Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:51
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:47

 

« Restez tranquille, ne pensez pas, et ne faites aucun effort… et si quelqu’un ne parvient pas à rester tranquille, qu’il abandonne l’intention d’être tranquille.

Il n’existe aucun objet dans le mental, pas de personne, pas de chose, aucun concept qui puisse vous donner le bonheur et la paix de l’esprit.

La paix est au dedans de vous, et dans le Cœur de tous les êtres.
En restant tranquilles, en ne permettant à votre mental de demeurer en aucun lieu, vous voyez la paix et le bonheur.
C’est la vérité fondamentale, et chaque être du monde est le bonheur même ».

 

Papaji

 

http://dentdesagesse-fr.over-blog.com/2017/01/l-art-d-aimer.html

Papaji: "Que faire pour se connaître soi-même ?"
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:44
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:43
Humour du jour.
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:40

 

« Je ne crois plus que nous puissions corriger quoi que ce soit dans le monde extérieur, que nous n’ayons d’abord corrigé en nous.

[…] Parfois, au moment où on l’attendait le moins, quelqu’un s’agenouille soudain dans un recoin de mon être. Je suis en train de marcher dans la rue, ou en pleine conversation avec un ami. Et ce quelqu’un qui s’agenouille, c’est moi. Et ce « moi-même », cette couche la plus profonde et la plus riche en moi où je me recueille, je l’appelle « Dieu ». « Hineinhorchen », « écouter au-dedans ». Ce qu’il y a de plus essentiel et de plus profond en moi écoute l’essence et la profondeur de l’autre. Dieu écoute Dieu. ».

Etty Hillesum


https://lartdefrancoismalespine.wordpress.com/2017/01/07/dun-jour-a-lautre-257/
 

Citation du jour.
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:34
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:14

 

«Les pensées sont des amies, non des ennemies. Elles sont juste ce qui est. Elles apparaissent. Elles sont innocentes. Nous ne les créons pas. Elles ne sont pas personnelles. Elles sont comme la brise, ou les feuilles sur les arbres, ou des gouttes de pluie qui tombent. Les pensées surviennent simplement, et nous pouvons nous en faire des amies. Vous disputeriez-vous avec une goutte de pluie? Les gouttes de pluie ne sont pas personnelles, et les pensées non plus. C’est le sens que vous attachez à ces pensées qui vous paraît personnel. Investiguez. Accueillez-les avec compréhension. Une fois que vous accueillez un concept douloureux avec compréhension, la prochaine fois qu’il vous apparaît, vous pouvez le trouver intéressant. Ce qui était un cauchemar n’est maintenant qu’intéressant. La prochaine fois, vous le trouverez peut-être drôle. Et celle d’après, vous ne le remarquerez peut-être même plus. Il n’y aura pas d’attachement. J’accueille mes pensées de la même façon que j’accueillerais mes enfants. Avec amour, douceur, et une tranquille compréhension. C’est l’investigation.»

 

Byron Katie

 


https://www.facebook.com/vivrenpresence/?fref=nf
 

Byron Katie: "Tranquille compréhension."
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:08
Image du jour (hommage à Mix etRemix alias Philippe Becquelin décédé le 20 décembre 2016)
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 11:01

 


"Une grande part de notre souffrance se résume à la peur de la perte de contrôle, une résistance au chaos, une recherche frénétique d'un ordre quelconque au milieu d'une tempête de passage. Mais en vérité le chaos peut être un grand guérisseur. Parfois la tempête a besoin de souffler, de faire rage. 
Parfois de fortes énergies ont besoin de bouger et d'être senties pleinement. Parfois les sentiments ont besoin de devenir plus intenses avant de pouvoir se dissiper. 
Parfois les coeurs ont besoin d'être complètement brisés. 
Parfois des rêves et des plans archaïques ont besoin de tomber pour faire place au nouveau, à l'inattendu. 
Parfois les relations ont besoin de changer de forme, un vieux sens du moi a besoin de mourir, des structures familières ont besoin de s'effondrer, même si le mental veut les garder. 
Nous sommes plongés dans le chaos et le trouble de ne plus savoir qui ou ce que nous sommes et le pourquoi de tout ça, cherchant désespérément quelque chose à quoi nous accrocher - nous nous sentons sans domicile et en cherchons un. Mais la tempête contient une invitation puissante à la présence, ta vraie demeure au-delà de ta maison terrestre. 
Le chaos nous invite à nous souvenir de la source vraie de force inébranlable et d'ordre - nous-mêmes. 
NE CHERCHE PAS À L'EXTÉRIEUR DE TOI LE BONHEUR, hurle la tempête. Tu souffriras jusqu'à ce que tu réalises cela, et puis tu souffriras chaque fois que tu l'oublies; ainsi la souffrance n'est pas un ennemi mais une cloche de méditation dans une tempête, partie de l'ingénieuse invitation de la vie."


Dominique Guillemot

 


https://www.facebook.com/Jeff-Foster-La-Divine-Pagaille-1690744887880007/

Dominique Guillemot: "La tempête contient une invitation puissante à la présence."
Repost 0
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 10:49
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens