Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 09:04

 

Eckhart, je veux juste être une bûche dans le feu. N’y a-t-il pas un moyen pour que je soisjuste une bûche ? Je ne veux plus savoir.


"L’analogie de la bûche provient peut-être de ce que j’ai écrit quelque part. Quand vous entrez en contact avec un enseignant spirituel ou simplement avec des enseignements, vous êtes préalablement comme une bûche qui ne brûle pas encore très bien et vous trouvez donc là une bûche ardente, ce qui vous permet de recevoir son feu. On parle là de la présence, évidemment, et, par la présence, de la dissolution de ce qui est faux en vous.
Vous avez atteint un état magnifique, voulant juste être une bûche, et vous ne voulez plus savoir. C’est très bien, parce que vous vous êtes rendu compte qu’il était vain d’accumuler
plus de connaissances, incluant des connaissances spirituelles bien qu’elles puissent être une bonne chose. Les enseignements spirituels peuvent vous montrer où chercher ce qui vous bloque, mais arrive un moment où vous connaissez tout ça. Il s’agit alors de ne pas rajouter plus de concepts dans votre mental, mais de vivre l’enseignement.
Puisque je ne vis pas avec des gens, en tout cas jusque-là, que je n’ai pas d’ashram, les choses doivent être faites d’une manière différente et cela se passe ici et maintenant alors que vous m’écoutez. En vivant ensuite votre vie quotidienne, il vous faut être votre propre bûche. Vous avez déjà été en contact avec cet enseignement pendant un certain temps et peut-être avant avec d’autres enseignements. Il est temps de brûler désormais, de pratiquer la présence, de pratiquer l’abandon à tout moment. Ne comptez sur personne d’autre. Vous savez déjà que vous ne voulez plus savoir, c’est bien. Vous avez eu l’aide d’enseignements ou d’enseignants
spirituels et désormais, tout dépend de vous. Abandonnez-vous à tout moment !
La question à l’origine de cette réponse a un rapport à la précédente réponse que j’ai faite concernant le fait de se trouver dans une situation très difficile. Il se pourrait très bien que votre propre situation ne soit pas assez pénible. Il se peut que vos conditions de vie soient trop confortables. Si l’on vous disait qu’il ne vous reste plus longtemps à vivre ou s’il vous fallait vous occuper quotidiennement de vos parents handicapés vieillissants, peut-être cela vous aiderait-il. Si vous n’embrassez pas volontairement la présence, la vie va communément vous venir en aide en vous donnant un défi, vous mettre dans une situation où vous devrez vraiment
le faire, sans quoi vous souffririez trop. Je vous suggère de pratiquer, de commencer tout de suite. À défaut, la vie vous apportera un défi de sorte que vous puissiez être vraiment motivé pour vous éveiller, parce que c’est ce que veut l’univers. Il ne se préoccupe pas de votre bonheur personnel. Il veut s’éveiller à travers
vous
. Il doit vous rendre malheureux de sorte qu’il puisse finalement vous éveiller. C’est très bien. Bien entendu, vous réalisez au bout du compte, que c’est toujours votre mental qui vous rend malheureux et c’est là le début de l’éveil."

 

Eckhart Tolle

 

http://nouvelleterre.filialise.com/pdf/UneBucheDansLeFeu.pdf

Eckhart Tolle: "C’est toujours votre mental qui vous rend malheureux et c’est là le début de l’éveil."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens