.” Il n’y a pas d’intellectualisation à l’oeuvre dans l’instant présent du sage. Tous les aspects du rêve sont bien réels dans le contexte du rêve. C’est immédiat, c’est maintenant, et c’est une expression de la Conscience une. Par conséquent le sage n’opère pas ce genre de distinction : “Oh, la réalité suprême est Dieu ou la Conscience, et ce monde une pâle vallée de larmes impermanente ne valant pas la peine qu’on lui accorde une attention quelconque car ce qui est vraiment important, c’est Dieu.” Le sage voit que tout ce qui est, littéralement, est ceci , car Dieu n’a aucune existence ou qualité séparée ou mesurable indépendamment de Ce qui Est. Le monde est Dieu rendu manifeste.

Fondamentalement il y a juste une réaction du sage à ce qui se passe?

Oui, une action pure, immédiate, un agir pur . Voilà pourquoi, quand un peu plus tôt, quelqu’un me demandait : “Que faisiez-vous lorsque votre regard faisait silencieusement le tour de la salle?” La réponse exacte est que je ne faisais rien. Cependant il y avait ce qui se passait, quoi que ce fut, sans aucun sentiment : “je suis en train de faire cela.” ou “Je n’aurais pas du faire cela.” ou encore : “j’aurais dû le faire mieux.” (rire)

Il semble que celui qui serait détenteur de la Compréhension perdrait aussi son sens de la culpabilité, car il cesserait de s’approprier ses actions.

Il n’est pas de “celui” pour être détenteur de la Compréhension. La Compréhension qui survient à travers un mécanisme corps-mental est non seulement la compréhension qu’il n’est aucun agir personnel mais également qu’il n’est personne là pour posséder cette compréhension! Cette survenue impersonnelle s’accompagne pour la psyché d’un évanouissement de tout sentiment de culpabilité et d’orgueil. On peut dire qu’il y a là une véritable humilité. L’humilité véritable, c’est savoir que “je ne suis pas l’agissant.”

Lorsque survient la Compréhension, il me semble que le mécanisme corps-mental qui reste doit être emprunt d’une sorte de regard impersonnel. Ne perd-t-il pas tout intérêt pour les trivialités quotidiennes?

Qui serait laissé dépourvu d’intérêt? C’est le coeur de la question. Qui est ce “qui” auquel vous prêtez l’Illumination?

Intellectuellement je saisis parfaitement ce que vous voulez dire. Ce que j’essaie de souligner, c’est que le mécanisme corps-mental qui demeure après une telle survenue serait en proie à un profond bouleversement dans sa façon de considérer le quotidien. Il semble qu’il devrait y avoir un effet sur notre façon de voir les choses. Je veux dire, comment prendre encore quoi que ce soit au sérieux?

La survenue de la Compréhension, – synonyme de la disparition de tout sens d’un agir personnel, – modifie-t-elle plus avant la programmation du mécanisme corps-mental à travers lequel Elle se manifeste? Ce n’est pas impossible mais il n’y a aucune règle attachée à cela. Nous pourrions dire que c’est affaire de destinée ou d’actualisation quantique. Ce qui est constant cependant c’est l’effacement au second plan du mental ratiocinant qui ne parasite plus les opérations du mental pragmatique et l’absence d’implication horizontale et de jugement. Cela peut bien sûr affecter le regard porté par un corps-mental sur ce qui l’entoure. Mais le mécanisme de sa réponse aux sollicitations va rester le même : si le mécanisme corps-mental est emprunt de sérieux, est attaché à certaines valeurs, il répondra en fonction de ses traits particuliers.
Il n’y a pas plus de choix opéré par le mécanisme corps-mental d’un jnani que par un mécanisme corps-mental en proie au sentiment d’un agir personnel. La seule différence, c’est que chez un organisme corps-mental à travers lequel ne s’est pas manifestée la Compréhension, il règne l’illusion d’une capacité de choix. Si votre question présumait que le jnani choisira d’agir différemment en fonction d’une connaissance neuve, il n’en est rien. Le jnani ne choisit pas: la réponse aux stimulis auxquels il se trouve exposé sera dictée par le même mécanisme qu’auparavant.

Est-il possible que le mécanisme corps-mental du sage se situe quelque part sur le bras du pendule plutôt qu‘être positionné en son axe?

