Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 07:53

 

"Une vague c'est l'océan,
et quand elle s'élève,
on lui donne le nom de "vague".
Quand on lui donne ce nom,
c'est comme si elle avait une existence indépendante.
Elle semble rouler à la surface, qui est toute faite d'eau -
de l'eau s'écoulant dans l'eau - et c'est ce que nous appelons une vie.
Puis elle se retire et c'est ce que nous appelons la mort.
Il n'est rien arrivé à l'eau.
Ce n'est qu'un mouvement spontané,
mais à cause du nom et de la forme, 
cela apparaît comme ayant une existence séparée.
D'un bout à l'autre, ce n'est que le jeu de l'eau,
qui s'élève, roule, se retire - il n'y a pas d'histoire.
C'est le mental qui invente l'histoire en créant une identité illusoire.
La vraie compréhension, c'est que tout est un.
Quand l'identité s'élève, nous appelons cela la vie.
Quand elle se retire, nous appelons cela la mort.
Mais en réalité, si l'on se place du point de vue 
du Soi pur, il n'existe rien de tel 
qu'une existence autonome ou indépendante.
Toutes les actions sont les actions de l'océan."



 Mooji

 

https://www.facebook.com/moojifrancophonie/?ref=py_c

Mooji: "Le jeu de l'eau."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens