Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 14:52

 

 

"Douglas alias John A Nokes: - « Nous sommes donc bien d’accord sur ce point : la première vision que nous ayons de notre Vacuité est tout aussi parfaite que la dernière. Et s’il y a une course, c’est une course dans laquelle la ligne de départ et la ligne d’arrivée se confondent. Mais bien sûr, dans un certain sens, comme vous le soulignez; elles restent très éloignées l’une de l’autre. Il y a beaucoup d’efforts à fournir, une discipline sévère à suivre, une méditation à pratiquer régulièrement.

[...]

Je m'assieds n'importe où, dans n'importe quelle position, je me tiens debout, je me promène, je m'allonge et me relève sur l'impulsion du moment ou selon les circonstances, le tout en cultivant la vigilance. Vous réservez une partie de la journée à la pratique assisse, dans la paisible salle de méditation. Moi, je ne divise pas ma journée en deux : une partie sacrée et une partie profane. Elle est tout entière sacrée, et tout entière profane, et aussi vouée que possible à l’attention ou la vigilance. Et je constate maintenant que l’animation de la ville m’incite tout autant à l’attention que le calme de la campagne ou de ma propre chambre. Le monde rugissant est ma salle de méditation.

[...]

Moi je dis qu’aucun être humain ne peut jamais, jamais être réformé radicalement, encore moins devenir parfait. Et de toute façon, ce n’est pas nécessaire, puisqu’il est absolument parfait dès le début … en tant que l’Être non humain qu’il est vraiment, vraiment. Je dis que mon illumination consiste à cesser de chercher et de cultiver la perfection là où elle ne peut pas être, c’est à dire là-dehors dans ma région humaine. Mon Illumination c’est découvrir la perfection dans sa lumineuse splendeur là où elle est vraiment, ici, au Centre de moi-même. D’où elle illumine le monde. Cette différence entre nous est capitale. En fait, c’est le sujet de ce procès. Tout en y réfléchissant ensemble, souvenons-nous des paroles de Santayana :

« Rien n’exige un plus grand héroïsme intellectuel que de consentir à voir sa propre équation écrite noir sur blanc. »

George Santayana

 

Naturellement comme vous, j’aimerais beaucoup corriger et perfectionner mon petit moi humain. Il est épouvantable ! Mais, contrairement à vous, je me propose de le faire en m’établissant dans mon Moi non-humain merveilleux, en espérant qu’un petit quelque chose déteindra peut-être de ce dernier sur le premier. Car alors, l’amélioration, même marginale, sera au moins réelle et non-factice. Pourquoi ? Tout simplement parce que je vivrai selon ma véritable Nature de Bouddha, au Centre, et c’est de là que je fonctionnerai dans ma nature humaine périphérique.

Les deux versions de nous-mêmes que j’ai illustrées ici, l’une périphérique, l’autre centrale, sont diamétralement opposées à tous égards. Les confondre est une absurdité et un blasphème. Les distinguer, et se mettre à vivre avec la conscience claire de cette distinction, c’est l’illumination ! Et c’est aussi du simple bon sens.

[...]

D’après la version de la tradition birmane et tibétaine, c’est pour une raison très différente que le Bouddha pensa d’abord que personne ne verrait ce qu’il voulait dire. Il était sûr que les gens rejetteraient sa découverte parce que c’était trop évident, trop simple, trop accessible ! »

 

Douglas Harding

 

Le procès de l'homme qui disait qu'il était Dieu

 

http://eveilphilosophie.canalblog.com/archives/2013/02/04/26331251.html

Douglas Harding: "Trop évident, trop simple, trop accessible !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de RV
  • Le blog de RV
  • : Bavardage sur le Tout et le Rien en particulier. Psittacisme sur Ce qui est.
  • Contact

La Vie est ce qui est

cequiest:

"Et ceci est ce qui arrive… lire ces mots, entendre des sons, ressentir, penser « alors, et après ? ». Et bien « après » est encore ceci ! la Vie étant simplement ce qui est… l’avènement dans l’anéantissement, la fin dans le commencement, le rien dans le tout."
                                                                                                                                                 Tony Parsons

Rechercher

Le Paradis est déjà là !



"Nous prétendons que nous avons perdu la paradis seulement pour la joie de le retrouver à nouveau. Quand le paradis est retrouvé , il est réalisé qu' il n' avait jamais été perdu.
Mais aussi longtemps que nous cherchons le paradis, il est impossible de remarquer qu'il est déjà là."
                                                                                                                                         Richard Sylvester

Relaxe toi, tu es déjà arrivé !

Vous imposez des limites à votre véritable nature d'être infini, puis vous vous désolez de n'être qu'une créature limitée, ensuite vous mettez en œuvre des pratiques spirituelles pour transcender ces limites inexistantes. Mais si votre pratique même implique l'existence de ces limites, comment pourraient-elles vous permettre de les transcender ?        

                                                                                                                                              Ramana

Liens