Nous mélangeons ici les métaphores. Ce qui chevauche le bras du pendule, c’est le sens d’un agir personnel. Le mécanisme corps-mental, bien sûr, opère au sein du phénoménal et fait partie de l’ensemble du mouvement. En vérité, je n’avais encore jamais pensé à la chose sous cet angle, mais je suppose que vous pourriez dire que le mouvement du mécanisme corps-mental est le mouvement pendulaire — que c’est ce fonctionnement dans le phénoménal. Ce qui est absent chez le sage, c’est tout sentiment d’agir personnel. Ce n’est tout simplement pas là. Il n’y a donc rien pour s‘élever dans l’expérience d’une conscience des choses impersonnelles ou choisir dans l’expérience de l’implication. Ce n’est plus là, point."

 

Wayne Liquorman

 

Extrait de L’accueil de l‘évidence , P. 198-201 – Editions Accarias 

Wayne Liquorman: "Tout ce qui est est Conscience."
Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 11:11
Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 11:04

 

"Dès qu'on sort un tant soit peu de cette focalisation sur la petite personne, dès qu'on la déborde en communiant  avec son infinité, on entre en résonance avec les grands courants de pensées. On fusionne avec l'inspiration pure libérée de tout marchandage et autre stratégie personnelle pour se valoriser. On devient ce flot de sagesse et de beauté soufflé de l'intelligence de l'Etre, on en respire sa mélodie et on la retransmet en poésie, en textes inspirés, en peintures émouvantes et colorées, en musique ravissant l'âme vers ses plus hauts sommets, en actes d'offrandes à l'humanité.

Dés qu'on lâche  un peu son histoire personnelle on reçoit toute l'histoire du monde. On en capte les plus belles incarnations, celles qui se sont justement dépassées. Ainsi on peut entendre le chant d'Amour qui se jouait à travers elles. On peut suivre l'écartèlement qui a permis cette éclosion de lumière. La transparence permet de refléter l'égrégore de ces belles manifestations de l'Un à travers la tonalité particulière de celui ou celle qui c'est tout offert au baiser de Lumière. On peut parfois en respirer l'essence et en perler la fragrance. Et, à chaque fois, il est perçu combien ce qu'il y a d'humain en nous a dû être fracturé, voire fracassé, avant de pouvoir entrevoir la splendeur du cœur rayonnant. Il arrive qu'en se laissant porter par le vécu de ceux qui ont ouvert le chemin de retour on en vive non seulement les fêlures mais aussi la grâce de la fulgurante fusion en Ce Qui Est.

C'est un embrasement.

 Cela vous embrassera de lumière et vous ne ressortirez pas indemne de cette étreinte éblouissante,vous vous évanouirez de bonheur. Et lorsque vous reviendrez à vous, vous serez brûlé à jamais d'un feu languissant. Vous n'aurez de cesse de retrouver l'indicible douceur qui vous a rendu malade d'Amour et vous vous consumerez jusqu'à ne plus pouvoir vivre que cette absence de vous, délicieusement anéanti dans la Présence silencieuse. 

C'est ainsi que vous verrez que tout vous enlace de lumière, tout vous tisse d'Amour, tout vous touche de paix, tout vous danse de joie et que pas un instant vous n'avez pu être autre chose que Cela."

 

Domiji

 

http://lavieestleplusgranddesguru.over-blog.com/

Domiji: "Tout vous enlace de lumière."
Repost 0
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 10:58
Repost 0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 15:53
Image du jour.
Repost 0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 15:48
Repost 0
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 15:25

 

"Quand tu ne sais pas qui tu es, même le succès le plus glorieux, 
la félicité la plus grande, le plaisir le plus intense, l’adulation la plus fantastique, la richesse la plus extrême, l’ " état " ou l’ "expérience" insurpassable d’illumination, ne seront pas satisfaisants. Il y aura toujours l’impression que quelque chose manque. 
Parce que TU manqueras. 
La chaleur de ta propre présence. 
Le ressenti de la vie elle-même. 
L’intime Un."

 

Jeff Foster

 

https://www.facebook.com/Jeff-Foster-La-Divine-Pagaille-1690744887880007/

Citation du jour.
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens