Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 08:03
Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 07:52

 

"Tu es la liberté elle-même, en train de s'éveiller à son évidence.
Mais il semble qu'il y ait encore un petit os
en travers de la gorge de la conscience.
Souhaitons-nous le retirer ? Regarde ce que c'est.
Qu'est-ce que cet os ?
C'est le doute : "Je ne peux pas y arriver".
Et qui est dans le doute ?
Découvre-le.
Mais tout à coup, l'impulsion à découvrir laisse place
à un profond sentiment de désespoir ou d'apathie.
Est-ce que tu sens que tu es en train d'abandonner ?
C'est ce que veut ton mental :
tu remets à plus tard. Tu commences à te sentir fatigué(e).
Tu deviens épuisé(e).
Et tu dis : "Peut-on réessayer demain, Mooji ?
Il nous reste encore un jour. J'essaierai à nouveau demain."
Mais tu es ici maintenant !
Je perçois ce moment où ton champ énergétique change
et où le désir de libération entre en dépression.
N'en crois rien. Tout cela n'est qu'un canular.
Rien de cela n'est réel. Laisse tomber tout cela à l'instant et le fantôme a disparu !
Tu n'es pas un fantôme ; tu es le Soi parfait.
Tant qu'à être un esprit, sois le Saint-Esprit."


 Mooji

 

https://www.facebook.com/Mooji-Francophonie-220402271438224/?ref=py_c
 

Mooji: "Tu n'es pas un fantôme, tu es le Soi parfait."
Repost 0
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 07:31
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 09:12
Humour du jour.
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 09:05

 

 

"L’esprit adore l‘idée d’une illumination qui serait une sorte de lieu distant, virtuellement inatteignable, un espace parfait de félicité permanente, libre de toute souffrance et empli d’omniscience, d’omniprésence, d’omnipotence et de toute une ribambelle d’autres « omnis » très importants, affairés au calcul des tenants et aboutissants et déterminés à sauver le monde. Et bien sûr, comme toute cette gloire et cette distinction doit être conquise de haute lutte, il semble naturel qu’elle soit assortie d’une interminable errance dans les affres de « l’obscure nuit de l’âme », d’innombrables karmas passés, du péché originel, de la pensée juste, de l’action juste et de la préparation aux bardos. « Un conte narré par un sot, plein de bruit et de fureur, mais n’ayant aucun sens. »

Pourtant, Etre, simplement et naturellement Etre, est une constante tellement ordinaire et empreinte de tant de douceur. Quand cela est vu, c’est. Quand cela passe inaperçu, c’est.

Etre ne nécessite aucun effort et ne requiert aucun critère. Intemporel, il n’est pas de voie à épuiser, pas de dettes à payer. C’est déjà totalement su. Quand ceci est entendu et que la confusion se dissipe, quand la tension pour s’emparer de l’ultime se relâche et que la vibrante énergie d’être « la vie même se déployant » devient apparente, quelque chose d’autre émerge, de façon très naturelle, bien sûr, car il s’agit de tout ce qui déjà est."

 

Tony Parsons


1 Juillet 2006

 

http://www.theopensecret.com/french2.htm

 

http://dentdesagesse-fr.over-blog.com/

Tony Parsons: "Une constante tellement ordinaire."
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 09:00
Image-citation du jour.
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:55

 

"Tu es Celui 
qui est conscient d'avoir conscience des objets et des idées. 
Tu es Celui 
plus silencieux même que la conscience. 
Tu es la Vie 
en amont du concept de vie.
Ta nature 
est le silence auquel on ne peut parvenir.
Elle EST 
toujours."

 

Papaji


http://spinescent.blogspot.fr/

Citation du jour.
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:51
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:47

 

"JE SUIS

 

L'océan n'est pas absent, même dans la plus petite des vagues. Et dans la plus grosse des vagues, l'océan est parfaite­ment présent.

Ta présence, ce sentiment immuable du Je suis, ce sentiment simple et intime d'être vivant, ici et maintenant, que personne ne t'a jamais enseigné, qui n'a pas besoin de preuves, de vali­dation extérieure, que tu connais intuitivement comme étant ton sentiment d'identité le plus profond, ce sentiment de ta dignité, de ton pouvoir, n'est jamais absent, même au milieu de la terreur, de la rage, du désespoir, du doute le plus profond, des vagues de chagrin, de la honte.

Il ne peut pas t'abandonner. Aucune expérience ne peut le détruire. Et chaque pensée, son, sensa­tion, rêve, souvenir, s'élève et disparaît dans son étreinte illi­mitée et indestructible.

C'est la Source. C'est là dans le silence et dans le bruit. C'est là dans le chaos et dans le calme. C'est même là dans le regard.

C'est plus proche que la prochaine respiration. (Cela respire avec toi, en tant que toi.)

Ce n'est pas un objet, une forme, une « chose » définis­sable ; cela prend cependant la forme de toutes les choses, et cela danse sous l'apparence des mondes.

Quand tu te sens perdu, ici, tu es déjà trouvé. Et quand tu doutes, ici, il y a une grande certitude. Et quand tu ne peux pas te tenir toi-même, ici, tu es tenu. Et quand tu te sens loin de l'amour, même cela est aimé, ici.

C'est ce que tu es. C'est la vie elle-même, indestructible,

libre.

C'est la racine vivante de chaque pensée, sensation, rêve.

On ne peut le comprendre, cependant c'est là, même dans la

confusion.

D'un million de manières différentes, tu n'as jamais été

qu'à la recherche de toi-même."

 

Jeff  Foster

 

http://eveilphilosophie.canalblog.com/

Jeff Foster: "Je suis."
Repost 0
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 08:43
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens