Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 07:46

 

"Nous ne sommes pas emplis de la Présence parce que nous sommes pleins du “moi”, de ses histoires, de sa volonté.
Toutefois, en un instant, nous pouvons lâcher prise de nous-mêmes, ainsi que de tout ce que nous tenons ou retenons en nous. Ici, je ne parle pas d’émancipation, mais d’abandonner “celui” qui saisit, qui s’approprie, ainsi que le fait même de saisir.

Par une décision soudaine et déterminée, il nous est possible de rejoindre l’Êtreté, d’être avec tout ce qui EST… D’être dans la fraîcheur de l’instant, à l’unisson du vivant…

Permettez-vous cette ouverture, ces retrouvailles, au moins quelques instants !
Relâcher l’illusion la détend. Puis, de lâchage en lâchage, elle finit par se dénouer. Cela vaut mieux que de s’y opposer frontalement et de continuer dans la dualité.

Ce faisant, bien des choses que nous détenons deviennent inutiles. Plus nous nous reconnaissons en la simple Êtreté, plus nous comprenons qu’elles n’avaient que pour fonction celle d’attribut, d’ornement pour souligner et confirmer le personnage.»

 

Denis Marie


http://contemplation.presencevive.fr/zapper-le-personnage/

Denis Marie: "Permettez-vous cette ouverture, ces retrouvailles."

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout en particulier et le Rien en général. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens