Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2017 7 11 /06 /juin /2017 09:43

 

"La Conscience est témoin de ce qui apparaît. Rien ne peut apparaître sans la Conscience que vous êtes. Tout ce qui apparaît (pensées, sensations, odeurs, saveurs, couleurs, sons, corps, mental, monde, temps, espace...) apparaît nécessairement à la Conscience. La Conscience est le Sujet unique et sans cause de tous les objets perçus. La Conscience est le Sans Forme qui perçoit toutes les formes. C'est pour cela qu'on l'appelle la Conscience témoin.

La Conscience n'est pas contractée ou affectée par ce qui en elle apparaît. De la même façon, l'écran de cinéma n'est pas affecté par le film qui apparaît en lui. Si dans le film le personnage saigne, l'écran ne saigne pas. De même si dans le film il semble y avoir un avant plan et un arrière plan, des objets plus ou moins éloignés, en réalité toute image apparaît toujours à 0 cm de l'écran. C'est pour cela que d'aucuns l'appellent la Conscience inconditionnée.

La Conscience que Vous êtes est toujours présente maintenant. Elle ne peut être réalisée que Ici et Maintenant. Elle est l'atemporelle Présence en laquelle le changement et l'apparence du temps apparaissent et disparaissent. C'est pour cela qu'on l'appelle souvent la Présence, la Présence Conscience (Awareness, la qualité de ce qui est présent et conscient) ou la Présence indéfinie. J'aime bien la nommer Atemporelle Présence.

D'autres appellent la Conscience la Connaissance, pour souligner que c'est le seul remède contre l'ignorance et l'auto-illusionnement qui consistent à se prendre pour ce qu'on n'est pas, un nom et une forme, un corps-mental. D'ailleurs dans le Jnana Yoga, qui signifie le yoga de la connaissance, tels qu'enseignés par Nisargadatta Maharaj, Ramana Maharaj et Khrisna Menon, dans l'Inde du 20e siècle, et qui trouvent leurs sources dans la tradition de l'Advaïta Vedanta, de textes traditionnels tels que la Bhagavad Gita, l'Ashtavakra Gita, le Vasishta Yoga ou encore certaines Upanishads, la réalisation de notre véritable nature passe par la Connaissance. La pédagogie est fondée sur d'une part une discrimination entre ce que nous ne sommes pas qui est transitoire (l'impression d'être un corps mental séparé) et, ce que nous sommes et qui est réel et atemporel ainsi que l'investigation du Soi par le retour vers la source des pensées, par la question qui suis-je, vers la pensée du "Je" ou du "Je suis."

Parfois la Conscience est appelée Amour inconditionnel, parce qu'elle accueille de façon équanime tout ce qui apparaît en Elle, qu'elle dit toujours oui à tout ce qui se présente en Elle. Et, aussi parce qu'elle est en intimité parfaite, sans séparation avec tout ce qui est perçu.

Il arrive également qu'on l'appelle le Soi en opposition au soi de la personne pour insister sur son caractère absolu, premier et souverain. 

D'aucuns l'appellent Être pour insister sur le fait que la vacuité que nous sommes n'est pas un néant (angoissant de surcroît comme Sartre a voulu nous le faire croire dans la Nausée) mais un vide toujours conscient, conscient d'être conscient et plein de tout ce qui en lui apparaît, sans séparation aucune avec les apparitions.

D'autres encore l'appellent le Silence pour insister sur le fait que la Conscience ne peut être saisi par la pensée ou les concepts, qu'Elle ne fait pas de commentaires et ne prend pas parti pour une apparition ou une autre au sein du rêve. Ramana Maharshi disait que le Silence était l'éloquence suprême, celle du Soi, de la Conscience.

Les noms de la Conscience sont innombrables. Tous apparaissent en Elle.


Il est facile de reconnaître que vous êtes cette Conscience. Expérimentez vous jamais que Cela qui est conscient et témoin de ce qui apparaît, apparaît ailleurs qu'Ici et Maintenant, c'est à dire en vous ? N'est-ce pas une expérience directe de chaque instant que de réaliser que toute perception (son, couleur, odeur, saveur, sensation et pensée) est toujours perçue Ici et Maintenant, en Vous ? 

Ce qui Voit, vous ne pouvez le voir. C'est trop proche, trop intime pour être perçu comme un objet. Shakara écrivait : "Tout ce qu'on perçoit est perçu par la Lumière consciente, par l'Immense. Mais l'Immense ne pas perçu ou mis en lumière par une autre lumière, car il est à lui-même sa propre lumière."  

Réalisez que Vous et la Conscience êtes le même Témoin sans forme, la même Lumière percevant toutes les formes.

Lorsque vous réalisez ce simple fait et que vous cessez d'objectiver la Conscience, un mystère infini s'ouvre à Vous. Vous pouvez conceptualiser la Conscience ou lui trouver une expression musicale, poétique, philosophique ou artistique, mais au fond Vous savez que ce ne sont que de pâles rendus ou de simples symboles de l'inexprimable mystère de l'Être que Vous êtes.

Cette réalisation arrêtera ce mouvement obsessionnel vers l'ailleurs et le plus tard qui caractérise la recherche du bonheur permanent que nous sommes. Cela vous permet de réaliser que vous êtes déjà ce que vous cherchez. Il n'y a rien à accomplir dans la durée illusoire. Vous êtes déjà parfaitement accompli maintenant en tant que Présence consciente d'être consciente. Vous réalisez que vous êtes cet Espace, sans forme et sans âge, ce Oui inconditionnel à tout ce qui apparaît et disparaît.»


Dan


http://eclore-en-conscience.blogspot.fr/

Dan: "Mystère infini."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens