Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 08:34

 

Les sensations qu'on peut avoir, qu'on peut ressentir, est ce qu'elles sont davantage en lien avec la fragilité qu'avec la vulnérabilité ?


Avec l'interprétation. Si on prend un exemple : admettons, tu es tranquille et dans ta tête tu vas aller chercher un souvenir douloureux. Tu vas avoir l'impression de ressentir à nouveau le malaise physique. C'est une interprétation. J'invite vraiment les gens à la grande fluidité. On a l'impression que ça va nous détruire, que ça va nous tuer, que ça va nous déséquilibrer, les émotions. C'est vraiment une impression !

Elles servent à quoi les émotions ?


Elles ne servent à rien, les vieilles émotions récurrentes qui sont là à macérer à l'intérieur de nous. Elles macèrent à l'intérieur de nous et elles deviennent comme un poison. On a l'impression d'être acide, de ne pas être bien, d'être stressé... Ce sont les émotions qui donnent cette impression. Donc on n'est pas libre : quand on a plein d'émotions, qu'on navigue dans nos émotions, et que là on essaie de raffiner nos émotions, de se sortir de nos émotions, de guérir de nos émotions. On n'est pas en contact direct avec la vie. On est en train de discuter, et on est en train de ruminer nos vieux dossiers. 

Quand l'émotion est trop forte, c'est facile d'évacuer la présence dans l'instant : on donne préséance d'avantage à l'émotion ...


Parce qu'on s'identifie à l'émotion : on prétend que l'émotion c'est nous. "Haaa je souffre tellement !" dit le personnage. Est-ce que tu pourrais voir : le personnage a l'impression de souffrir. Est ce que tu pourrais te décaler suffisamment pour voir que le personnage avec sa vieille histoire, est en train de faire une petite visite ? Laisse le faire. L'émotion, en revenant, ne veut que terminer sa course. Donc, ne la bloque pas. Sois juste conscient : "tiens le retour de la peur, ou le retour de la colère dans l'histoire du personnage que je crois être". C'est tout simple. Et je le répète, ne me croyez pas. Faites le vous-même !

Quand l'émotion devient violente, quand l'émotion entraîne des comportements violents -lancer, frapper, claquer les portes, agresser quelqu'un, qu'est-ce que tu suggères ? De contrôler ça ou de "laisser de côté" comme tu dis ?


Juste être conscient de ce qui arrive, parce que quand il y a une colère démesurée, on perd complètement la tête. On n'est plus conscient, on est complètement identifié. Juste être conscient, "tiens il y a une bourrasque de colère qui arrive chez le personnage". Être conscient désamorce ce truc vraiment (et rapidement). Si tu le vois, si tu est en train de voir "tiens tiens tiens ! Je suis en train de faire une sainte colère" pour souvent un truc insignifiant, c'est le personnage qui est irrité."

 

Betty

 

https://www.intentionne.com/ressentir-les-emotions-betty-article63.htm

Betty: "Juste être conscient."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens