Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 09:11
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:55

TRUMPER L'EGO


(Extraits)


Tu ne veux pas être président, 
C'est l'ego qui le veut.
Pourtant, tu n'es pas ton ego. 
Tu n'es pas la voix dans ta tête, celle que tu ne peux éteindre - quel que soit le montant d'argent que tu gagnes ou combien de personnes sont d'accord avec toi - la voix qui juge, qui se plaint, qui blâme, critique, qui se sent inférieure ou supérieure, qui use de concepts infantiles tels que le succès ou l'échec, le gain ou la perte. 
La voix qui hurle pour avoir de l'attention.
Celle qui ne te laisse pas dormir la nuit. 
L'hypocrite.
Le faux soi.
L'image.
Et sache-le,
Tu es aimé, tout petit UN
Tel que tu es, tu es tellement aimé
Tu n'as rien à te prouver. 
Maman et papa te l'auraient montré s'ils avaient trouvé le Ciel en eux.
Sois calme, petit. 
Observe comme le mental danse et chante et sache 
que ce n'est pas qui tu es.
Regarde un ami dans les yeux, regarde un étranger dans les yeux, regarde une amoureuse dans les yeux. 
Regarde dans les yeux d'un ennemi. 
Contemple les yeux de n'importe qui, quelle que soit sa couleur, son idéologie, sa race, sa religion, sa nationalité, son affiliation à un parti, et tu y découvriras la même vie. 
La même nostalgie du retour à la Maison.
La même crainte de l'abandon.
La même recherche de compassion. 
Les mêmes manques, émerveillements, désespérances et aspirations.
Le même UN qui médite.
Reconnais-le :
Ce que tu souhaites est de goûter encore à la vie.
Ressentir le miracle d'être vivant de nouveau. 
Plonger une fois de plus dans le silence rieur.
Rien à perdre.
Rien à prouver.
Aucune image à protéger.
Aucune peur d'échouer. 
Pure compassion.
Tu ne veux pas être président. 
Tu veux être présent."


Jeff Foster

 

https://www.facebook.com/Jeff-Foster-La-Divine-Pagaille-1690744887880007/

Humour du jour.
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:35

 

"Si quelqu'un vient me voir et me dit: "Je cherche la vérité ou la réalité", je lui dirai: "Ce que vous cherchez, vous l'êtes déjà!" Il est donc absurde de continuer à chercher. Cette recherche a commencé dans le mental, c'est le seul endroit, elle ne peut commencer nulle part ailleurs, et ne peut se poursuivre nulle part ailleurs que dans le mental. Quand je réalise ou quand on me montre, que cela n'a pas de sens de continuer de chercher dans le mental, que se passe-t-il?

Si je vous dis: "Stop! Arrêtez-vous, la recherche est finie" que faites-vous?

N’y aurait-il pas une pause?

Et pendant cette pause n'y aurait-il pas la réalisation du fait que "je n'ai pas disparu", "je ne me suis pas écroulé", "je ne me suis pas désintégré", "je suis encore ici, sans que le mental pense"?

Il doit alors y avoir un éclair de compréhension que tout ce qu’en apparence nous croyons, repose sur le mental."


                                                                                                   Bob Sailor

Bob Sailor: "Stop ! Arrêtez-vous, la recherche est finie."
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:33
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:20
Image-citation du jour.
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:14

 

"Je suis ici pour retirer vos illusions :


vos illusions de contrôle, de liberté, de "moi".


Vous pensez que vous avez le contrôle,

mais vous ne l'avez pas.


Vous pensez que vous avez la liberté,

mais vous ne l'avez pas.


Vous pensez que vous avez un "moi",

mais vous ne l'avez pas."
 

Adyashanti

Adyashanti: "Retirer les illusions."
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:11
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 08:06

 

"Elle me demande ce que je veux faire plus tard, dans la vie. Je ne sais pas.

Vivre c'est déjà beaucoup, non?"

 

Nina Bouraoui

Citation du jour.
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 07:59
Repost 0
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 07:53

 

"Une vague c'est l'océan,
et quand elle s'élève,
on lui donne le nom de "vague".
Quand on lui donne ce nom,
c'est comme si elle avait une existence indépendante.
Elle semble rouler à la surface, qui est toute faite d'eau -
de l'eau s'écoulant dans l'eau - et c'est ce que nous appelons une vie.
Puis elle se retire et c'est ce que nous appelons la mort.
Il n'est rien arrivé à l'eau.
Ce n'est qu'un mouvement spontané,
mais à cause du nom et de la forme, 
cela apparaît comme ayant une existence séparée.
D'un bout à l'autre, ce n'est que le jeu de l'eau,
qui s'élève, roule, se retire - il n'y a pas d'histoire.
C'est le mental qui invente l'histoire en créant une identité illusoire.
La vraie compréhension, c'est que tout est un.
Quand l'identité s'élève, nous appelons cela la vie.
Quand elle se retire, nous appelons cela la mort.
Mais en réalité, si l'on se place du point de vue 
du Soi pur, il n'existe rien de tel 
qu'une existence autonome ou indépendante.
Toutes les actions sont les actions de l'océan."



 Mooji

 

https://www.facebook.com/moojifrancophonie/?ref=py_c

Mooji: "Le jeu de l'eau."
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens